Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Catherine Cesarsky, une astrophysicienne à l’heure européenne

membre de l’Académie des sciences dans la section sciences de l’univers

Catherine Cesarsky est à la tête de prestigieux projets d’astronomie tels que le Very Large Telescope au Chili ainsi que de lE-’ELT (European Extremely Large Telescope) européen de 42 mètres de diamètre. Elle a également dirigé la construction de la caméra embarquée sur le satellite ISO pour tout savoir sur la naissance des étoiles. Première femme à diriger l’Observatoire austral européen (ESO), elle est aujourd’hui présidente de l’Union astronomique internationale et, depuis décembre 2007, membre de l’Académie des sciences. Retour sur un parcours, entre Argentine et galaxies.


Bookmark and Share

Femme libre aux cultures multiples, Catherine Cesarsky change de continent sans aucun problème, toujours accompagnée par son mari Diego. Voici ce que disait le journal Le Monde de l'éminente astrophysicienne française :

« Catherine Cesarsky s'imagine dotée d'un don d'ubiquité qui lui éviterait d'avoir à choisir entre les pays qu'elle a aimés, entre les fonctions qu'elle a embrassées. Il y en aurait une en Argentine, qui prolongerait les années de sa jeunesse à Buenos Aires. Une en Amérique, qui poursuivrait ses travaux d'astrophysicienne dans une université prestigieuse.
La Française dirigerait des équipes et conduirait des projets.
L'Européenne, dans la banlieue de Munich, pourrait ainsi assurer sans regrets la direction générale de l'Observatoire européen austral (ESO), qui gère notamment le Very Large Telescope (VLT), le plus puissant des instruments d'observation terrestres en activité.
Et, comme celui-ci se trouve au Chili, une cinquième Catherine Cesarsky y ferait des séjours beaucoup plus longs que ceux que son emploi du temps lui permet actuellement».

IN Le Monde, 18 octobre 2006, Jérôme Fénoglio.

Remontons le temps. Après la Seconde Guerre mondiale, les parents de Catherine Cesarsky font le choix de partir en Argentine où son père est muté. La culture latino-américaine l’enchante. Si elle fait ses études dans un lycée français, elle fera cependant le choix d’entrer dans une université argentine.
Ce n’est qu’en quatrième année que Catherine Cesarsky se spécialise en astronomie, époque qui correspond à l’arrivée d’un jeune professeur d’astrophysique, Carlos Varsavky. Celui-ci arrive avec un radiotélescope de 30 mètres, en pièces détachées. Les quelques jeunes étudiants à ces côtés parmi lesquels Catherine Cesarsky et son futur mari, l’aident à le remettre sur pied, tout en découvrant les fondements de l’astrophysique. C’est sur le chantier que sa vocation s’affirme.


Le départ pour les États-Unis

Carlos Varsavky invite de grands astronomes pour l’inauguration du radiotélescope et pour donner des cours à ses jeunes étudiants. Après ce mois de rencontres fructueuses, les demandes de bourse pour elle et Diego à l’Université de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires