Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Emmanuel Pontremoli et la villa Kerylos aux sources de la Grèce antique

Le rêve de Théodore Reinach, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
La villa Kerylos, sur la côte d’Azur, est le rêve réalisé par l’architecte Pontremoli pour l’académicien Théodore Reinach. Une villa sur la mer, au décor tout inspiré des arts de la Grèce antique. Aujourd’hui propriété de l’Institut de France, la villa Kerylos ouverte au public, accueille également des colloques organisés par l’Académie des inscriptions et belles-lettres, académie à laquelle appartenaient les frères Reinach.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Annie Regond
Référence : CARR325
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/carr325.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida2663-Emmanuel-Pontremoli-et-la-villa-Kerylos.html
Date de mise en ligne : 27 janvier 2008
Logo Art absolument

La précédente émission (Emmanuel Pontremoli, une architecture entre éclectisme et mouvement moderne) permet de parcourir l’ensemble de la carrière de l’architecte Emmanuel Pontremoli (1865-1857).

Facade de l’Institut de Paléontologie humaine
Facade de l’Institut de Paléontologie humaine
Cliquez pour agrandir

Voici simplement quelques éléments de rappel :
Pensionnaire de l’Académie de France à Rome, puis membre de l’Académie des beaux-arts, Pontremoli eut une carrière officielle, avec par exemple la construction de l’Institut de Paléontologie Humaine à Paris (1910) ou celle du consulat de France à Smyrne (1926), mais il travailla aussi pour de prestigieux commanditaires privés comme Edmond de Rothschild ou Théodore Reinach (1860-1928).

la villa Kérylos à Beaulieu-sur-mer
la villa Kérylos à Beaulieu-sur-mer
Cliquez pour agrandir

C’est en effet pour ce dernier, savant collectionneur, que fut élevée la villa de Beaulieu-sur-Mer. Pour répondre à cette commande peu ordinaire, l’architecte, qui était lui-même originaire de Nice vient s’installer à proximité de son chantier de 1901 à 1906. Le cahier des charges de cette construction n’était pas banal : il s’agissait de reconstituer, avec le plus d’exactitude possible une maison d’habitation grecque, tout en utilisant toutes les possibilités offertes par les progrès de la technique moderne. La vaste érudition des deux hommes permit de mettre en œuvre un projet difficile, pour lequel les sources faisaient défaut : autant la maison des romains était bien connue grâce aux textes de Vitruve et Pline et aux fouilles de Pompéi (commencées dès 1748), autant celle des grecs était plus difficile à reconstituer. La littérature fournit quelques descriptions partielles ou assez vagues, et l’archéologie ne livrait que les données tardives : les habitations de l’île de Délos datent des IIe et Ie siècles avant Jésus-Christ. Pourtant les théoriciens de l’architecture de la Renaissance ne s’étaient pas privés de proposer des reconstructions de demeures grecques : ainsi Palladio en 1570 dans ses Quattro Libri dell’architettura présente un vaste palais organisé autour d’un péristyle monumental. Ce modèle sera repris par divers aristocrates anglo-saxons sous des climats très différents de celui de la Grèce.

Alors que Théodore Reinach et son architecte choisirent un site qui rappelait les îles grecques : un promontoire rocheux avançant sur la Méditerranée, permettant un accès par la mer. L’organisation générale de l’habitation s’organise, comme celle des maisons de Délos, autour d’un péristyle, aux colonnes monolithes de marbre blanc de Carrare. Les pièces principales de la maison étaient disposées de telle façon que les vues en enfilade laissent découvrir les colonnes du péristyle ou les échappées sur la mer ou sur le jardin.

Tout le décor de la villa Kérylos s’inspire des arts de la Grèce : la peintures murales, par Adrien Karbowsky et Gustave Jaulme évoquent les vases antiques, mais elles sont fortement teintées d’influences symbolistes. Les portes sont remplacées par des tentures de lin brodées par l’atelier Ecochard de Lyon.

Le salon à la grecque de la villa Kerylos
Le salon à la grecque de la villa Kerylos
Cliquez pour agrandir

Pontremoli dessina aussi le mobilier à la grecque, (y compris le piano droit), qui fut exécuté à Paris par Bettenfeld, et la vaisselle confiée à Émile Lenoble.

Ainsi, Théodore Reinach et Pontremoli réalisèrent-ils leur rêve. A sa mort, l’académicien légua sa villa à l’Institut de France. Conformément à sa volonté, ses enfants et petits-enfants l’occupèrent jusqu’en 1927, année à partir de laquelle elle fut l’objet d’une restauration minutieuse. Actuellement ouverte au public, la villa accueille aussi des rencontres scientifiques.

En savoir plus :

- sur la villa elle-même

- sur les frères Reinach, nous vous proposons deux autres émissions : Les frères Reinach, trois savants de la Troisième République et Les Reinach et l’Ecole française d’Athènes
- émission sur le mobilier de la villa : Sophocle est-il entré à la villa Kérylos ?






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires