Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Bernard Deforge : des belles lettres dans les entreprises

Parcours d’un littéraire, entré en politique, conseil en entreprise

Bernard Deforge a deux cartes de visites : l’une tournée vers les belles lettres et l’enseignement ; l’autre vers le conseil en entreprise. Dans cette émission, il raconte ce parcours étonnant, de grand chercheur amoureux du monde antique, d’une part, et de l’autre, de partenaire de la société civile et des entreprises, tourné vers l’avenir.


Bookmark and Share

Bernard Deforge a deux cartes de visites.
Sur la première, il est « professeur émérite des universités, doyen honoraire », ce qui, en quelques mots, évoque une longue carrière d’enseignant – agrégation de Lettres classiques (1970), débuts au lycée d’Amiens en pleine effervescence post-soixante-huitarde, Doctorat d’Etat (1984) tandis qu’il devient Maître de Conférences à Paris-X Nanterre ; entre-temps, Bernard Deforge est entré en politique – chargé de mission à l’Education nationale (1972-1974) puis au Cabinet du Secrétaire d’Etat au Logement (1974-1977), nommé de 1993 à 1998 consultant puis chargé de mission pour les Langues anciennes au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche ; sans oublier la recherche : directeur du département Langues anciennes de l’Université de Caen, puis de l’UFR des sciences de l’homme, il dirige de 2002 à 2007 le Centre de Recherche sur l’Antiquité et les Mythes (CERLAM). Et sans oublier aussi que ce spécialiste d’Eschyle est vice[résident des éditions des Belles-Lettres, de l’association Guillaume Budé, directeur d’une collection et d’une revue, auteur de plusieurs livres dont Eschyle, poète cosmique, Le Commencement est un Dieu, Le Proche-Orient, Hésiode et les mythes, ou Le Festival des Cadavres.


Sur la seconde carte, il est «partenaire» chez PriceWaterhouseCoopers, l’un des plus célèbres cabinet d’audit : depuis septembre 2006, le président l’a chargé de diriger le programme national Phénix de rapprochement entre universités et entreprises – avec pour partenaires, côté université, entre autres les trois Sorbonne Paris, 1, 3 et 4, et côté entreprises Axa, la Société Générale et quelques autres, qui se sont engagées à embaucher des étudiants de Lettres (bientôt sans doute de Sciences) et à les former aux techniques commerciales pour qu’ils arrivent au niveau de leurs camarades recrutés par exemple dans de grandes écoles de commerce.



En savoir plus :
-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires