Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les mots des religions : La crèche

avec Sylvie Barnay, maître de conférences à l’Université de Metz

La crèche de la Nativité de Jésus et ses traditions sont présentées par Sylvie Barnay. Comment est-on passé des crèches vivantes du Moyen-âge aux crèches miniaturisées en passant par les Santons de Provence jusqu’aux crèches commercialisées aujourd’hui ?


Bookmark and Share

« (Marie) enfanta son fils premier né, l’enveloppa de langes et le coucha dans une crècge, parce qu’ils manquaient de place dans la salle » (Lc 2,7) .
C’est cet épisode du récit de la Nativité du Christ racontée par l’évangéliste Luc qui est à l’origine de la crèche (« cripia » en latin, traduit en français par « crèche »).

La tradition de la crèche est liée à la tradition de Noël. Il est d'usage de l'installer quelque temps avant Noël : le 1er dimanche de l'Avent (4 semaines avant Noël), à la Saint-Nicolas (le 6 décembre), à la Sainte-Barbe (le 4 décembre) ou le dernier dimanche avant Noël. La tradition veut que la crèche reste en place jusqu'au 2 février (fête de la Chandeleur, présentation de Jésus au Temple), mais souvent on la range après l'Épiphanie (le 6 janvier).




L’habitude de représenter la crèche de manière visuelle se met en place de manière tardive. Elle est liée à la découverte de la spiritualité de l’enfance du Christ au XIIe siècle. Les peintres représentent la scène de la Nativité et prennent l’habitude de représenter l’enfant Jésus dans la crèche. Peu à peu, le théâtre du Moyen Age met en scène la vie des saints et représente « grandeur nature » l’épisode évangélique de la Nativité. Les crèches vivantes font ainsi partie des « mystères » représentés sur les parvis des Eglises. Ainsi, le public est associé à la découverte du divin mystère.
Les hagiographes de saint François d’Assise racontent qu’une telle crèche est créé à Grecchio : animaux et personnages sont vivants. La Vierge Marie, mais aussi Joseph, les bergers et les mages font revivre le mystère de la Nativité. A la fin du Moyen Age, en particulier en Italie, le public a l’habitude de se déplacer dans des crèches mais aussi des chemins de Croix « grandeur nature ». Dans le sud de l’Italie, à Naples, tout un art de fabrication de statues de crèches richement colorées se met en place.

A partir de la Renaissance, les crèches sont miniaturisées, placées dans les églises. Ce sont les Jésuites qui sont les introducteurs de cette miniaturisation liée à une nouvelle conception de la représentation des mystères divins. Les Exercices spirituels d’Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie, invite en effet les âmes à figurer la Nativité mais aussi à(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires