Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’invention révolutionnaire des bio-prothèses cardiaques

Par Alain Carpentier de l’Académie des sciences, Prix Albert Lasker 2007

En 1968, Alain Carpentier met au point une bio-prothèse cardiaque. Toujours utilisée par les chirurgiens du monde entier, elle permet de sauver la vie de millions de personnes. Il vient de recevoir le prix international Albert Lasker 2007, pour ces travaux. Récit d’une invention révolutionnaire.


Bookmark and Share

Le cœur est une pompe, un muscle de 270 grammes. Placé entre les deux poumons, il assure la distribution du sang dans tout l'organisme. La circulation sanguine s'effectue grâce aux contractions de ce muscle puissant. À chaque contraction, le sang est éjecté vers le reste de l'organisme. Immédiatement après le cœur se remplit grâce à la décontraction du muscle cardiaque.

Le cœur se compose de quatre cavités :
- 2 oreillettes
- 2 ventricules.

Entre une oreillette et un ventricule du même côté, il existe une valve : la tricuspide à droite, la mitrale à gauche (son nom vient du fait qu'elle ressemble à une mitre d'évêque). Entre les deux moitiés droite et gauche du cœur existe une cloison étanche qui ne permet aucune communication entre elles.
Au total, il existe quatre valvules cardiaques :
- La valvule tricuspide
- La valvule mitrale
- La valvule pulmonaire
- La valvule aortique


Une valve cardiaque est constituée d’éléments (ayant la forme de petit parachute), qui empêchent le sang de refluer lors de son passage de l’oreillette droite dans le ventricule droit et de l’oreillette gauche dans le ventricule gauche.
Lorsque ces valves ne jouent plus correctement leur rôle de "régulation du trafic du sang dans le cœur", on parle le plus souvent de rétrécissements, d’insuffisances cardiaques, provoquant souffles au cœur et palpitations...



L'invention d'Alain Carpentier, prolongement de l'invention d'Albert Starr

Dans les années 1960, Albert Starr met au point la première prothèse de valve cardiaque, une révolution sur le plan médicale, puisque jusqu’alors, la personne atteinte de cette pathologie décédait de leur maladie. La valve de Starr est une cage en acier habillée dans laquelle joue une bille dont le jeu permet l’ouverture et la fermeture. Malheureusement, après transplantation de cette prothèse, se formaient des caillots de sang. Un traitement anticoagulant devait être pris à vie, avec toutes les complications que cela suppose.


À partir de cette première invention, et avec l’appui d’Albert Starr, Alain Carpentier, jeune chirurgien de 32 ans à l’époque (1968) met en place une bio[rothèse d’origine animale. Voulant à tout prix éviter au patient la prise(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires