Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Louis Veuillot (1813-1883)

Un journaliste ultra !

Dans la série de portraits sur "Les intellectuels catholiques des XIXe et XXe siècles", Benoît Schmitz, normalien et agrégé d’Histoire, spécialiste de l’histoire de l’Eglise, nous présente Louis Veuillot.


Bookmark and Share

Louis Veuillot est né le 11 octobre 1813 à Boynes dans le Loiret. Issu d'un milieu modeste, fils d'un ouvrier tonnelier, Louis Veuillot doit dès l'âge de treize ans quitter ses études primaires pour gagner sa vie. Son premier travail le mène auprès d'un avocat parisen frère d'un célèbre poète, Casimir Delavigne.

À l'adolescence, Veuillot débute l'écriture de quelques textes littéraires et devient à dix-sept ans l'éditeur du journal à Rouen suivi du journal de Périgueux peu de temps après. Pendant ces années, un débat s'installe chez l'écrivain qui se soucie et s'interroge sur ses convictions personnelles tant politiques que religieuses. C'est à son retour en 1838 d'un voyage à Rome qu'il découvre et embrasse la religion catholique. Ces nouvelles croyances amènent Louis Veuillot en 1843 à l'emploi du journal l'Univers. D'abord rédacteur, il accède bientôt au poste de rédacteur en chef de ce journal (1848), emploi qu'il occupe pendant près de quarante ans. Il se sert d'ailleurs de ce média d'information pour exposer et défendre fermement un courant idéologique, l'ultramontanisme (favorable à la supériorité du pouvoir du pape sur le pouvoir royal) et l'intransigeantisme. Au cœur de débats politiques et religieux, ce journaliste et écrivain empreint de solides convictions affirme haut et fort ses croyances. Cela lui vaut en 1844 une condamnation d'un mois de prison pour avoir défendu l'abbé Combalot qui dénonçait en chaire l'autorité de l'Université sur l'enseignement.

Auteur prolifique, Louis Veuillot publie une brochure intitulée Les libres penseurs en 1848 et plusieurs ouvrages dont Les Pèlerinages de Suisse (1838), Rome et Lorette (1841), L’Honnête Femme (1844), Le parfum de Rome (1861), Les odeurs de Paris (1866) et Pie IX (1878). Il est également l'auteur de poèmes et romans inspirés de son amour et de sa foi en la religion catholique. Écrivain et journaliste hors[air, Louis Veuillot s'éteint à Paris le 7 avril 1883.

Référence bibliographique.

- PIERRARD Pierre, Louis Veuillot, Paris, Beauchesne(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires