Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La maison de Louis Pasteur, de l’Académie française, de l’Académie des sciences

Un reportage à Arbois dans le Jura

Entrez dans l’intimité de Louis Pasteur, en visitant sa maison à Arbois dans le Jura. C’est là qu’il passe son enfance et qu’il s’installera plus tard. Entre son billard et son laboratoire, Sylvie Morel nous fait découvrir un personnage bien de son siècle, passionnant et amusant !


Bookmark and Share



Louis Pasteur naît le 27 décembre 1822 à Dole, dans le Jura. En 1827, la famille Pasteur déménage à Arbois, dans une maison aux abords de la Cuisance, rivière nécessaire à l'activité du père, Joseph Pasteur, tanneur.
C'est à Arbois que Louis Pasteur suit ses études primaires et secondaires. En 1839, il entre au Collège Royal de Besançon et y passe deux baccalauréats, en lettres et en sciences. Il continue ses études à Paris, au lycée Saint-Louis, tout en suivant régulièrement des conférences à la Sorbonne. Il effectue une année de préparation pour les examens d'entrée à l'Ecole Normale Supérieure, qu'il intègre en 1843. Il passe ensuite l'agrégation et soutient avec succès deux thèses de physique et de chimie, dans le domaine de la cristallographie. Il entre en 1848 à la Faculté de Strasbourg en tant que professeur suppléant de chimie, et rencontre peu après Marie Laurent, la fille du recteur, qu'il épousera en 1849 et dont il aura cinq enfants.

On peut distinguer trois grandes périodes dans la vie du chercheur :
- La mise en évidence des microbes : Grâce à ses observations au microscope, Pasteur classe les êtres vivants microscopiques (ou "ferments") en deux grandes catégories: aérobies (qui ne peuvent vivre sans oxygène) et anaérobies (qui peuvent vivre en absence d'oxygène). Il démontre que les germes n'apparaissent pas spontanément dans les milieux fermentescibles, mais qu'ils proviennent du milieu environnant et se multiplient lorsqu'ils rencontrent des conditions favorables. Un milieu nutritif stérilisé par chauffage ne peut pas fermenter s'il est conservé à l'abri des germes. En 1862, Il met alors fin à la théorie de la "génération spontanée".
- La pasteurisation : A la demande de l'empereur Napoléon III, Louis Pasteur étudie les causes des altérations du vin durant la fermentation du jus de raisin.
Il met au point une technique permettant de réduire le niveau de contamination d'un milieu grâce à un chauffage de quelques minutes entre 55 et 60°C en l'absence d'air. Ce procédé est adapté à grande échelle pour le secteur viticole et améliore considérablement la conservation des vins. Pour la brasserie, Louis Pasteur recommande une stérilisation du moût par chauffage, suivie d'un refroidissement à l'abri(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires