Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La maîtrise des maladies infectieuses

Avec Gérard Orth et Philippe Sansonetti, de l’Académie des sciences

"La maîtrise des maladies infectieuses, un défi de santé publique, une ambition médico-scientifique " tel était le titre du rapport dont Philippe Sansonetti et Gérard Orth ont assumé la direction. Faut-il craindre une mutation du virus de la grippe aviaire ? Les maladies nosocomiales et les infections alimentaires sont-elles les nouvelles maladies des pays industrialisés ? Réponses détaillées avec ces deux membres de l’Académie des sciences.


Bookmark and Share

Les maladies infectieuses et parasitaires représentent chaque année, 15 millions de morts, soit 26,3 % des décès causés par des maladies.
A la première place de ce triste podium, les infections respiratoires aiguës, avec près de 4 millions de morts par an. En deuxième position arrive le SIDA (Syndrome d'Immuno Déficience Acquise)avec 3 millions de victimes par an ; viennent ensuite les maladies diarrhéiques (2 millions de morts), puis la tuberculose (1,6 million de morts) et le paludisme (1,1 million de morts).

Plus de 90% de ces maladies surviennent dans les pays en voie de développement... Mais dans les pays industrialisés émergent aussi de nouvelles maladies : dans les chaînes alimentaires tout d'abord (salmonellose, maladie de la vache folle); également dans les hôpitaux avec les infections nosocomiales (on estime actuellement que les maladies nosocomiales seraient responsables de 4000 à 5000 décès par an en France). La France fait d'ailleurs partie des pays européens les plus touchés par ces virus résistants aux antibiotiques.

Par émergence, il faut également inclure les maladies infectieuses "classiques" qui mutent pour apparaître sous des formes nouvelles et plus sévères. C'est le cas par exemple de la recrudescence de la tuberculose.
S'il existe bien un vaccin contre cette maladie (le BCG), son efficacité semble de plus en plus mise en doute.

Enfin, 15 à 25 % des cancers sont causés par des agents infectieux. Les cancers du foie, du col de l'utérus et de l'estomac sont des cancers qui trouvent leur déclencheur dans un virus. Un vaccin contre le cancer du col de l'utérus vient d'ailleurs entrer sur le marché.

Actuellement, 5 grandes firmes pharmaceutiques fabriquent des vaccins. Elles sortent en moyenne un vaccin par an. Dès maintenant, l'accent doit être porté sur les recherches de ce type afin de contrer au mieux les risques d'épidémies, telle que la grippe aviaire par exemple.
Elle ne saurait être efficace sans la coopération claire et construcitve des grandes instances intergouvernamentales (OMS) et des gouvernements eux-mêmes. Vétérinaire, chercheurs et médecins, doivent travailler main dans la main.

En savoir plus sur :
- Gérard Orth
-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires