Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard

La naissance, la vie et la mort vues par le généticien académicien et l’historien d’art

L’allégorie du sphinx et de l’animal qui se tient sur deux, trois et quatre pattes résume à les différents âges de la vie. Yvan Brohard et Axel Kahn de l’Académie des sciences mettent en commun leurs regards d’historien et de scientifique pour faire le point sur notre société actuelle axée sur une jeunesse éternelle. Depuis le Moyen Age jusqu’à nos jours, la maternité, l’enfance, la vieillesse et les rites qui les entourent ont véhiculé beaucoup d’images. Tour d’horizon en compagnie des deux auteurs.


Bookmark and Share

Dans la sculpture de Mauro Corda, Le grand cycle de la vie choisie pour illustrer l’ouvrage d’Yvan Brohard et d’Axel Kahn, une fillette succède à une femme âgée ; une manière d’illustrer la succession des générations, « un peu comme le mythe du phénix qui renaîtrait de ces cendres, mais jamais tout fait sous la même forme » rappelle Axel Kahn de l'Académie des sciences; l’enfant qui nous succède est une forme d’immortalité sur lequel on projette nos désirs inassouvis.




La maternité : sacralisée de tout temps

Parmi les chapitres consacrés aux étapes de la vie, celui de la maternité demeure incontournable. Qu’il s’agisse des sociétés premières à nos jours, elle a toujours été sacrée. La statuaire africaine et la vierge à l’enfant sont là pour nous le rappeler.



La photo d’une future mère Himba caressant avec tendresse son ventre arrondi rappelle que les femmes sont à l’origine du monde nous dit Axel Kahn. Et de poursuivre sa réflexion autour de l’égalité homme-femme dans notre société actuelle : « Si aujourd’hui on savait se passer de la maternité féminine pour mettre des enfants au monde grâce à la mise au point d’un utérus artificiel, les femmes pourraient pleinement assumer leur carrière sur le plan professionnel. Cela serait-il une avancée ou une privation inouïe ? » s’interroge-t-il.



Après la naissance, l'enfance.
S’il faut attendre en France le traité de Rousseau pour envisager l’enfant comme tel et non plus comme un adulte miniature, le rôle de l’enfant dans les Provinces-Unies (Pays-Bas) au XVIIe siècle avait beaucoup plus d’impact : « On le voit bien dans les peintures, les enfants montraient les valeurs morales aux adultes. Et les adultes devaient s’assurer d’être un bon modèle. La priorité était de soigner sa progéniture, de l’éduquer pour assurer la génération future et l’entretien du capital de la famille » précise Yvan Brohard.

La vieillesse, notre meilleure ennemie

Parmi les illustrations abondent les photographies(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires