EDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,



La mémoire humaine est par nature sélective. À la manière d’un tamis, elle trie, retient certains faits et en néglige d’autres. C’est aussi le cas de la mémoire collective qui sélectionne des individus pour la postérité tandis que d’autres sont rejetés dans l’oubli. Or, ce processus impitoyable est parfois teinté d’injustice.



Ainsi, rares sont les personnes qui se souviennent aujourd’hui d’Adrien Loir. Neveu et assistant personnel de Pasteur, ce savant inventif et entreprenant a pourtant contribué de façon déterminante à porter la science pasteurienne sur les cinq continents. En retraçant dans un récent ouvrage sa vie aventureuse, Maxime Schwartz, membre correspondant de l’Académie des sciences, et Annick Perrot, conservateur honoraire du Musée Pasteur, lui rendent sa juste place en même temps qu’ils nous font découvrir un pan méconnu de l’épopée pasteurienne.



En écoutant Maxime Schwartz nous raconter la carrière tumultueuse d’Adrien Loir, jalonnée de rencontres, de découvertes et de rebondissements souvent romanesques, impossible d’ignorer combien la science est une magnifique aventure humaine. La vie d’Adrien Loir méritait d’être rappelée car elle n’est pas seulement un témoignage éloquent du passé. Elle est aussi une leçon d’énergie, une invitation à poursuivre avec enthousiasme l’épopée scientifique.



Bonne écoute !



Xavier DARCOS

Chancelier de l’Institut de France


Le grand entretien de la semaine

Adrien Loir, missionnaire de la science pastorienne



Adrien Loir est peu connu du public, pourtant il a joué un rôle fondamental, d’abord auprès de Pasteur, dont il fut l’assistant personnel, puis comme acteur de la création du réseau des Instituts Pasteur. Ainsi, quand Louis Pasteur répond à l’appel du gouvernement australien pour éradiquer les lapins qui prolifèrent sur son sol, il ne se rend pas à Sydney en personne : il envoie Adrien, qui va créer sur place un Institut, après bien des tribulations. Là, il croise Sarah Bernhardt, s’occupe des bovins à défaut des lapins, photographie les Aborigènes, etc. Sa vie se confond avec l’expansion mondiale de la vaccination. Raconter l’histoire d’Adrien Loir, c’est éclairer des aspects souvent méconnus de l’action de Pasteur et de son influence dans le monde.



Extrait de la présentation par l’éditeur de Le Neveu de Pasteur, ou la Vie
aventureuse d’Adrien Loir, savant et globe-trotter (1862-1941)
, par Annick Perrot et Maxime Schwartz, Editions Odile Jacob, mars 2020, 320 p., 24,90 €.

volume

Écoute en direct

volume
En cours :
Depuis 13:02:03
Des microbes et des hommes… le retour des maladies infectieuses
par Maxime Schwartz, correspondant de l’Académie des sciences

Prochainement :

Commence à 13:54:57
La théorie génétique des maladies infectieuses
par Jean-Laurent Casanova, lauréat 2008 du Prix Lounsbery de l'Académie des sciences et de la National Academy of sciences

Les conférences de l’Institut



L'Institut de France propose pour l'année 2019-2020 six cycles de douze conférences chacun données par des académiciens. Ce programme, organisé pour un large public, aura lieu dans l'auditorium Liliane et André Bettencourt récemment inauguré.

Le programme portera sur les sujets suivants :
- « Chateaubriand : de l'Ancien Régime au Nouveau Monde »
- « Les grands défis des changements de l'environnement »
- « Mondialisation et humanisme »
- « De la tragédie grecque au tragique d'aujourd'hui »
- « Regards croisés sur l'animal »
- « Leçons de géométrie populaire »

Le détail des conférences, les dates et les horaires sont consultables sur le site de l'Institut de France www.institut-de-france.fr
Les inscriptions se font à l'adresse suivante : www.fnacspectacles.com/place-spectacle/paris-06-institut-de-france-salinfra-lt.htm

Magazine de la semaine

Chaque semaine, Canal Académie vous propose une sélection issue de ses archives pour prolonger le grand entretien

Une épopée méconnue : les Pastoriens dans la Grande Guerre Entretien avec Maxime Schwartz, ancien directeur général de l’Institut Pasteur et membre correspondant de l’Académie des sciences
Le fard des égyptiens : un précieux antibactérien ! avec Christian Amatore, de l’Académie des sciences
« Risque et santé : rationalité et subjectivité » Allocution prononcée le 25 octobre 2016 par M. Jean-François Bach, délégué de l’Académie des sciences, lors de la séance solennelle de rentrée des académies.
La théorie génétique des maladies infectieuses par Jean-Laurent Casanova, lauréat 2008 du Prix Lounsbery de l’Académie des sciences et de la National Academy of sciences
Des microbes et des hommes… le retour des maladies infectieuses par Maxime Schwartz, correspondant de l’Académie des sciences
Santé, médecine, société. Regard du sociologue Jean Baechler par Jean Baechlerm membre de l’Académie des sciences morales et politiques
Les menaces biologiques, biosécurité et responsabilité des scientifiques avec Henri Korn, Patrick Berche et Patrice Binder
Conversations chez M. Thiers « Nutrition, santé, microbiologie » par Pascale Cossart, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.
Les vaccins et l’épopée de la lutte contre les maladies infectieuses Entretien avec le professeur Philippe Sansonetti, membre de l’Académie des sciences.
La Nouvelle Microbiologie : bienvenue dans le monde fascinant des bactéries ! Entretien avec Pascale Cossart, professeur à l’Institut Pasteur, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences
Les lieutenants de Pasteur : Duclaux, Roux, Calmette, Yersin et Metchnikoff avec Maxime Schwartz, correspondant à l’Académie des sciences, co-auteur de Pasteur et ses lieutenants