Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Politique


Articles

Bergson et Jaurès : <i>"deux métaphysiques rivales"</i>... et deux amis !

Bergson et Jaurès : "deux métaphysiques rivales"... et deux amis !

L’académicien et le socialiste : deux esprits majeurs évoqués par Frédéric Worms, invité de Damien Le Guay
Le philosophe d’un coté. Le chantre du socialisme de l’autre. Tout semble les opposer. Et pourtant ! Jaurès était philosophe de formation, camarade de Bergson à l’Ecole Normale supérieure. Quant à Bergson, il eut une action politique – et en particulier il fut missionné, durant la première guerre mondiale, pour aller rencontrer le président américain Wilson afin de le convaincre d’entrer en guerre contre les Allemands. Un colloque récent nous ouvre à ces relations d’amitié entre ces deux philosophes. Frédéric Worms, philosophe, spécialiste de Bergson, nous explique les tenants et aboutissants de cette relation.

dimanche 22 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

L'initiative citoyenne : un nouveau droit pour tous les Européens

L’initiative citoyenne : un nouveau droit pour tous les Européens

La chronique de Jean-Dominique Giuliani sur l’Union européenne
Depuis le 1er avril 2012, un million d’Européens ont le droit de demander aux institutions de l’Union la modification d’une loi ou d’un règlement. Ce droit nouveau, voulu par les signataires du Traité de Lisbonne qui est entré en vigueur le 1er décembre 2009, est strictement encadré, et la démarche en est même un peu complexe... mais il est susceptible de renouer le lien distendu entre les citoyens et l’Europe.

vendredi 20 avril 2012

« Trente douloureuses » ?

« Trente douloureuses » ?

Toujours d’actualité ... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Il y a vingt ans, l’industrie représentait encore 24% de la valeur ajoutée produite en France. Aujourd’hui : 14%. « A ce rythme, dit Augustin de Romanet, ancien directeur général de la Caisse des Dépôts, il n’y aurait plus d’industrie en France dans vingt ans. » L’industrie, c’est l’obsession de Sarkozy ; Hollande n’y consacre quasiment pas une ligne dans son programme de la «  première année du changement ».

mercredi 18 avril 2012

De quoi l'avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

De quoi l’avenir intellectuel en France sera-t-il fait ?

Michel Winock historien s’interroge sur le rôle des intellectuels dans un entretien avec Damien Le Guay
Pourquoi les intellectuels s’en prennent-ils à leur siècle ? A quoi servent-ils dans le monde actuel ? Michel Winock, grand historien de l’histoire contemporaine de France, professeur émérite à Sciences-po Paris, est un spécialiste des intellectuels en France. A ce sujet, deux livres ont fait sa renommée : Le siècle des intellectuels (1997) et (avec Jacques Julliard) un Dictionnaire des intellectuels français (2002). Et en 2011 : L’effet de génération sur les intellectuels. Cette émission fait suite à celle consacrée aux droites selon René Rémond, disponible sur Canal Académie.

dimanche 15 avril 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Autocréateurs de richesses

Autocréateurs de richesses

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival, de l’Académie des sciences morales et politiques
C’est la réforme du quinquennat Sarkozy plébiscitée par les Français : 73% d’entre eux (enquête TNS Sofrès) considèrent comme très positive la création du statut d’auto-entrepreneur. A juste titre. Ils sont près d’un million à s’être lancés dans l’aventure et la moitié d’entre eux ont réalisé 4,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. Une hausse de 40% sur l’année précédente – et en pleine crise ! Selon l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale, chaque auto-entrepreneur a généré un chiffre d’affaires moyen de 9 300 euros par an. Bien modeste ? Au contraire : ces 4,3 milliards d’euros de création de richesses, ces 9 300 euros, constituent un supplément de pouvoir d’achat ; c’est exactement l’équivalent de ce que l’État distribue en exonérations de charges fiscales et sociales sur les heures supplémentaires. Ici comme là, du travail en plus pour gagner plus.

mardi 10 avril 2012

Une frontière pas si lointaine

Une frontière pas si lointaine

Toujours d’actualité, la chronique de François d’Orcival, de l’Académie des sciences morales et politiques
Mohamed Mehra l’a dit aux policiers du Raid : « Tuer un soldat français en France aura plus de retentissement que tuer dix soldats français en Afghanistan. » Tuer des parachutistes, tuer des enfants juifs et un jeune rabbin : le tueur n’a pas agi au hasard d’une bombe dans la foule. Il a visé chacun avec détermination. Le front intérieur n’est pas différent du lointain front extérieur. Entre la vallée de la Kapisa où sont les Français et Montauban ou Toulouse, pour le terroriste de 23 ans, c’est la même guerre qui continuait.

mercredi 4 avril 2012

L'emploi : travailler plus ou gagner moins ?

L’emploi : travailler plus ou gagner moins ?

La chronique économique de Philippe Jurgensen
La formulation un peu provocante et notre chroniqueur en a bien conscience ! En effet, il a surtout été question jusqu’ici en France de travailler moins en gagnant autant (pour la gauche, avec les 35 heures), ou, de l’autre côté, de « travailler plus pour gagner plus », selon la célèbre formule de Nicolas Sarkozy. Le problème est que la situation de l’emploi dans notre pays, loin de s’améliorer, a continué à se détériorer avec l’une comme avec l’autre de ces formules...

dimanche 1er avril 2012

Lu pour vous… à la Documentation française : « Le Président de la République au centre du pouvoir »

Lu pour vous… à la Documentation française : « Le Président de la République au centre du pouvoir »

Avec le point de vue de Pierre Mazeaud, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
A l’approche de l’élection présidentielle, la Documentation française a publié deux ouvrages consacrés au Président de la République. Le livre de Pascal Jan, Le Président de la République au centre du pouvoir, dans la collection Etudes, montre pourquoi et comment le président de la République est devenu « la clé de voûte » des institutions de la Vème République. Myriam Lemaire l’a lu pour vous et a recueilli le point de vue de Pierre Mazeaud, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, ancien président du Conseil constitutionnel.

dimanche 1er avril 2012 - Emission proposée par : Myriam Lemaire

Sarko l'artiste

Sarko l’artiste

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Sarko-l’Américain ? De l’histoire ancienne. La presse de New York l’envoie au piquet. Le Wall Street Journal, le quotidien des « super riches », l’a méchamment baptisé « Nicolas Le Pen ». Le New York Times, qui lui faisait crédit de sa réforme des retraites et de son offensive en Libye, l’accuse désormais de « défigurer » la société française avec ses diatribes contre la burqa et la viande halal, et de pécher en eaux troubles.

mercredi 28 mars 2012

Le régime Poutine

Le régime Poutine

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Les Russes lui ont donné six années de plus. Vladimir Poutine gouvernait déjà depuis douze ans (huit ans comme président, quatre comme premier ministre) ; il sera aux commandes jusqu’en 2018. Et il n’exclut pas de se représenter – ce que la Constitution autorise. Sera-t-il au pouvoir pendant vingt-quatre ans ? A la fin de ce nouveau mandat, il aura déjà égalé le record de Léonide Brejnev qui gouverna la Russie soviétique de 1964 jusqu’à son décès en 1982. A l’Ouest, la comparaison amuse. En Russie, elle rassure : Poutine a été « réélu » - pas exactement puisqu’il n’était que le chef du gouvernement – parce qu’il incarne la stabilité sans le communisme, et la sécurité, sans les comités de quartier et la police secrète. En apparence du moins.

vendredi 16 mars 2012

Tibère ou le long règne de l'immobilisme

Tibère ou le long règne de l’immobilisme

L’auteur d’une récente biographie de l’empereur, Emmanuel Lyasse, est l’invité de Christophe Dickès
Tibère n’est pas resté dans la postérité comme le prototype du bon prince. Dans l’ombre d’Auguste, il laisse l’image d’un tyran sanguinaire. Sans le juger ni le réhabiliter, l’historien Emmanuel Lyasse lui consacre une belle biographie.

dimanche 11 mars 2012 - Emission proposée par : Christophe Dickès

<i>Les trois droites</i> de René Rémond, de l'Académie française, et leur pertinence aujourd'hui

Les trois droites de René Rémond, de l’Académie française, et leur pertinence aujourd’hui

Entretien avec l’historien Michel Winock par Damien Le Guay
En 1954, un jeune historien, René Rémond, 35 ans, publie un livre qui fait évènement et deviendra un classique : La droite en France. Ce livre (influencé par Albert Thibaudet) sera réédité en 1963 et en 1968 pour devenir, dans une refonte, en 1982 : Les droites en France. Damien Le Guay a invité Michel Winock, historien de l’histoire contemporaine de la France et de ses courants intellectuels, professeur émérite à Sciences-po Paris, et auteur de La droite, hier et aujourd’hui (tempus, 2012) de nous dire en quoi le livre de René Rémond fit date, s’il reste pertinent et pourquoi, selon lui, il est possible d’ajouter une quatrième droite – qu’il nomme « droite national-populiste ».

dimanche 11 mars 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Le régime Poutine

Le régime Poutine

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Les Russes lui ont donné six années de plus. Vladimir Poutine gouvernait déjà depuis douze ans (huit ans comme président, quatre comme premier ministre) ; il sera aux commandes jusqu’en 2018. Et il n’exclut pas de se représenter – ce que la Constitution autorise. Sera-t-il au pouvoir pendant vingt-quatre ans ? A la fin de ce nouveau mandat, il aura déjà égalé le record de Léonide Brejnev qui gouverna la Russie soviétique de 1964 jusqu’à son décès en 1982. A l’Ouest, la comparaison amuse. En Russie, elle rassure : Poutine a été « réélu » - pas exactement puisqu’il n’était que le chef du gouvernement – parce qu’il incarne la stabilité sans le communisme, et la sécurité, sans les comités de quartier et la police secrète. En apparence du moins.

dimanche 11 mars 2012

La mort de la République de Weimar : un événement charnière du nazisme

La mort de la République de Weimar : un événement charnière du nazisme

De l’Etat de droit à l’Etat de non-droit, avec Johann Chapoutot, lauréat de l’Académie française, invité de Christophe Dickès
Prix Eugène-Colas de l’Académie Française, Le meurtre de Weimar de Johann Chapoutot raconte l’histoire d’un fait divers -l’assassinat d’un ouvrier communiste par des SA l’été 1932- comme il y en eut tant en cette période de troubles politiques en Allemagne. Pourtant l’auteur fait de l’événement un moment charnière qui se termine par la disparition de l’Etat de droit.

dimanche 19 février 2012

Vive la dévaluation !

Vive la dévaluation !

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
« Le Talon d’Achille de l’Europe, c’est sa compétitivité », dit l’Anglais David Cameron. Il en veut pour preuve que pour un euro investi en Europe, on en investit cinq fois plus aux Etats-Unis. Ce n’est pas pour autant qu’il approuve les politiques choisies par les Européens pour redresser leur compétitivité. « Folie ! », dit-il notamment du projet de taxation des transactions financières voulu par Nicolas Sarkozy. « Nous avons beaucoup de Français à Londres, a-t-il ironisé devant Valérie Pécresse, notre ministre du Budget, nous en aurons encore plus ! » Mais derrière ces propos grinçants, il y a autre chose et ce n’est pas de transactions financières qu’il s’agit mais de commerce tout court.

mercredi 15 février 2012

Le coût de l'égalité

Le coût de l’égalité

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival, de l’Académie des sciences morales et politiques
« L’égalité seule est leur idole », disait Chateaubriand des Français. François Hollande s’est emparé de l’idole. « C’est pour l’égalité que nous devons agir », répète-t-il. « Depuis dix ans, l’égalité recule partout ! » Cela plaît peut-être, mais c’est faux. C’est même l’inverse qui est vrai : l’inégalité des revenus n’a cessé de reculer par rapport à la croissance de l’économie depuis vingt ans. Alors que la croissance moyenne était de 1,7% par an, l’inégalité mesurée en écart des revenus disponibles entre les riches et les pauvres est restée stable. Des données iconoclastes présentées devant l’académie des sciences morales et politiques par un normalien, agrégé d’histoire et d’économie, Christian Morrisson, ancien professeur d’économie à Paris 1, ancien directeur du laboratoire d’économie politique à l’Ecole normale et expert en traitement des statistiques de l’OCDE dont il a été chef de division.

mardi 7 février 2012

Prélèvements sociaux, TVA, charges patronales... La chronique "Finances" de Jacques de Larosière

Prélèvements sociaux, TVA, charges patronales... La chronique "Finances" de Jacques de Larosière

De l’Académie des sciences morales et politiques, il commente quelques unes des mesures pour stimuler la compétitivité
Jacques de Larosière revient sur quelques-unes des mesures annoncées par le Président de la République (dimanche 29 janvier 2012) pour relancer la compétitivité française, notamment la TVA sociale. Il expose d’abord les faits qui justifient ces mesures -déficit, coût de la main-d’oeuvre, charges patronales- puis en analyse la portée. Ecoutez le point de vue de Jacques de Larosière, ancien gouverneur de la Banque de France, ancien président du FMI, membre de l’Académie des sciences morales et politiques.

mercredi 1er février 2012 - Emission proposée par : Hélène Renard

Nos soldats assassinés

Nos soldats assassinés

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
Désarmés. Nos soldats l’étaient, le 20 janvier, dans leur camp de la Kapisa, en Afghanistan. Ils partageaient un moment de détente avec ceux de l’armée afghane qu’ils étaient chargés de former – et avec qui ils vivaient quasiment jour et nuit. Un traître a surgi, fusil d’assaut à la main. Trente cartouches. Quinze hommes sont tombés, quatre tués sur le coup (les adjudants chefs Denis Estin et Fabrice Willm, le brigadier chef Geoffrey Baumela, du 93e régiment d’artillerie de montagne, le sergent chef Svilen Simeonov, du 2e régiment étranger de génie), un cinquième était entre la vie et la mort, sept autres gravement blessés. Cet assassinat collectif avait été soigneusement prémédité – un vendredi, jour de prière en pays d’islam où l’on est moins sur ses gardes, et six jours avant la venue à Paris du président Karzaï pour y signer un traité franco-afghan.

mardi 31 janvier 2012

<i>Requiem pour les Français</i> : Jean Bothorel proteste contre "trente ans de lâcheté politique"

Requiem pour les Français : Jean Bothorel proteste contre "trente ans de lâcheté politique"

Le journaliste aborde un thème délicat, celui du vivre ensemble et du communautarisme
Plume renommée des grandes heures du Figaro pendant près de quinze ans, sous les années Mitterrand, Jean Bothorel appartient à une génération de journalistes politiques qui a suffisamment vécu pour mesurer l’ampleur et le caractère sans doute irrémédiable de certains changements. Il est l’invité d’Annet Sauty de Chalon.

dimanche 29 janvier 2012 - Emission proposée par : Annet Sauty de Chalon

Le quartier des enfants perdus

Le quartier des enfants perdus

Plus que jamais d’actualité... la chronique de François d’Orcival
Députés UMP qui avez voté une disposition supplémentaire pour éviter que se reproduise un drame comme celui du Chambon-sur-Lignon où la jeune Agnès, treize ans, fut violée et immolée par un garçon à peine plus âgé et récidiviste, vous avez trahi Victor Hugo et de Gaulle en obéissant à « d’obscures pulsions vengeresses ». Jean-Pierre Chevènement, Julien Dray, Ségolène Royal, Jack Lang, qui avez, vous aussi, appelé à la sanction des « sauvageons », vous faites « honte » à la gauche de Jaurès.

mercredi 25 janvier 2012

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...