Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Littérature


Rubriques


Articles

Alain Finkielkraut à la première personne

Alain Finkielkraut à la première personne

L’écrivain se confie sur son itinéraire intellectuel
“Réactionnaire, disent-ils. Le moment m’a semblé venu de faire le point et de retracer mon parcours sans faux-fuyants ni complaisance.” C’est ainsi qu’Alain Finkielkraut, de l’Académie française, décrit l’impulsion qui l’a conduit à se raconter dans un ouvrage présentant son itinéraire intellectuel de mai 68 à nos jours (À la première personne, Gallimard, septembre 2019). Revenant sur les lectures, les rencontres et les événements qui l’ont façonné, il nous conte de façon vivante, subjective et sincère un demi-siècle de vie intellectuelle. En se dévoilant, Alain Finkielkraut révèle surtout notre époque : ses enjeux, ses écueils, ses faux-semblants… Ce “mécontemporain” est décidément indispensable à la compréhension de notre temps.

lundi 14 octobre 2019

Jacques de Lacretelle, prince des Lettres et des Années folles

Jacques de Lacretelle, prince des Lettres et des Années folles

Entretien avec Anne de Lacretelle, lauréate 2019 du Prix de l’essai de l’Académie française
Prix Femina en 1922 avec Silbermann, Grand Prix du roman de l’Académie française avec Amour nuptial, Jacques de Lacretelle a été élu en 1936 à l’Académie française. Il est l’une des figures les plus caractéristiques du Tout-Paris littéraire des années 20. En brossant, dans un livre distingué en 2019 par le Prix de l’essai de l’Académie française (Tout un monde, Editions de Fallois, 2019), le portrait de ce père admiré, ce sont ces Années folles - de créativité débridée - qu’Anne de Lacretelle fait revivre avec élégance, vivacité et un brin de nostalgie dans un récit au fil duquel on croise nombre d’écrivains célèbres tels l’ami Paul Morand et le maître Marcel Proust.

lundi 9 septembre 2019

Romulus, jumeau et roi : un récit mythologique indo-européen ?

Romulus, jumeau et roi : un récit mythologique indo-européen ?

Entretien avec Dominique Briquel, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Et si la légende de Romulus représentait la version romaine d’une antique tradition indo-européenne relatant l’émergence de l’humanité civilisée sous la forme d’une société tripartite dans laquelle les fonctions spirituelle, guerrière et productive coopèrent pour rompre avec le chaos originel ? C’est l’hypothèse stimulante formulée par Dominique Briquel à l’issue d’une vaste étude de mythologie comparée mettant en lumière les similitudes existant entre l’histoire de la fondation de Rome et d’autres récits, essentiellement issus des mythologies iraniennes, arméniennes et scandinaves.

mardi 3 septembre 2019

“L'école française au Vietnam de 1945 à 1975 : du colonial au diplomatique”

“L’école française au Vietnam de 1945 à 1975 : du colonial au diplomatique”

Par Nguyen Thuy Phuong, docteure en sciences de l’éducation, lauréate du prix Louis Cros décerné par l’académie des sciences morales et politiques
Dans le Vietnam actuel, les liens avec la France apparaissent ténus, malgré la longue durée de la période coloniale. Un certain nombre de Vietnamiens conservent toutefois un souvenir heureux de leur passage dans les lycées français, où ils ont trouvé une éducation jugée solide et enrichissante. Nguyen Thuy Phuong a étudié le fonctionnement de ces établissements au cours de la période troublée qui s’étend de 1945 à 1965. Elle montre comment la France maintenait alors sa présence dans la région au moyen des lycées français, y compris au Nord-Vietnam où le lycée Albert-Sarraut a fonctionné jusqu’en 1964. Après avoir servi de support à la mission civilisatrice coloniale, les écoles françaises sont ainsi apparues comme des outils de la diplomatie culturelle et du soft power français.

lundi 8 juillet 2019

<i>Le nœud gordien</i> : Pompidou moraliste et visionnaire

Le nœud gordien : Pompidou moraliste et visionnaire

Entretien avec Éric Roussel, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
À l’occasion du cinquantième anniversaire de l’accession de Georges Pompidou à la Présidence de la République, les éditions Perrin ont réédité son livre Le Nœud gordien, rédigé à l’été 1968. Comme le souligne l’historien Éric Roussel, préfacier de cette réédition, bien que fortement marqué par les “événements de mai”, ce livre constitue bien davantage qu’une œuvre de circonstance. Analysant les mutations de la société et la montée d’aspirations nouvelles, le futur Président s’y révèle moraliste et même visionnaire tant le “nœud gordien” qu’il décrit apparaît toujours présent au cœur de la société française. Au fil des pages, on découvrira ainsi les réflexions avisées du futur Président sur les tensions entre politiques et technocrates, individualisme triomphant et aspirations à un dessin commun, déclin des religions et sentiment croissant de la vacuité d’une vie vouée à la seule consommation…

lundi 8 juillet 2019

<i>D'Annunzio le Magnifique</i>

D’Annunzio le Magnifique

Entretien avec Maurizio Serra, lauréat 2019 du Prix Chateaubriand pour sa biographie de l’écrivain italien
“Trop souvent célébré de son vivant pour de mauvaises raisons, D’Annunzio est honni depuis sa disparition, il y a exactement quatre-vingts ans, et jusqu’à nos jours, pour des raisons encore plus mauvaises”, écrit Maurizio Serra en épilogue de la biographie qu’il consacre à l’écrivain italien le plus célèbre de la Belle Époque. Cet ouvrage, récompensé par le Prix Chateaubriand 2019, se propose de présenter D’Annunzio tel qu’il fut vraiment, au-delà des clichés faciles et des anecdotes de troisième main. Plus qu’une biographie, Maurizio Serra signe une invitation à relire sans préjugés un immense écrivain, amoureux de la vie et hanté par la volonté grandiose de poétiser l’existence humaine par la plume et par l’action.

lundi 17 juin 2019

Kamel Daoud, l'insoumis

Kamel Daoud, l’insoumis

Entretien avec l’écrivain algérien, lauréat 2019 du Prix mondial Cino Del Duca
Bien connu en France pour la chronique qu’il tient dans Le Point et surtout pour son roman Meursault, contre-enquête, traduit dans plus de trente langues et couronné en 2015 par le Prix Goncourt du premier roman, l’écrivain algérien de langue française Kamel Daoud était le 5 juin 2019 sous la coupole de l’Institut de France pour recevoir le Prix mondial Simone et Cino Del Duca. Nous l’avons accueilli à cette occasion pour évoquer son œuvre et aussi ses combats. Absolument rétive à toute forme de soumission, l’écriture volontiers sensuelle de Kamel Daoud est en effet un vigoureux appel à l’émancipation des cœurs et des corps contre les abstractions totalitaires d’hier et d’aujourd’hui.

vendredi 7 juin 2019

Conjurer le naufrage des civilisations

Conjurer le naufrage des civilisations

Entretien avec l’écrivain Amin Maalouf, de l’Académie française
“C’est à partir de ma terre natale que les ténèbres ont commencé à se répandre sur le monde”, estime Amin Maalouf dans son dernier ouvrage (Le naufrage des civilisations, Editions Grasset, 2019). Il y évoque les dérives successives nées de l’échec sanglant du modèle pluriel, cosmopolite et tolérant représenté par l’ancien Levant. Brossant en spectateur engagé une vaste fresque des événements qui, depuis un demi-siècle, façonnent notre monde, l’auteur exprime sans faux détour la crainte d’un naufrage provoqué par l’essor simultané du tribalisme identitaire et de l’égoïsme individualiste. Avec un souhait non dissimulé : contribuer à un nécessaire sursaut collectif.

lundi 20 mai 2019

L'humanisme juridique : une boussole pour naviguer dans la mondialisation

L’humanisme juridique : une boussole pour naviguer dans la mondialisation

Entretien avec Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
“La mondialisation perturbe les États sans les remplacer, car elle n’est pas une totalité agrégée une fois pour toutes, mais seulement un ensemble hétérogène de processus qui révèlent et parfois accroissent les interdépendances”, souligne Mireille Delmas-Marty, membre de l’Académie des sciences morales et politiques dans un récent ouvrage (Sortir du pot au noir, Éditions Buchet-Chastel, 2019) Dès lors comment faire face aux nombreux défis dont ce phénomène tumultueux est porteur ? Pour l’auteur, professeur émérite au Collège de France, où elle a été titulaire de la chaire “Études juridiques comparatives et internationalisation du droit”, la solution consiste à inventer un “humanisme juridique” permettant à l’humanité de se donner un destin commun tout en préservant sa belle diversité.

lundi 13 mai 2019

Jean d'Ormesson de A à Z

Jean d’Ormesson de A à Z

Entretien avec Jean-Marie Rouart
« Rien n’a jamais mieux résumé pour moi Jean d’Ormesson que la formule qu’emploie Shakespeare pour définir l’amour : ‘l’éternité plus un jour’. Personne n’a éprouvé comme lui une curiosité plus avide sur l’homme, son origine, son avenir, tout en ayant une aussi grande conscience de l’impermanence des choses et du caractère éphémère de la vie » , écrit Jean-Marie Rouart dans le Dictionnaire amoureux qu’il consacre à son ami et confrère. De A comme Académie à Z comme Zénon d’Élée, il y poursuit la conversation quasi journalière qui l’unissait à l’écrivain. Et de la sorte il partage bien davantage que ses souvenirs : un art, très français, de vivre et bien sûr de lire !

lundi 6 mai 2019

Chemins : mémoires d'un “homme qui marche”

Chemins : mémoires d’un “homme qui marche”

Entretien avec Axel Kahn, de l’Académie des sciences
Consacrant à la marche l’essentiel de mon temps libre, le libérant pour marcher, j’ai progressivement cherché à expliciter la place qu’elle a prise pour moi, la quête qu’elle recouvre. A lui donner sens, en somme. Mais réponses s’articulent autour de trois mots : liberté, beauté et pensée”, écrit Axel Kahn dans un livre de souvenirs dont la randonnée est le fil rouge (Chemins, Éditions Stock, 2018). De son enfance à aujourd’hui, le célèbre généticien, membre de l’Académie des sciences, n’a en effet cessé de marcher. Le récit de ces escapades se confond avec celui de son existence. Il forme aussi une leçon de vie apprise chemin faisant sur les sentiers d’une France qu’il connaît mieux que quiconque et dont il dresse un portrait émerveillé et lucide.

vendredi 29 mars 2019

Au-delà des frontières : surmonter la crise identitaire

Au-delà des frontières : surmonter la crise identitaire

Entretien avec Andreï Makine, de l’Académie française
Comment expliquer qu’un jeune français d’aujourd’hui puisse imaginer avec jubilation l’exil forcé des millions de personnes qu’il juge responsables de la décadence de la France ? C’est la question qui taraude le narrateur du dernier roman d’Andreï Makine (Au-delà des frontières, Grasset, 2019) destinataire du manuscrit du Grand Déplacement, rédigé de la main d’un jeune auteur en roie au trouble identitaire qui saisit nombre de nos contemporains. Mais son enquête le conduira à un questionnement plus fondamental. Et si la crise identitaire contemporaine recouvrait une crise existentielle, liée à la vacuité de l’époque et à la fugacité des vies humaines ? Et si, pour surmonter notre trouble et accéder enfin à la sérénité et au bonheur, il fallait renoncer à la vanité narcissique des jeux sociaux pour retrouver l’essentiel ?

vendredi 22 mars 2019

Mes vies secrètes : autobiographie d'une biographe

Mes vies secrètes : autobiographie d’une biographe

Entretien avec Dominique Bona, de l’Académie française.
Pourquoi s’intéresser à la vie des autres plutôt qu’à la sienne ? Pourquoi vivre par procuration des vies qui, pour être multiples, fascinantes, passionnées et passionnantes, ne sont pourtant pas la mienne ?<-i>” C’est à cette question que Dominique Bona répond dans un ouvrage explorant sa passion pour le genre littéraire singulier qu’est la biographie : Mes vies secrètes (Éditions Gallimard, 2018). Au fil des pages et de l’entretien qu’elle nous a accordé, on croise bien sûr les artistes et écrivains dont elle a raconté la vie : Romain Gary, Stephan Zweig, Gala Dali, Camille Claudel, sans oublier sa chère Colette. Mais de la sorte, en nous présentant les membres de cette “famille imaginaire”, c’est aussi sa propre vie qu’elle nous confie.

lundi 4 mars 2019

La recherche, une passion éclairée par la littérature

La recherche, une passion éclairée par la littérature

Les œuvres de Dava Sobel, Yannick Grannec et Daniel Mendelsohn présentées par Sébastien Balibar, membre de l’Académie des sciences.
Sébastien Balibar, membre de l’Académie des sciences, est physicien, un domaine de recherche des plus intimidants pour le non-initié. C’est sans doute pourquoi l’information scientifique auprès du grand public lui importe tant. Comme c’est aussi un amateur de littérature, un lecteur attentif, il a choisi trois œuvres qui conjuguent passion pour la recherche et art du récit : La Fille de Galilée, La déesse des petites victoires et Une Odyssée. Que la science est entraînante sous la plume de Dava Sobel, de Yannick Grannec et de Daniel Mendelsohn !

lundi 11 février 2019

Le loup dans l'imaginaire européen

Le loup dans l’imaginaire européen

Entretien avec Michel Pastoureau, membre correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
“Entre chien et loup”, “avoir une faim de loup”, “marcher à pas de loup”, “se jeter dans la gueule du loup”… Notre langage courant a conservé la trace de l’importance qu’a eue le loup dans l’imaginaire européen. Comme l’explique Michel Pastoureau, auteur d’une récente histoire culturelle du loup (Le Seuil, 2018), durant des siècles ce fauve nocturne n’a pas seulement peuplé nos campagnes : il a aussi hanté nos pensées suscitant la peur et l’exécration. Du loup Fenrir, destructeur du panthéon no rdique aux loups lubriques des dessins animés de Tex Avery, sans oublier les innombrables contes, légendes et récits de loups-garous, cette histoire du loup est aussi la nôtre.

lundi 4 février 2019

Lord Jim, de Joseph Conrad

Lord Jim, de Joseph Conrad

Par Bertrand Saint-Sernin, membre de l’Académie des sciences morales et politiques.
Membre de la section de philosophie de l’Académie des sciences morales et politiques, Bertrand Saint-Sernin évoque Lord Jim de Joseph Conrad qu’il découvrit en hypokhâgne. C’est notamment l’occasion d’une réflexion sur les capacités respectives de la philosophie et de la littérature à rendre compte de la singularité des destins humains. “Les récits de Conrad restituent les processus par lesquels des hommes et des femmes se sauvent ou se perdent. Ils nous font voir la palette complète de leurs victoires et de leurs échecs. Ils donnent de l’étirement du temps comme de la soudaineté des instants décisifs une vision que la philosophie a du mal à restituer”, explique-t-il.

mercredi 9 janvier 2019

Richesse des sous-entendus, de l'Antiquité à nos jours

Richesse des sous-entendus, de l’Antiquité à nos jours


jeudi 13 décembre 2018

Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos

Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos

Par Florence Delay, de l’Académie française.
Florence Delay a choisi de parler du premier roman de Georges Bernanos Sous le soleil de Satan, publié en 1926. Elle nous invite à partager son émotion et sa méditation face à la tension intérieure de l’abbé Donissan et le destin tragique d’une Mouchette vouée au mal. Un univers romanesque si puissamment adapté au cinéma par Maurice Pialat et porté par l’interprétation magistrale de Gérard Depardieu.

mercredi 5 décembre 2018

Michael Jackson : autopsie d'un mythe contemporain

Michael Jackson : autopsie d’un mythe contemporain

Entretien avec Marc Lambron, de l’Académie française
Près de dix ans après sa mort, le “roi de la pop” continue à exercer une profonde fascination. A l’occasion de l’exposition qui lui est consacrée au Grand Palais, l’écrivain Marc Lambron, de l’Aca démie française, s’est attaché, à autopsier les multiples dimensions du mythe Michael Jackson. Explorant les contradictions d’un artiste de génie se jouant sciemment des contraires pour se vouer tout entier à une éternelle transformation, il souligne notamment combien le destin tragique de Michael Jackson révèle les fantasmes d’une société travaillée par le désir chimérique de s’extraire de toutes les déterminations, fussent-elles celles du temps et de la nature.

mercredi 5 décembre 2018

L'invention de l'alphabet arménien : une épopée spirituelle

L’invention de l’alphabet arménien : une épopée spirituelle

Entretien avec Jean-Pierre Mahé, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

En 405, le moine Mesrop Machtots inventait l’alphabet arménien. Comme le rappelle Jean-Pierre Mahé, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, dans un récent ouvrage consacré à cette aventure intellectuelle, politique et surtout spirituelle (L’alphabet arménien dans l’histoire et la mémoire, Les Belles Lettres, 2018), il s’agit “de l’événement historique qui a le plus marqué le destin du peuple arménien et qui a déterminé sa survie, en dépit des nombreuses catastrophes qui se sont abattues sur lui”. Réflexion sur la place de l’écrit dans l’essor et la pérennité des nations et des civilisations, cet ouvrage présente aussi une épopée humaine, contée ici avec verve et passion par Jean-Pierre Mahé qui a choisi de clore son entretien avec un extrait de chants religieux arméniens.

Grigor Narekatsi, Tagher, Erévan 2018 copyright : "Narekatsi" arvesti miutyun ténor : Gevorg Hunanyan soprano : Anna Mayilyan


mercredi 28 novembre 2018

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...