Accueil 

Mots-clés

Académie française

Autres groupes de mots-clés

Dominique BONA


Articles

Colette et les siennes : un certain art du bonheur

Colette et les siennes : un certain art du bonheur

Entretien avec Dominique Bona, de l’Académie française
« Il règne dans le petit chalet de Passy une atmosphère de pensionnat ou de maison close… », écrit Dominique Bona à propos de la maison où, à compter d’août 1914, Colette a convié trois de ses meilleures amies pour traverser ensemble les années terribles au cours desquelles l’Europe a sombré dans la Grande Guerre. En évoquant, dans Colette et les siennes (Grasset, 2017), les destins mêlés de Colette, de la journaliste Annie de Pène, de la tragédienne Marguerite Moreno, et de la jeune Musidora, première “vamp” du cinéma français, Dominique Bona restitue l’atmosphère d’une époque partagée entre insouciance et tragédie. Elle transmet aussi l’art singulier de Colette et de ses complices en amitié pour célébrer la beauté, le bonheur et la joie à travers les épreuves.

jeudi 2 novembre 2017

Les Rouart, de l'impressionnisme au réalisme magique

Les Rouart, de l’impressionnisme au réalisme magique

Entretien avec Dominique Bona, de l’Académie française
Collectionneurs, mécènes et artistes… Le parcours artistique de la famille Rouart s’étend de 1864 à 1997, de l’impressionnisme au réalisme magique. Dans un récent ouvrage, publié chez Gallimard, l’académicienne Dominique Bona rend hommage à cette exceptionnelle dynastie d’artistes : Henri Rouart (1833-1912), élève de Corot, son fils Ernest (1874-1942), élève de Degas et époux de Julie Manet - elle-même fille de Berthe Morisot - et enfin le petit-fils d’Henri, Augustin Rouart (1907-1997), proche de Maurice Denis, moderne des années 1930. Jusqu’au 11 janvier 2016, une exposition leur est consacrée à Rueil Malmaison (avant d’être présentée à Pont-Aven). Cet entretien avec Dominique Bona est une excellente invitation à s’y rendre, afin de découvrir l’œuvre singulière et exigeante de ces peintres soucieux de conjuguer le Beau et le Vrai.

vendredi 2 octobre 2015