Accueil 

Mots-clés

Académie des beaux-arts

Autres groupes de mots-clés

Académie des beaux-arts


Articles

Pierre-Jean Mariette : un collectionneur de génie au siècle des Lumières

Pierre-Jean Mariette : un collectionneur de génie au siècle des Lumières

Entretien avec Pierre Rosenberg, de l’Académie française
“Jusqu’au 27 septembre 2019, le Louvre propose une exposition consacrée aux dessins italiens de la collection Mariette. Commissaire de cette exposition, Pierre Rosenberg, de l’Académie française, brosse le portrait de Pierre-Jean Mariette, en qui il voit un contributeur majeur de l’histoire de l’art ayant notamment perçu avant nombre de ses contemporains l’importance du dessin et de la gravure. Mais cette émission, menée avec la participation de l’experte en dessins et tableaux ancien Alix Laurent-Bellue, est aussi l’occasion, pour le président-directeur honoraire du Louvre, de se livrer à de belles digressions les mérites comparés des écoles française, italienne et hollandaise de dessin ainsi que sur le goût de l’art et des collections.”

lundi 15 juillet 2019

Taches de peinture, plongée vers les origines

Taches de peinture, plongée vers les origines

par Lionel Sabatté, artiste plasticien, lauréat du prix de Confirmation de Peinture décerné par la Fondation Simone et Cino del Duca
Pour Lionel Sabatté, qui est peintre mais également sculpteur et dessinateur, la peinture est le support d’une plongée dans nos univers intérieurs. Amas, coulées, matérialité de l’acrylique ouvrent une voie en direction d’un monde ancestral, oublié, vers d’anciennes formes de vie sédimentées. Rendant hommage à son maître Vladimir Velickovic, membre de l’Académie des beaux-arts, Lionel Sabatté relate en outre sa récente résidence au cœur de la grotte préhistorique de Bédeilhac, en Ariège. Dix jours et dix nuits dans les profondeurs du monde, dont sa peinture se nourrira à l’avenir.

mercredi 10 juillet 2019

« Douce dame que j'aime tant » de Guillaume de Machaut

« Douce dame que j’aime tant » de Guillaume de Machaut

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine « Douce dame que j’aime tant » de Guillaume de Machaut (vers 1300-1377)..

lundi 1er juillet 2019

Sons du monde contemporain

Sons du monde contemporain

Par Laurent Durupt, compositeur, lauréat du prix Pierre Cardin décerné par l’Académie des beaux-arts
En musique, le drone est un genre musical présentant de longues plages sonores sans début ni fin. Laurent Durupt l’exploite dans son album Dronocracy pour évoquer l’usage militaires des drones permettant de tuer à distance. Durcissement des frontières dans le monde, diffusion des robots et de l’intelligence artificielle, le jeune compositeur se saisit de questions cruciales d’aujourd’hui et les travaille en musique. Par le choix de l’instrumentation, l’exploration des styles harmoniques et sonores et l’association de la musique à des univers visuels, ses morceaux ouvrent des espaces de réflexion et de questionnement.

lundi 27 mai 2019

<i>La Complainte</i> de Rutebeuf

La Complainte de Rutebeuf

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine La Complainte de Rutebeuf (vers 1230-vers 1280).

lundi 20 mai 2019

Installation de Muriel Mayette-Holtz à l'Académie des beaux-arts

Installation de Muriel Mayette-Holtz à l’Académie des beaux-arts

La comédienne et metteur en scène a été installée par son confrère Hugues R. Gall.
Muriel Mayette-Holtz a été officiellement installée dans la section des Membres libres de l’Académie des beaux-arts par son confrère Hugues R. Gall, le mercredi 15 mai 2019. Elle avait été élue membre de l’Académie le 17 mai 2017 au fauteuil du chorégraphe Maurice Béjart. Au cours de cette cérémonie qui s’est tenue sous la Coupole du Palais de l’Institut de France, Hugues R. Gall a prononcé le discours d’installation de Muriel Mayette-Holtz, avant d’inviter cette dernière à faire, selon l’usage, l’éloge de son prédécesseur. A l’issue de cette séance, Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture, lui a remis son épée d’académicienne.

lundi 20 mai 2019

<i>Première soirée</i>, d'Arthur Rimbaud

Première soirée, d’Arthur Rimbaud

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Première soirée, d’Arthur Rimbaud (1854-1891), extrait des Cahiers de Douai (1870).

lundi 15 avril 2019

<i>Sonnet astronomique</i>, de Charles Cros

Sonnet astronomique, de Charles Cros

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Sonnet astronomique, de Charles Cros (1842-1888), tiré du recueil Le coffret de santal (1873).

lundi 8 avril 2019

Installation du compositeur Régis Campo à l'Académie des beaux-arts

Installation du compositeur Régis Campo à l’Académie des beaux-arts

Avec les discours de Michaël Levinas et de Régis Campo
Le 3 avril 2019, le compositeur Régis Campo a été officiellement installé à l’Académie des beaux-arts par son confrère Michaël Levinas, lui-même membre de la section de composition musicale. Régis Campo a été élu membre de l’Académie le 17 mai 2017 au fauteuil du compositeur Charles Chaynes. Au cours de cette cérémonie qui s’est tenue sous la Coupole du Palais de l’Institut de France, Michaël Levinas a prononcé le discours d’installation de Régis Campo, avant d’inviter ce dernier à faire, selon l’usage, l’éloge de son prédécesseur. Au cours de la cérémonie, la flûtiste Virginie Vassel-Robinot a interprété la pièce Prélude pour la flûte de Jade composée par Charles Chaynes.

lundi 8 avril 2019

Stances à Thirsis, d'Honorat de Bueil de Racan

Stances à Thirsis, d’Honorat de Bueil de Racan

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Stances à Thirsis, d’Honorat de Bueil de Racan (1589-1670).

lundi 1er avril 2019

Jardins de cuivre, d'encre et de papier

Jardins de cuivre, d’encre et de papier

par Thomas Fouque, graveur et taille-doucier, lauréat du prix Frédéric et Jean de Vernon décerné par l’Académie des beaux-arts
Pointe sèche, burin, manière noire, aquatinte, eau-forte : ces mots ouvrent les portes d’un univers, celui de la gravure. Thomas Fouque, artiste graveur et artisan d’art, travaille comme imprimeur en taille-douce aux ateliers Moret dans le cinquième arrondissement de Paris. Récompensé par l’Académie des beaux-arts pour ses représentations gravées de métamorphoses naturelles, formes éphémères suspendues dans le vide, il met également tout son talent à présenter au public le métier d’imprimeur d’art avec ses techniques séculaires, ses outils aux noms étranges et l’odeur des encres aux abords de l’atelier.

vendredi 29 mars 2019

« Que j'aime ces forêts… » de François Maynard

« Que j’aime ces forêts… » de François Maynard

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine « Que j’aime ces forêts ! », de François Maynard (1582-1646).

jeudi 21 mars 2019

Installation du chorégraphe tchèque Jiri Kylian, le 13 mars, sous la Coupole.

Installation du chorégraphe tchèque Jiri Kylian, le 13 mars, sous la Coupole.

Avec les discours de Hugues R. Gall et Jiri Kylian
Le mercredi 13 mars, le chorégraphe tchèque Jiri Kylian a officiellement été installé à l’Académie des beaux-arts par son confrère Hugues R. Gall, membre de la section des membres libres.

jeudi 21 mars 2019

“Le discours que Delacroix n'a pas prononcé”

“Le discours que Delacroix n’a pas prononcé”

Conférence d’Adrien Goetz, membre de l’Académie des beaux-arts

lundi 11 mars 2019

Installation de Jacques Perrin à l'Académie des beaux-arts

Installation de Jacques Perrin à l’Académie des beaux-arts

Discours de Jean-Jacques Annaud, membre de la section “Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel” et éloge de Francis Girod par Jacques Perrin.
Acteur, réalisateur et producteur de cinéma, Jacques Perrin a été installé le 6 février à l’Académie des Beaux-Arts. Au cours de la cérémonie qui s’est tenue sous la Coupole de l’Institut de France, c’est le cinéaste Christophe Barratier qui lui a remis son épée d’académicien.

lundi 18 février 2019

“L'art de la tapisserie”

“L’art de la tapisserie”

Rencontre avec Yves Millecamps, membre de l’Académie des beaux-arts
Yves Millecamps, membre de l’Académie des beaux-arts, est peintre, mais il a déployé, sans tabou, son activité dans bien des domaines : sculpture, sérigraphie, dessins de montres, de logos… Sylvie Patin s’entretient avec lui de la tapisserie, un genre qu’il connaît bien, délicat, voire discret, comme l’est cet artiste, qui retrace le lent cheminement du processus créatif qui a donné naissance aux œuvres aujourd’hui exposées au Musée Jean-Lurcat et de la tapisserie contemporaine à Angers.

lundi 11 février 2019

“Les animaux dans l'art”

“Les animaux dans l’art”

Discours prononcé par Arnaud d’Hauterives, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts
Dans cette intervention prononcée en conclusion de la Séance solennelle de l’Académie des beaux-arts de l’année 2011, Arnaud d’Hauterives souligne qu’à compter de l’époque moderne, l’art s’éloigne progressivement de l’anthropocentrisme hérité de la Genèse sous l’influence des Romantiques qui soulignent une continuité plutôt qu’une rupture avec les animaux. Et de préciser que “cette conception est renforcée au XXème siècle par les découvertes des ethnologues qui décrivent des cultures dans lesquelles, comme le dit Philippe Descola, ‘une telle dissociation n’a guère de sens’. Les expressionnistes, les cubistes, les surréalistes s’inspirent d’expressions artistiques lointaines et le motif animal, désormais rendu à sa grandeur première, joue un rôle important dans le retour au « spirituel dans l’art » dont parle Kandinsky”.

lundi 4 février 2019

Erik Desmazières : son parcours, ses maîtres et ses sources d'inspiration

Erik Desmazières : son parcours, ses maîtres et ses sources d’inspiration

Entretien avec le graveur Erik Desmazières, membre de l’Académie des beaux-arts
À l’occasion de la prochaine publication d’un ouvrage consacré à la collaboration artistique qui, de 1978 à 2018, a réuni le graveur Erik Demazières et l’imprimeur René Tazé (parution annoncée en février chez 5 Continents Editions), Lydia Harambourg, correspondante de l’Académie des beaux-arts a reçu l’artiste pour une évocation de son parcours, de ses maîtres et de ses sources d’inspiration. Président de la Société des Peintres Graveurs Français, Erik Desmazières, né à Rabat en 1948, vit et travaille à Paris. Son œuvre compte à ce jour plus de 250 estampes et des centaines de dessins répartis dans de nombreuses collections privées et publiques tant en Europe qu’aux États-Unis. Sa pratique de l’eau-forte en fait aujourd’hui l’un des représentants les plus accomplis. Ses thèmes récurrents des passages, de la galerie Véro-Dodat, des ateliers (celui de René Tazé) des cabinets de curiosités des magasins de la Bibliothèque nationale de la rue de Richelieu, sont abordés avec une précision stupéfiante. Entre réalité et utopie, l’imaginaire instruit un récit introspectif traversé d’un souffle épique et grandiose.

vendredi 18 janvier 2019

Complainte amoureuse, un poème d'Alphonse Allais

Complainte amoureuse, un poème d’Alphonse Allais

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Complainte amoureuse, d’Alphonse Allais (1854-1905).

mercredi 9 janvier 2019

Cérémonie d'installation d'Adrien Goetz sous la Coupole, le 5 décembre 2018

Cérémonie d’installation d’Adrien Goetz sous la Coupole, le 5 décembre 2018

L’historien Adrien Goetz a été élu membre de l’Académie des beaux-arts le 17 mai 2017
Adrien Goetz a été officiellement installé à l’Académie des beaux-arts par son confrère Hugues R. Gall. Ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé d’histoire, docteur en histoire de l’art, il enseigne à la faculté des lettres de Sorbonne-Université. Adrien Goetz a été élu membre de l’Académie dans la section des membres libres au fauteuil précédemment occupé par Pierre Dehaye, décédé le 16 avril 2008. Au cours de cette cérémonie qui s’est tenue sous la Coupole du Palais de l’Institut de France, Hugues R. Gall a prononcé le discours d’installation d’Adrien Goetz avant d’inviter ce dernier à faire, selon l’usage, l’éloge de son prédécesseur. A l’issue de cette séance, Pierre Rosenberg, de l’Académie française, lui a remis son épée d’académicien.

jeudi 20 décembre 2018

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...