Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Langues, lettres, philosophie


Articles

« Bonheurs et malheurs de l'esthétique »

« Bonheurs et malheurs de l’esthétique »

Par Marc Jimenez, philosophe, professeur à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
Docteur ès Lettres et docteur en philosophie, Marc Jimenez est professeur émérite à la Sorbonne où il a enseigné l’esthétique et les sciences de l’art. Il dirige la Collection d’Esthétique auprès des éditions Klincksieck-Les Belles Lettres depuis 1986. Traducteur de T.W. Adorno, Théorie esthétique, et d’August Wilhelm Schlegel, La doctrine de l’art. Considérations sur les Belles Lettres et l’Art, il est l’auteur de nombreuses publications parmi lesquelles : Vers une esthétique négative. Adorno et la modernité (Klincksieck), Qu’est-ce que l’esthétique ? (Gallimard), La querelle de l’art contemporain (Gallimard), Fragments pour un discours esthétique, (Klincksieck). Art et technosciences. Bioart, neuroesthétique (Klincksieck). Son dernier ouvrage, paru en 2016, est consacré à la poésie de Friedrich Nietzsche : Rien qu’un fou, rien qu’un poète. Une lecture des derniers poèmes de Nietzsche (Belles Lettres-encre marine). Membre de l’Association internationale des critiques d’art (AICA), il participe à de nombreux colloques en France et à l’étranger (Europe, Amérique latine, Afrique noire francophone et Maghreb) et collabore régulièrement à des revues d’art.

jeudi 22 février 2018

Barbara, un poème de Jacques Prévert

Barbara, un poème de Jacques Prévert

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Barbara de Jacques Prévert (1900-1977).

jeudi 22 février 2018

Diplomatie et “relations internationales” au Moyen Âge

Diplomatie et “relations internationales” au Moyen Âge

Entretien avec Jean-Marie Mœglin, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.
Si le terme même de “relations internationales” suppose, par définition, l’existence de nations, il n’en est pas moins vrai qu’avant leur émergence, les puissants entretenaient entre eux des relations suivies, notamment marquées par la nécessité de résoudre leurs conflits. C’est à l’exploration de ces relations que nous invitent Jean-Marie Moeglin et Stéphane Péquignot avec leur ouvrage Diplomatie et “relations internationales” au Moyen Âge. De la décomposition de l’Empire de Charlemagne à la Renaissance, cette magistrale synthèse dévoile les étapes qui ont permis l’émergence progressive de nouvelles pratiques diplomatiques encore en vigueur de nos jours.

jeudi 22 février 2018

Élisabeth Lusset présente son travail sur les justices d'Église au Moyen Âge

Élisabeth Lusset présente son travail sur les justices d’Église au Moyen Âge

Cette semaine, Élisabeth Lusset présente son travail sur les justices d’Église au Moyen Âge, débuté alors qu’elle était membre de la fondation Thiers, placée sous le patronage de l’Institut de France. Comment le pape gouverne-t-il et affirme-t-il son pouvoir au XVe siècle à travers l’octroi de pardons et de grâces ? Un certain nombre de dispositifs juridiques émanant du droit canonique sont mis en place pour mieux réguler les comportements des fidèles. Dès le XIIIe siècle, une bureaucratie dédiée se développe à la curie pontificale afin de les mettre en œuvre. Élisabeth Lusset a étudié l’un des organes qui la composent : la Pénitencerie apostolique. Cette cour reçoit des suppliques provenant de toute l’Europe, demandant au pape le pardon pour des délits variés : violences sur un clerc, homicides, infractions matrimoniales.

jeudi 15 février 2018

Le chat un poème de Charles Baudelaire

Le chat un poème de Charles Baudelaire

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Le Chat de Charles Baudelaire (1821-1867).

jeudi 15 février 2018

A Madame de***, un poème anonyme du XVIIIe siècle.

A Madame de***, un poème anonyme du XVIIIe siècle.

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine A Madame de***, poème anonyme du XVIIIe siècle.

jeudi 8 février 2018

Lutte contre le réchauffement climatique : 3 ans pour agir !

Lutte contre le réchauffement climatique : 3 ans pour agir !

Entretien avec le climatologue Jean Jouzel, membre de l’Académie des sciences
“La machine climatique est en train de s’emballer dangereusement. Il ne nous reste que 3 ans pour inverser la courbe des émissions de gaz à effet de serre si nous voulons éviter aux jeunes d’aujourd’hui un climat auquel il leur serait difficile, voire impossible, de s’adapter.” Fort de cette conviction, Jean Jouzel, ancien vice-président du groupe scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), propose, dans un ouvrage écrit conjointement avec l’économiste Pierre Larrouturou (Pour éviter le chaos climatique et financier, Odile Jacob, 2017), la création d’un “Pacte européen pour le climat d’un montant de 1000 milliards”. Inquiets mais pas fatalistes, ils estiment en effet qu’il n’est pas encore trop tard pour agir, à condition toutefois de se donner vraiment les moyens d’un sursaut collectif qui, selon eux, permettrait non seulement de diviser par 4 les émissions de CO2, mais aussi de dégonfler la bulle financière et créer plus de 5 millions d’emplois.

jeudi 8 février 2018

Frédéric Vitoux à la recherche d'Henry J.-M. Levet

Frédéric Vitoux à la recherche d’Henry J.-M. Levet

L’académicien a mené l’enquête sur ce poète oublié qui le hante depuis l’adolescence
“Pourquoi Levet, que j’ai découvert à l’âge de dix-sept ans, m’a-t-il si durablement obsédé ? Pourquoi ce jeune homme que chérissent depuis plus d’un siècle quelques centaines de lecteurs, d’une génération l’autre, comme pour perpétuer le cercle du poète disparu, et que nul n’aurait connu sans la persévérance de Fargue, son ami intime, et de Larbaud qui, après sa mort, entreprirent de rassembler et de publier ses poèmes, appartient-il ainsi à mon imaginaire - ou mieux, à ma vie ?” Pour répondre à cette question, Frédéric Vitoux a écrit un livre (L’Express de Bénarès. A la recherche d’Henry J.-M. Levet, Fayard, 2018) dans lequel il relate l’enquête qu’il a consacrée à ce poète injustement oublié, découvert au hasard de la bibliothèque familiale. S’il permet de mieux cerner la personnalité fantasque, paradoxale et attachante de cet esthète montmartrois, il ne faut pas s’y tromper : cet ouvrage est aussi celui d’une quête éternellement recommencée de poésie et de beauté.

vendredi 2 février 2018

Nuit de janvier, un poème d'Alfred de Musset

Nuit de janvier, un poème d’Alfred de Musset

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Nuit de janvier, un poème d’Alfred de Musset (1810-1857).

vendredi 2 février 2018

Saisons, un poème de Guillaume Apollinaire

Saisons, un poème de Guillaume Apollinaire

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Saisons, un poème de Guillaume Apollinaire (1880-1918), initialement paru en novembre 1917 dans La grande revue, avant d’être repris, en 1918, dans Calligrammes.

jeudi 18 janvier 2018

La communication au cœur du vivant

La communication au cœur du vivant

Entretien avec Joël Bockaert, membre de l’Académie des sciences
“Homo sapiens, animal social par excellence, s’est longtemps cru seul à même de communiquer. Mais la parole n’est pas le seul mode de communication. Tous les êtres vivants, bactéries, champignons, plantes, invertébrés et vertébrés, mais aussi chacune de leurs cellules, pratiquent une communication chimique souvent très élaborée, d’une remarquable élégance et d’une redoutable efficacité, et la communication par ondes - radio ou sonores, voire lumineuses - ne l’est pas moins”, explique Joël Bockaert, membre de l’Académie des sciences, dans son dernier ouvrage (La Communication du vivant, Éditions Odile Jacob). Mais, pour ce spécialiste des communications cellulaires, la situation actuelle n’en constitue pas moins une révolution. En effet, l’omniprésence des outils de communication dans notre environnement ne modifie pas seulement le fonctionnement de nos sociétés mais la façon dont notre cerveau communique et se structure.

jeudi 18 janvier 2018

L'humanité au défi de la génétique et du posthumanisme

L’humanité au défi de la génétique et du posthumanisme

Les questions de conscience du professeur Jean-François Mattéi

jeudi 11 janvier 2018

Stances à Madame du Châtelet, un poème de Voltaire

Stances à Madame du Châtelet, un poème de Voltaire

Lecture par Robert Werner

jeudi 11 janvier 2018

Vivre le temps des troubles

Vivre le temps des troubles

Les préconisations de Thierry de Montbrial pour relever les défis de notre temps

jeudi 4 janvier 2018

Thomas Tanase présente sa biographie de Marco Polo

Thomas Tanase présente sa biographie de Marco Polo

Fidèles à l’une de leurs missions fondatrices, l’Institut et les Académies décernent chaque année des centaines de prix et de bourses à des chercheurs ou à des créateurs qui voient ainsi leur travail distingué. Dans sa nouvelle rubrique, « À tout prix », Canal Académie leur donne la parole, avec une attention particulière portée aux plus jeunes d’entre eux. Cette semaine, Thomas Tanase présente sa biographie de Marco Polo (Editions Ellipse, 2016, 624 p), dans lequel il voit “une figure incarnant une histoire presque totale, passant par Jérusalem, Byzance, Pékin, le monde des steppes, les îles luxuriantes de l’océan Indien, le Japon mystérieux. Une histoire qui permet de suivre sur la longue durée le brassage des peuples jusqu’à ce qu’elle ne déborde encore plus à l’Ouest, vers un nouveau monde, l’Amérique, découvert par un des admirateurs du Vénitien, Christophe Colomb, ouvrant la voie à une mondialisation rêvée par les lecteurs de Marco Polo.”

mercredi 20 décembre 2017

Qu'en avez-vous fait ? de Marceline Debordes Valmore

Qu’en avez-vous fait ? de Marceline Debordes Valmore

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Qu’en avez-vous fait ? de Marceline Desbordes Valmore (1786-1859).

jeudi 30 novembre 2017

Rondeau des fâcheuses pensées, un poème anonyme du XVe siècle.

Rondeau des fâcheuses pensées, un poème anonyme du XVe siècle.

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Rondeau des fâcheuses pensées, poème anonyme du XVe siècle.

jeudi 23 novembre 2017

Romance, un poème de Jean Pellerin

Romance, un poème de Jean Pellerin

Lecture par Robert Werner

mercredi 15 novembre 2017

Chanson de la dernière fois, un poème d'Anna Akhmatova

Chanson de la dernière fois, un poème d’Anna Akhmatova

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Chanson de la dernière fois, un poème d’Anna Akhmatova (1889-1966).

jeudi 2 novembre 2017

Colette et les siennes : un certain art du bonheur

Colette et les siennes : un certain art du bonheur

Entretien avec Dominique Bona, de l’Académie française
« Il règne dans le petit chalet de Passy une atmosphère de pensionnat ou de maison close… », écrit Dominique Bona à propos de la maison où, à compter d’août 1914, Colette a convié trois de ses meilleures amies pour traverser ensemble les années terribles au cours desquelles l’Europe a sombré dans la Grande Guerre. En évoquant, dans Colette et les siennes (Grasset, 2017), les destins mêlés de Colette, de la journaliste Annie de Pène, de la tragédienne Marguerite Moreno, et de la jeune Musidora, première “vamp” du cinéma français, Dominique Bona restitue l’atmosphère d’une époque partagée entre insouciance et tragédie. Elle transmet aussi l’art singulier de Colette et de ses complices en amitié pour célébrer la beauté, le bonheur et la joie à travers les épreuves.

jeudi 2 novembre 2017

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...