Accueil 

Mots-clés

Thèmes

Autres groupes de mots-clés

Langues, lettres, philosophie


Articles

La Venise des livres (1469-1530)

La Venise des livres (1469-1530)

Par Catherine Rideau-Kikuchi, lauréate du Prix Monseigneur Marcel décerné par l’Académie française
Après la publication de son premier imprimé en 1469, Venise devient en quelques années la première productrice de livres en Europe. Il s’agit d’un métier neuf qui se développe hors des cadres institutionnels des corporations. Les livres produits se retrouvent dans toutes les bibliothèques d’Europe. Ces imprimeurs qui ont fait le succès de Venise sont pour la plupart d’origine étrangère. Ils sont Allemands d’abord, avant l’arrivée d’autres communautés dans cette industrie. Ce sont des marchands et des artisans en provenance de toute l’Europe et d’une partie de la Méditerranée orientale. Au-delà des échecs, beaucoup se sont intégrés dans la ville, sa géographie, sa sociabilité, et ont construit une nouvelle industrie du livre au cœur de l’Europe. (présentation éditeur)

mardi 8 septembre 2020

Coline Serreau, rebelle et généreuse

Coline Serreau, rebelle et généreuse

Entretien avec la cinéaste Coline Serreau, membre de l’Académie des beaux-arts
Le 11 décembre dernier, Coline Serreau a été officiellement installée à l’Académie des beaux-arts dans la section des créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel, au fauteuil précédemment occupé par Pierre Schoendoerffer, décédé le 14 mars 2012. Presque simultanément, elle publiait, chez Actes Sud, #colineserreau, un ouvrage kaléidoscopique dans lequel elle évoquait, avec vigueur et pudeur ses racines familiales, ses engouements artistiques et littéraires, ses joies et ses peines, sans oublier ses engagements de toujours, notamment en faveur des femmes ou de l’écologie. Dans ce livre comme dans l’entretien qu’elle nous a accordé, elle apparaît à l’image de son œuvre : vive, sincère, rebelle et surtout généreuse.

mardi 1er septembre 2020

Albert Thibaudet, un critique littéraire faisant autorité dans l'histoire de la mémoire littéraire.

Albert Thibaudet, un critique littéraire faisant autorité dans l’histoire de la mémoire littéraire.

Par Stéphane Zékian, lauréat 2019 du prix Emile Faguet décerné par l’Académie française pour son édition critique des discours d’Albert Thibaudet autour de Ronsard, Michelet, Chénier, Gautier, Fontenelle, Vigny et Taine.
Qu’est-ce qu’un canon littéraire ? Comment se forme-t-il et, surtout, comment se perpétue-t-il au fil des siècles ? Quelle place jouent les processus institutionnels, politiques et esthétiques dans la patrimonialisation de certains pans de la littérature passée, mais aussi dans le choix de la reconnaissance ou de l’exclusion de certains auteurs ? Autant de questionnements que Stéphane Zékian, chercheur au CNRS et spécialisé en histoire littéraire, place au cœur de ses recherches portant sur l’histoire de la mémoire littéraire. Le chercheur analyse sept manuscrits retrouvés dans les archives de l’Institut, rédigés par Albert Thibaudet, critique littéraire du début du XXe siècle. Dans le cadre des concours d’éloquence alors organisés par l’Académie française autour de l’éloge des grands hommes, l’auteur y dresse le portrait de grands écrivains français du XVIe au XIXe siècle.

mercredi 15 juillet 2020

Actuels parce qu'éternels : les grands mythes gréco-romains

Actuels parce qu’éternels : les grands mythes gréco-romains

Entretien avec Pierre Brunel, membre de l’Académie des sciences morales et politiques
Preuve que notre imaginaire reste profondément marqué par la mythologie gréco-latine, nous parlons très naturellement de force herculéenne, de comportements narcissiques, de paroles sibyllines, de projets prométhéens… Mais connaissons-nous vraiment les mythes qui ont forgé ce vocabulaire ? Rien n’est moins sûr ! Afin d’apporter un remède à cette amnésie, Pierre Brunel, professeur émérite de littérature comparée et membre de l’Académie des sciences morales et politiques, a récemment publié un ouvrage de vulgarisation sur la mythologie antique (Les Grands mythes pour les nuls, Éditions First, 2020). Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il souligne notamment combien “la connaissance de ces mythes, loin de représenter un simple enrichissement culturel, permet, en confrontant l’antique et le moderne, de puiser des éléments de réflexion qui éclaire les questionnements les plus actuels”.

mercredi 15 juillet 2020

<i>L'Âge D'or</i> par Diane Mazloum, au cœur du Liban pendant la Guerre des Six Jours

L’Âge D’or par Diane Mazloum, au cœur du Liban pendant la Guerre des Six Jours

Par Diane Mazloum, lauréate 2019 du Prix Amic décerné par l’Académie française
Dans son roman L’Âge D’or (2018, Editions Jean-Claude Lattès), Diane Mazloum nous plonge au cœur du Beyrouth de la fin des années 1960, où liberté et insouciance laissent place à la période chaotique et belliqueuse de la Guerre des Six Jours. Georgina, reine de beauté adulée par le pays, et Roland, son premier amour, voient leur quiétude adolescente ébranlée par le despotique chef de guerre palestinien Ali Hassan. Croisant fiction et réalité, Diane Mazloum peint avec finesse cette guerre civile centrale dans l’histoire du Pays du Cèdre.

lundi 6 juillet 2020

L'épopée de la diffusion du vaccin contre la variole

L’épopée de la diffusion du vaccin contre la variole

Entretien avec l’historien Yves-Marie Bercé, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
À la fin du XVIIIe siècle, des médecins découvrent de façon empirique que la vaccination peut protéger contre les terribles ravages de la variole. Mais ce n’est là que la moitié du travail : reste encore à convaincre les populations les plus reculées de recourir à ce remède inconnu et préventif ! C’est cette épopée que retrace Yves-Marie Bercé dans un ouvrage récemment réédité au format de poche par les éditions du Cerf : La Naissance du vaccin - Entre utopie et rejets. Comme le souligne l’auteur, cette plongée dans l’histoire permet de mettre en perspective les passions que déchaînent, aujourd’hui encore, les politiques de santé publique et notamment les vaccins.

mardi 16 juin 2020

Des Balkans au Caucase : un voyage aux confins de l'Europe

Des Balkans au Caucase : un voyage aux confins de l’Europe

Entretien avec Laurent Geslin et Jean-Arnault Dérens, lauréats 2019 du Prix Louis Castex de l’Académie française
Fins connaisseurs des confins orientaux de l’Europe qu’ils arpentent et étudient depuis une vingtaine d’années, les journalistes Laurent Geslin et Jean-Arnault Dérens ont décidé de les aborder sous un autre angle, en se rendant par la mer des Balkans au Caucase. Ils en sont revenus avec un livre singulier, tenant tout à la fois du récit de voyage, du carnet de bord et du rapport d’étonnement : Là où les eaux se mêlent (La Découverte, 2018), distingué en 2019 par le Prix Louis Castex de l’Académie française. En longeant les rives de l’Adriatique, de la mer Égée et de la mer Noire, au rythme de la voile, ils se sont joués des frontières actuelles, se laissant porter par les ressacs de la mer et ceux d’une longue histoire encore en train de s’écrire. Au fil des pages et au gré de rencontres souvent improbables, ils ont ainsi recueilli la mémoire de peuples exilés, d’empires disparus et d’utopies déçues…

mardi 9 juin 2020

La vie aventureuse d'Adrien Loir, neveu de Pasteur et globe-trotter de la science

La vie aventureuse d’Adrien Loir, neveu de Pasteur et globe-trotter de la science

Entretien avec Maxime Schwartz, membre correspondant de l’Académie des sciences
Qui se souvient aujourd’hui d’Adrien Loir ? Neveu par alliance de Pasteur, ce savant énergique et inventif a pourtant contribué de façon déterminante à porter la science pastorienne sur cinq continents. En retraçant, dans un récent ouvrage (Le Neveu de Pasteur, Editions Odile Jacob, 2020) sa vie aventureuse, Maxime Schwartz, membre correspondant de l’Académie des sciences, et Annick Perrot, conservateur honoraire du Musée Pasteur, lui rendent sa juste place en même temps qu’ils nous font découvrir un pan méconnu de l’épopée pasteurienne. En écoutant Maxime Schwartz nous raconter la carrière tumultueuse de ce véritable globe-trotter scientifique, jalonnée de rencontres, de découvertes et de rebondissements souvent romanesques, impossible en effet d’ignorer combien la science constitue une magnifique aventure humaine à poursuivre.

mardi 26 mai 2020

<i>Au bord du quai</i>, un poème d'Emile Verhaeren

Au bord du quai, un poème d’Emile Verhaeren

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Au bord du quai, un poème d’Emile Verhaeren (1855-1916) extrait de Les Visages de la vie (1899).

mercredi 15 avril 2020

<i>Quand tu me parles de gloire</i>, un poème de Victor Hugo

Quand tu me parles de gloire, un poème de Victor Hugo

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Quand tu me parles de gloire de Victor Hugo (1802-1885), extrait de Les rayons et les ombres (1840).

mercredi 8 avril 2020

<i>Rêvé pour l'hiver</i>, un poème d'Arthur Rimbaud

Rêvé pour l’hiver, un poème d’Arthur Rimbaud

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Rêvé pour l’hiver, un poème d’Arthur Rimbaud (1854-1891) tiré de Poésies.

mardi 31 mars 2020

<i>Les mains d'Elsa</i>, un poème de Louis Aragon

Les mains d’Elsa, un poème de Louis Aragon

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Les mains d’Elsa, un poème de Louis Aragon (1897-1982) issu du recueil Le Fou d’Elsa (1963).

mardi 17 mars 2020

<i>Bonjour mon cœur</i>, un poème de Pierre de Ronsard

Bonjour mon cœur, un poème de Pierre de Ronsard

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Bonjour mon cœur, un poème de Pierre de Ronsard (1524-1585), Le Livre des Amours 1556 (1556).

mardi 10 mars 2020

<i>Bagages</i>, un poème de Jean-Louis Chrétien

Bagages, un poème de Jean-Louis Chrétien

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Bagages, un poème de Jean-Louis Chrétien (1952-2019), issu du recueil Traversées de l’imminence (L’Herne, 1989).

mardi 3 mars 2020

<i>La cousine</i>, un poème de Gérard de Nerval

La cousine, un poème de Gérard de Nerval

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine La cousine, de Gérard de Nerval (1808-1855).

mardi 25 février 2020

<i>Sonnet</i>, un poème de Louise Labé

Sonnet, un poème de Louise Labé

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Sonnet, un poème de Louise Labé (1524-1566).

mardi 18 février 2020

<i>Carnet de bal (4)</i> : Marc Lambron raconte ses valses avec l'époque

Carnet de bal (4) : Marc Lambron raconte ses valses avec l’époque

Entretien avec Marc Lambron, de l’Académie française
Depuis 1990, l’écrivain Marc Lambron, de l’Académie française, tient un Carnet de bal dans lequel il rassemble les textes que lui inspire l’air du temps. Paru en novembre dernier, le quatrième opus de cette chronique subjective couvre la période 2011-2019. Mais comme l’auteur y pratique avec brio l’art de la digression, de la réminiscence et des correspondances, il n’y est pas seulement question de l’actualité immédiate. Qu’il s’agisse de politique, de musique, de cinéma, de peinture et bien sûr de littérature, Marc Lambron parle d’aujourd’hui au “présent composé”, en convoquant les figures et les œuvres du passé. Quand d’autres célèbrent ou déplorent les ruptures contemporaines, il rétablit les perspectives, décèle les filiations et révèle les permanences. C’est dire que sous une apparence légère, ce portrait de l’époque ne manque pas de profondeur.

mardi 18 février 2020

<i>Colchiques</i>, un poème de Pierre de Guillaume Apollinaire

Colchiques, un poème de Pierre de Guillaume Apollinaire

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Colchiques, un poème de Guillaume Apollinaire (1880-1918).

mardi 11 février 2020

<i>Civilizations</i> : le roman d'une mondialisation inversée

Civilizations : le roman d’une mondialisation inversée

Entretien avec Laurent Binet, lauréat 2019 du Grand Prix du roman de l’Académie française
Et si, après l’échec de l’expédition de Christophe Colomb, c’était finalement les Incas qui avaient conquis l’Europe de la Renaissance ? C’est le scénario de cette mondialisation inversée que l’écrivain Laurent Binet, lauréat 2019 du Grand Prix du roman de l’Académie française, développe dans Civilizations (Éditions Grasset, 2019). Épique, parodique, ludique et picaresque, ce récit empruntant ses nombreuses références aussi bien aux grands textes classiques qu’à la culture populaire est aussi une invitation à réfléchir aux ruses et aléas de l’histoire. Poser les mots “Et si…” est un exercice aussi amusant que stimulant !

mardi 11 février 2020

<i>Quand ces beaux yeux</i>, un poème de Pierre de Ronsard

Quand ces beaux yeux, un poème de Pierre de Ronsard

Lecture par Robert Werner
Robert Werner, correspondant de l’Académie des beaux-arts, lit cette semaine Quand ces beaux yeux, un poème de Pierre de Ronsard (1524-1585).

mercredi 5 février 2020

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |...