Accueil 

Mots-clés

Académie des sciences morales et politiques

Autres groupes de mots-clés

Philippe LEVILLAIN


Articles

« Le Vatican et le Saint-Siège dans la vie internationale. »

« Le Vatican et le Saint-Siège dans la vie internationale. »

Communication prononcée devant l’Académie des sciences morales et politiques par Philippe Levillain, membre de l’Académie.

jeudi 2 mars 2017

Le catholicisme tolère la crémation depuis 1963

Le catholicisme tolère la crémation depuis 1963

L’historien Philippe Levillain est l’invité de Damien Le Guay pour la série "Crémation et grandes civilisations"
La crémation se développe aujourd’hui en France et mérite que l’on aille voir aussi du côté des « grandes civilisations » pour comprendre le regard qu’elles ont porté sur elle. Quel est le statut du corps ? Ce corps doit-il rejoindre la terre ou bien peut-il accepter l’incinération ? Que disent les sagesses accumulées par d’autres civilisations ? Dans notre série consacrée à cette question, est ici analysée la position de l’Eglise catholique avec l’historien Philippe Levillain, de l’Académie des sciences morales et politiques, spécialiste du catholicisme contemporain. D’autres émissions envisageront la position de l’Egypte antique, du Japon, etc...

dimanche 28 octobre 2012 - Emission proposée par : Damien Le Guay

Vatican II, 50 ans après : entre la lettre et l'esprit

Vatican II, 50 ans après : entre la lettre et l’esprit

Philippe Levillain, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, explique les raisons de la crise post-conciliaire
Aujourd’hui encore, le Concile Vatican II fait l’objet de nombreux débats : l’événement était-il une rupture avec le passé ou doit-il se placer dans la continuité de l’histoire de l’Eglise ? Dès 1985, le cardinal Ratzinger (Académie des sciences morales et politiques) a défendu la seconde thèse. Vingt ans plus tard, quelques mois donc après son élection sur le trône de saint Pierre, il a repris ce thème dans un discours à la Curie en soutenant ce qu’il a appelé l’herméneutique de la réforme et de la continuité. En tant que pape Benoît XVI, il invite aujourd’hui à une redécouverte de la lettre du Concile et non pas de son interprétation qui a participé, à ses yeux, à une autodestruction de l’Eglise. Pour le cinquantième anniversaire de l’ouverture de Vatican II (11 octobre 1962), l’historien Philippe Levillain, élu en 2011 à l’Académie des Sciences morales et politiques, répond aux questions de Canal Académie.

dimanche 16 septembre 2012 - Emission proposée par : Christophe Dickès