Accueil 

Mots-clés

Académie des sciences morales et politiques

Autres groupes de mots-clés

François d’ORCIVAL


Articles

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« Le vin et la gastronomie, quelle histoire ! », par Jean-Robert Pitte, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences morales et politiques
Animées par François d’Orcival, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018 (2e partie).

mercredi 24 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« Le savoir scientifique et son avenir », par Catherine Bréchignac, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences
Animées par François d’Orcival, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018 (2e partie).

mercredi 24 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« La France et la Russie », par Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française
Animées par François d’Orcival, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018 (2e partie).

mercredi 24 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

- « Histoire et actualité de l’architecture », par Jean-Michel Wilmotte, membre de l’Académie des beaux-arts
Animées par François d’Orcival, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018 (2e partie).

mercredi 24 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« Nutrition, santé, microbiologie » par Pascale Cossart, secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences.
Rencontres animées par François d’Orcival, (Académie des sciences morales et politiques), organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018.

mercredi 17 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« Subconscience et cerveau » par Yves Agid, membre de l’Académie des sciences.
Rencontres animées par François d’Orcival, (Académie des sciences morales et politiques), organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018.

mercredi 17 octobre 2018

Conversations chez M. Thiers

Conversations chez M. Thiers

« L’école en reconstruction » par Xavier Darcos, de l’Académie française, chancelier de l’Institut de France.
Rencontres animées par François d’Orcival, (Académie des sciences morales et politiques), organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2018.

mercredi 17 octobre 2018

Message n°521

Message n°521

Mercredi 6 Juin 2018

mercredi 6 juin 2018

« La république et l'Elysée, histoire et souvenirs contemporains »

« La république et l’Elysée, histoire et souvenirs contemporains »

Alain Duhamel et François d’Orcival (Académie des sciences morales et politiques)
2ème volet des « Conversations chez M. Thiers » organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2017. Débat animés par François d’Orcival

jeudi 26 octobre 2017

« La Bible. notre histoire »

« La Bible. notre histoire »

Haïm Korsia (Académie des sciences morales et politiques)
2ème volet des « Conversations chez M. Thiers » organisées à la Fondation Dosne-Thiers à l’occasion des journées du patrimoine 2017. Débat animés par François d’Orcival

jeudi 26 octobre 2017

Second volet des Conversations chez M. Thiers organisées lors des Journées du Patrimoine 2016 à la Fondation Dosne-Thiers.

Second volet des Conversations chez M. Thiers organisées lors des Journées du Patrimoine 2016 à la Fondation Dosne-Thiers.

Débats animés par François d’Orcival, avec les interventions d’Hélène Carrère d’Encausse, de Rémi Brague, de Jean-David Levitte et d’Alain Duhamel.

jeudi 22 décembre 2016

Même les Suisses…

Même les Suisses…

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
On savait nos voisins allemands sceptiques sur nos réformes (au point de voir le magazine Bild nous prédire un avenir à la grecque) ; on savait aussi les Anglais méfiants sur nos prétentions de redressement ( The Economist nous présente comme une bombe à retardement au cœur de l’Europe). On oubliait les Suisses. Même eux s’y mettent – dans un dossier de l’Agefi (agence économique et financière) de Genève, et ils ont de bonnes raisons de le faire : « La France, disent-ils, a détruit 750 000 emplois en dix ans. La Suisse en a créé 500 000 (en bonne partie assumés par des immigrés, expatriés et frontaliers français). »

dimanche 23 décembre 2012

<i>"Précis de l'action"</i> de Bertrand Saint Sernin présenté par François d'Orcival, de l'ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

"Précis de l’action" de Bertrand Saint Sernin présenté par François d’Orcival, de l’ACADEMIE DES SCIENCES MORALES ET POLITIQUES

Philosophes français, anglais, allemands : comment ont-ils conçu l’action, la décision ?
François d’Orcival a lu et apprécié l’ouvrage de son confrère à l’Académie des sciences morales et politiques, le philosophe Bertrand Saint-Sernin "Précis de l’action" paru fin 2012. Il en donne ici un bref résumé pour en cerner les principales qualités.

dimanche 16 décembre 2012

La tentation de ne rien faire

La tentation de ne rien faire

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Quand la France a été dégradée le 13 janvier de cette année par Standard and Poors, ce fut un choc formidable. Elle perdait son triple A ! Il est vrai que l’on était en campagne présidentielle et que Nicolas Sarkozy était à l’Elysée : ce n’était pas notre dette qui était dégradée, c’était lui. Quand l’agence Moody’s a confirmé, le 20 novembre, la perte du triple A, il ne s’est rien passé. Ce n’était pas parce que l’actualité était étouffée par le chaos à l’UMP ou que les médias étaient plus indulgents à l’égard de François Hollande : les marchés eux-mêmes sont restés impassibles. Cette semaine, la France pouvait emprunter à dix ans à des taux moins chers qu’il y a six mois, moins chers que la Belgique ou le Japon. Quant à emprunter à deux ans, ses taux restaient proches de zéro. Alors, pourquoi s’inquiéter ? Le cauchemar grec s’éloigne…

dimanche 16 décembre 2012

Même les Suisses…

Même les Suisses…

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
On savait nos voisins allemands sceptiques sur nos réformes (au point de voir le magazine Bild nous prédire un avenir à la grecque) ; on savait aussi les Anglais méfiants sur nos prétentions de redressement ( The Economist nous présente comme une bombe à retardement au cœur de l’Europe). On oubliait les Suisses. Même eux s’y mettent – dans un dossier de l’Agefi (agence économique et financière) de Genève, et ils ont de bonnes raisons de le faire : « La France, disent-ils, a détruit 750 000 emplois en dix ans. La Suisse en a créé 500 000 (en bonne partie assumés par des immigrés, expatriés et frontaliers français). »

dimanche 9 décembre 2012

Touche pas à mon code civil !

Touche pas à mon code civil !

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
La gauche ne l’avait pas vu venir. Ni l’ampleur du mouvement, ni ses ressorts. Et ce n’était qu’un ballon d’essai : la manifestation massive du 17 novembre contre le mariage gay n’a eu aucun soutien médiatique, aucune marque officielle, seulement un collectif, des réseaux, le moderne bouche à oreille. Sans doute aurait-on pu rêver d’un slogan plus puissant que « Touche pas à mon code civil ! » - c’est pourtant là que se trouvaient la vérité de cette manifestation, et la cause de son succès.

dimanche 2 décembre 2012

La démographie d'Obama

La démographie d’Obama

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Barack Obama incarne une Amérique qui a changé de visage. « Ce qui rend l’Amérique exceptionnelle, a-t-il dit après sa victoire, c’est qu’elle rassemble la nation la plus diversifiée de la terre. » Cette Amérique que revendique Obama doit pouvoir offrir un avenir à tous, « que vous soyez blanc, noir, hispanique, asiatique ou indien américain, jeune ou vieux, riche ou pauvre, apte ou handicapé, gay ou hétéro… »

dimanche 25 novembre 2012

La médaille dont rêve Moscovici

La médaille dont rêve Moscovici

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Pierre Moscovici rêve de faire mieux que la droite en gestion des finances publiques. Mais, prudent, il cite la philosophe Hannah Arendt pour qui « le progrès et la catastrophe sont l’avers et le revers de la même médaille. » Aux amis de la Revue des Deux Mondes qui lui demandaient l’autre soir quelles économies l’Etat allait faire en contrepartie du choc fiscal, le ministre des Finances répondait par son propre exemple : « Sur mes 170 000 agents, je supprime 2 350 postes et, croyez-moi, ça ne leur fait pas plaisir ! » La loi de finances pour 2013 prévoit en effet 12 298 suppressions d’emplois dans les ministères, tout en recrutant deux fois plus à l’Education nationale et à l’Intérieur.

dimanche 18 novembre 2012

Affaire Duflot contre Charles IX

Affaire Duflot contre Charles IX

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Etre humiliée une fois pour un vice de procédure, passe encore, mais prendre le risque de l’être une seconde fois et qui plus est à cause d’un édit d’Ancien régime vieux de quatre siècles et demi, quand on s’appelle Cécile Duflot et que l’on chante chaque jour la « Carmagnole », il peut difficilement y avoir pire. Or c’est bien ce qui la guette.

dimanche 11 novembre 2012

Le choc, c'est Lagerfeld

Le choc, c’est Lagerfeld

Toujours d’actualité... la chronique de François d’Orcival de l’Académie des sciences morales et politiques
Naturellement, Karl Lagerfeld a démenti : il ne pouvait pas laisser dire aux journalistes de l’édition madrilène de Marie-Claire (19 octobre) qui l’avaient interrogé que François Hollande était un « imbécile ». C’était injurieux. « Il y a eu un problème de traduction ». Mais l’essentiel de son propos, il ne l’a pas démenti. « Hollande déteste les riches, a-t-il dit. Il veut les punir, et bien sûr, ils s’en vont. Les étrangers ne veulent plus investir en France, et ça ne peut pas marcher comme ça. » Il a insisté : « En dehors de la mode, des bijoux, des parfums et du vin, la France n’est pas compétitive… »

dimanche 4 novembre 2012

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6