Accueil 

Mots-clés

Académie des sciences

Autres groupes de mots-clés

Joël BOCKAERT


Articles

La communication au cœur du vivant

La communication au cœur du vivant

Entretien avec Joël Bockaert, membre de l’Académie des sciences
“Homo sapiens, animal social par excellence, s’est longtemps cru seul à même de communiquer. Mais la parole n’est pas le seul mode de communication. Tous les êtres vivants, bactéries, champignons, plantes, invertébrés et vertébrés, mais aussi chacune de leurs cellules, pratiquent une communication chimique souvent très élaborée, d’une remarquable élégance et d’une redoutable efficacité, et la communication par ondes - radio ou sonores, voire lumineuses - ne l’est pas moins”, explique Joël Bockaert, membre de l’Académie des sciences, dans son dernier ouvrage (La Communication du vivant, Éditions Odile Jacob). Mais, pour ce spécialiste des communications cellulaires, la situation actuelle n’en constitue pas moins une révolution. En effet, l’omniprésence des outils de communication dans notre environnement ne modifie pas seulement le fonctionnement de nos sociétés mais la façon dont notre cerveau communique et se structure.

jeudi 18 janvier 2018

Recherche sur le cerveau : propositions pour une recherche plus incisive

Recherche sur le cerveau : propositions pour une recherche plus incisive

Avec André Nieoullon, président de la Société des neurosciences et Joël Bockaert, de l’Académie des sciences
Chercheurs et cliniciens militent aujourd’hui en faveur d’une recherche plus incisive et structurée sur les troubles neurologiques (mémoire, sommeil, douleurs...) ou psychiatriques, car on estime que 30 % de la population est concernée. Dans cette interview, André Nieoullon et Joël Bockaert livrent l’état des lieux de la recherche en neurosciences ; un appel lancé à la communauté scientifique et aux pouvoirs publics pour un enjeu national.

dimanche 17 octobre 2010

Traiter la douleur : de nouveaux essais en cours (3/4)

Traiter la douleur : de nouveaux essais en cours (3/4)

Par Bernard Roques, professeur de chimie organique et Joël Bockaert, physiologiste, membres de l’Académie des sciences
Le traitement de la douleur a longtemps été considéré comme secondaire en France. Aujourd’hui, les médecins s’en préoccupent mais ils ne savent pas toujours contrer de fortes céphalées, résoudre les problèmes de fibromyalgie et autres douleurs. De nouveaux essais sont en cours : la possibilité de bloquer plusieurs récepteurs, et utiliser des opioïdes endogènes pour réduire (voire éliminer) les influx nociceptifs. Détails en compagnie de Bernard Roques et Joël Bockaert, membres de l’Académie des sciences, au cours d’une séance consacrée à la douleur.

dimanche 16 août 2009