Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La pensée libérale : comment se situer aujourd’hui ?

Les rendez-vous économiques du Cercle Turgot, animés par Jean-Louis Chambon
Jean-Louis Chambon nous propose un voyage au pays du libéralisme en compagnie de ses invités : Pierre Sabatier, auteur de La Chine. Une bombe à retardement et Alain Laurent, auteur de Les penseurs libéraux.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Jean-Louis Chambon
Référence : ECL771
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ecl771.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida9662-La-pensee-liberale-comment-se-situer-aujourd-hui.html
Date de mise en ligne : 30 octobre 2012

Oubliées les Trente Glorieuses ! Depuis bientôt deux décennies l’industrie française connait un déclin aussi régulier que préoccupant. Ses parts de marchés dans le monde régressent et la disparition de pans entiers de l’industrie ne concerne pas simplement certains secteurs ou bassins d’emplois.

L’actualité illustre hélas en cette année 2012, à travers des plans sociaux multiples, dans l’automobile, mais aussi dans la métallurgie ou les télécoms… ces désastres.

Les politiques s’agitent, l’Europe s’en émeut, à juste titre car aucun pays ne peut se développer ou même rester « avancé » sans maintien d’une large base productive qui est la première pourvoyeuse d’emplois, hier durables…

- Quelles sont les raisons culturelles, structurelles, économiques de cette érosion de l’industrie française qui hypothèque l’avenir du pays ?

- Le libéralisme qui porte en temps de crise, le chapeau de l’inefficacité et de l’injustice est-il seul en cause ? Ou faut-il regarder du côté des choix de politiques et de sociétés des « vieux pays européens » ?

- S’agit-il enfin d’une évolution inévitable d’une forme « moderne » de l’organisation du travail à l’échelle mondiale, qui pousserait les pays les plus avancés vers des territoires plus « socialement responsables », tandis que les émergents s’approprieraient les premières phases de la production industrielle ?

- Quelles en sont les conséquences les plus lourdes ? Pour la démocratie, la cohésion du corps social, les générations futures ?

- Peut-on arrêter cette désindustrialisation ou reconnaître qu’il faut changer de paradigme et trouver dans les autres terrains d’activités, les services, les productions dites « socialement utiles », dans la protection de l’environnement ou l ’écologie des substituts ?

Au micro de Jean-Louis Chambon, vous pouvez écouter les invités suivants :

- Pierre Sabatier, administrateur du cercle Turgot qui vient de faire paraître La Chine une bombe à retardement chez Eyrolles, apporte ses éclairages et des éléments de réponse.

- Alain Laurent, membre du cercle Turgot et grand expert de l’oeuvre du baron de l’Aulne, porte sur le sujet son regard de philosophe et d’auteur qui vient de faire paraitre aux Belles-Lettres une œuvre monumentale, avec Vincent Valentin Les penseurs libéraux.

Des regards croisés sur un sujet qui déchire les agents économiques et le corps social, non seulement de la France, mais de nombreux pays européens. L’Allemagne, elle-même, dont la réussite reste remarquable, n’étant pas complétement à l’abri, puisque ses parts de marchés, certes élevées, régressent règulierement.

Pour en savoir plus :

- La Chine, une bombe à retardement ? Une émission avec les auteurs Pierre Sabatier et Jean-Luc Buchalet

- Les penseurs libéraux, un livre sur le libéralisme :

Au palmarès de l’anathème, le libéralisme conteste sans doute, dans l’actualité, à la finance, la première place. Mais son omniprésence dans le débat public reste accompagnée d’un « flou conceptuel » qui ne permet pas de comprendre son influence dans le développement de la société ; de même ses fondements théoriques et la diversité des thématiques sont méconnus : « ni socialisme, ni laissez faire », le libéralisme doit être comme le rappelait Frédéric VON HAYEK « comme un jardinier qui cultive une plante » ; une doctrine d’un homme libre pour Milton FRIEDMAN. Retenons encore, avec les premiers idéologues comme Jean-Baptiste SAY que « la société va si bien par elle-même ». Le grand mérite de cet ouvrage à la fois monumental et encyclopédique est d’offrir à ses lecteurs un regard exhaustif sur ce qu’il faut savoir du libéralisme dans toutes ses dimensions économiques, philosophiques, politiques, morales et culturelles. En donnant la parole aux penseurs qui l’ont édifiée, cette nouvelle parution du grand duo d’experts, Alain LAURENT, d’une part, philosophe, directeur des collections, aux Belles Lettres et Vincent VALENTIN, professeur à Paris I et à Sciences Po, permet à travers une centaine de textes, illustrant toutes les écoles et sensibilité libérale, de la renaissance à nos jours, d’apprécier l’évolution et la pertinence de la pensée libérale. Sortant des sentiers battus et des simplifications extrêmes, cet ouvrage inédit par l’ampleur et la variété de son corpus, nous conduit sur des « chemins de traverse » qui élargissent la connaissance de « l’honnête homme » comme des plus avertis, des étudiants comme nombre d’enseignants… Voilà une excursion intellectuelle qui, on peut l’espérer, pourra prétendre bousculer les certitudes des tenants du « tout Etat » et des dogmes socialistes.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires