Alzheimer : une soirée en faveur de la recherche en partenariat avec la Comédie-Française

Avec le Professeur Etienne-Emile Baulieu, de l’Académie des sciences
Jeudi 20 septembre, l’Institut Baulieu organise une soirée au bénéfice de la recherche contre la maladie d’Alzheimer. L’Institut Baulieu présentera ses dernières avancées dans ces recherches et La Comédie-Française interprétera, au théâtre du Vieux Colombier à Paris, la pièce Antigone d’Anouilh. Le Pr Baulieu, de l’Académie des sciences, joint par téléphone, résume dans cette courte interview les différents travaux en cours dans son institut.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : vue534
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/vue534.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 16 septembre 2012

L’équipe du Professeur Baulieu a été la première à repérer le rôle majeur de la protéine Tau dans les démences. Pour combattre cette cellule Tau, observée par le docteur Alzheimer en 1907, une autre protéine, nommée FKBP52, a été découverte par l’équipe de l’institut Baulieu. Selon le Pr Baulieu, « cette autre protéine aurait une activité réparatrice contre les altérations de la protéine Tau », comme l’ont prouvé les études sur des personnes décédées à cause de la maladie d’Alzheimer, chez qui il existait un déficit considérable de cette protéine protectrice et réparatrice. Le but est donc de profiter des propriétés pharmacologiques intéressantes de la protéine FKBP52 pour espérer combler ce déficit.

Les recherches, aujourd’hui, s’attachent concrètement à un objectif : pouvoir par examen du liquide céphalo-rachidien, ce liquide qui entoure le cerveau et la moelle épinière (que l’on peut facilement prélever), examiner la quantité de la protéine FKBP52 présente afin de comprendre ce qui se passe dans le cerveau lui-même. « Nous pourrons dire alors : cette personne manque de cette protéine ou en a suffisamment », précise le Pr Baulieu.

« Cette méthode, poursuit le chercheur, sur laquelle on pourrait s’appuyer, agirait pour la prévention : elle permettrait de prédire le risque, avant les premiers signes cliniques de démence, de la possibilité du développement de la maladie d’Alzheimer ». Une fois les liquides prélevés sur les 700 échantillons dont dispose le Pr Baulieu, les études dureront 2 ans.

Grâce à cette soirée en partenariat avec la Comédie-Française et aux dons qu’elle pourra soulever, le Pr Baulieu espère mener à bien ces travaux en engageant 2 chercheurs supplémentaires au sein de son équipe, pour continuer à combattre « la maladie du siècle ».

Etienne-Emile Baulieu à l'Institut Baulieu
Etienne-Emile Baulieu à l’Institut Baulieu

Etienne-Emile Baulieu est médecin, biochimiste, spécialiste des hormones et du système nerveux. Depuis 1982, il est membre de l’Académie des sciences qu’il présida de 2003 à 2004. Mondialement connu pour avoir établi la structure de la DHEA ainsi que la découverte de la pilule du lendemain, il a créé l’Institut Baulieu en 2008 et travaille avec ses équipes désormais sur les tauopathies, du nom de la protéine « Tau ». Il est également ancien directeur d’unité de recherche à l’INSERM et professeur honoraire au Collège de France.

En savoir plus :

- Consultez l’ensemble de nos émissions en compagnie d’Etienne-Emile Baulieu

- Alzheimer : vers un véritable traitement, avec l’équipe du professeur Baulieu

- Etienne-Emile Baulieu, membre de l’Académie des sciences

- Traiter certains aspects du vieillissement ?

- Etienne-Emile Baulieu, membre de l’Académie des sciences

- Institut Baulieu

Soirée exceptionnelle est organisée par l’Institut Baulieu en partenariat avec la Comédie-Française le jeudi 20 septembre à 20h.
Théâtre du Vieux Colombier
21 r Vieux Colombier
75006 PARIS

- Pour les réservations s’adresser à l’Institut Baulieu : contact@institut-baulieu.org.

Les dons sont à adresser à l’Institut Baulieu et ouvrent droit à des déductions fiscales. Ainsi, pour les personnes physiques, la déduction du montant de leur impôt sur le revenu égale à 66% de leur don. Et pour les sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés, la déduction d’impôt est égale à 60% des dons de l’exercice.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires