Georges Charpak (1924- 2010) : La physique des particules expliquée aux lycéens

Par le prix Nobel Georges Charpak, membre de l’Académie des sciences en 2006
Georges Charpak, physicien au Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN) et prix Nobel de physique en 1992, explique de manière ludique et passionnante les applications de la physique fondamentale face à des lycéens.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : COL025
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/col025.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 12 octobre 2006


Georges Charpak est membre de l’Académie des sciences dans la section Physique, depuis 1985.
Georges Charpak est membre de l’Académie des sciences dans la section Physique, depuis 1985.
© Brigitte Eymann

« Avec ou sans prix Nobel, je reste avant tout un homme préoccupé par tous les problèmes que notre époque a à résoudre ». Physicien, humaniste, Georges Charpak est l’inventeur des détecteurs de particules, qu’il a perfectionnés par la suite. Il s’intéresse non seulement à la physique fondamentale, mais aussi à ses applications.
Si Georges Charpak a reçu le prix Nobel de Physique en 1992 (couronnant l’invention et le développement des détecteurs de particules élémentaires, notamment de la chambre proportionnelle multifils), il sait aussi se mettre au niveau des lycéens pour leur expliquer les fondements de cette science.

Grâce à ce colloque, revisitez la physique de manière facile et humoristique, en partant du Big bang, de la naissance des noyaux puis des atomes, pour arriver à une explication simple et raisonnée de la physique de l’énergie. Découvrez également comment est né le premier accélérateur de particules.

Cet enregistrement a été effectué par le CERN dans un lycée grenoblois, quelques mois après l’obtention du prix Nobel.

En savoir plus sur :
- Georges Charpak
- le CERN, Centre Européen de Recherche Nucléaire






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires