Les cancers féminins

Par Henri Rochefort, membre de l’Académie des sciences
Cancers du sein, de l’endomètre ou des ovaires, la cancérogenèse hormonale chez la femme est le thème d’études et de recherches du professeur et médecin Henri Rochefort.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : ECL093
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/ecl093.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida925-Les-cancers-feminins.html
Date de mise en ligne : 21 septembre 2006


En France, le cancer du sein est non seulement la première cause de mortalité des cancers chez la femme, mais, d’autre part, on estime qu’une femme sur onze sera touchée.

Plusieurs facteurs peuvent favoriser le déclenchement d’une tumeur maligne : l’obésité, la sédentarité, l’alcool et les grossesses tardives. Parmi les nombreux traitements thérapeutiques à l’étude, les chercheurs travaillent à la conception d’une pilule qui recréerait les conditions d’une grossesse, période pendant laquelle toutes les cellules à risques sont automatiquement éliminées. Le professeur Henri Rochefort revient en détail sur ces recherches.

_

Henri Rochefort, de l'Académie des sciences
Henri Rochefort, de l’Académie des sciences

Par ailleurs, il tord le cou aux idées reçues : tout d’abord, la pilule joue un rôle minime dans le déclenchement des cancers du sein, mais elle protège bien contre les cancers des ovaires et de l’endomètre. D’autre part, le Tamoxifène, traitement contre le cancer du sein, augmente les risques de cancer de l’endomètre. Son dérivé, le Roloxifène, quant à lui, n’induit pas de cancer, mais, en revanche, il augmente les risques de maladies tromboemboliques.

Enfin, les phyto-œstrogènes dont beaucoup de femmes usent au moment de la ménaupause, auraient une efficacité bien incertaine, quoi qu’en dise l’industrie phramaceutique...

Henri Rochefort s’intéresse, dans le domaine « cellulaire » des cancers, au mécanisme de transformation de la srtucture des gènes. Il aborde également dans notre émission, la question du combat qu’il mène pour la recherche fondamentale applicable à la pathologie humaine.

Pour en savoir plus :

- sur Henri Rochefort, professeur à la faculté de médécine de Montpellier I, ancien directeur de l’unité de l’Inserm « Endocrinologie moléculaire et cellulaire des cancers » et membre de l’Académie des sciences, dans la section biologie humaine et sciences médicales... cliquez !






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires