Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les archives de l’Académie des sciences

Les écrits de Lavoisier, Ampère, Maupertuis, La Condamine et bien d’autres
Florence Greffe, conservateur des archives de l’Académie des sciences, nous livre l’histoire de ces archives, les grands noms de l’Académie pour lesquels elle dispose de fonds scientifiques, ainsi que la numérisation des archives, disponibles sur Internet.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : PAG140
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag140.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida919-Les-archives-de-l-Academie-des-sciences.html
Date de mise en ligne : 30 novembre 2006


En 1699, peu après la création de l’Académie royale des sciences, un décret ordonne la publication des travaux des académiciens. À cette époque, on ne parle pas encore d’archives mais de registres. Petit à petit, il fallut trouver un endroit pour stocker toutes ces sources.
Mais ce n’est qu’1880 que les deux secrétaires perpétuels du moment décidèrent de créer leurs propres archives pour les sciences (autonomes par rapport à la bibliothèque de l’Institut).
Entre temps, les académiciens durent déménager, passant ainsi du Louvre au Collège des quatre nations, Révolution oblige.

 Pierre Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759)  fut membre de l’Académie des sciences dès  1723, puis sera élu à l’Académie française en 1743.
Pierre Louis Moreau de Maupertuis (1698-1759) fut membre de l’Académie des sciences dès 1723, puis sera élu à l’Académie française en 1743.

Si pendant très longtemps, les archives de l’Académie des sciences conservaient les outils des chercheurs de l’époque, aujourd’hui, elle ne conserve plus que des documents papiers, des estampes et des photos.
On y trouve donc tous les procès verbaux depuis 1699, les dossiers des séances, les lettres des académiciens, leurs rapports suite à leurs expéditions (ceux de Réaumur de Maupertuis et de La Condamine notamment), les dossiers biographiques (plus de 3000 noms répertoriés à ce jour) et enfin, des fonds scientifiques dont certains, riches en informations tels que les fonds Lavoisier, Ampère ou encore Jean-Baptiste Dumas.

René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683 - 1757), fut élu à l’Académie des sciences en 1757.
René-Antoine Ferchault de Réaumur (1683 - 1757), fut élu à l’Académie des sciences en 1757.

Cependant, les documents des anciens académiciens ne sont pas toujours aux archives de l’Académie des sciences. Pour celui qui cherche des informations pointues sur les travaux d’un ancien acdémicien, c’est un jeu de piste entre les archives de l’Institut, l’Observatoire de Paris, le muséum d’histoire du Paris (ancien jardin du roi), le musée de la marine et le CNAM, conservatoire national des arts et métiers.

André Marie Ampère (1775 - 1836) fut élu à l’Académie des sciences en 1814.
André Marie Ampère (1775 - 1836) fut élu à l’Académie des sciences en 1814.

Aujourd’hui, les archives de l’Académie des sciences se modernisent. En partenariat avec la Bibliothèque nationale, toutes les publications des académiciens depuis 1699 juqu’à 1973 sont numérisées et disponibles sur le site Gallica. On retrouve également les correspondances et les manuscrits de Lavoisier et d’Ampère sur les sites de deux anciens lecteurs des archives pasionnés par ces hommes de science.

En savoir plus sur :
- les archives de l’Académie des sciences
- le site Ampère
- le site Lavoisier

Bibliographie sommaire

- Brian Éric, Demeulenaere-Douyère Christiane (sous la direction de), Histoire et mémoire de l’Académie des sciences. Guide de recherches, Londres-Paris-New-York, Tec et Doc Lavoisier, 1996

- Institut de France. Index biographique de l’Académie des sciences. du 22 décembre 1666 au 1er octobre 1978. Paris, Gauthier-Villars, 1979.

- Franqueville A. Ch. de, Le premier siècle de l’Institut de France, 25 octobre 1795- 25 octobre 1895. Paris, J. Rotschild, tome I, 1895, 460pages ; tome II (L-Z), 2001.

- Leclant Jean (sous la direction de), Le second siècle de l’Institut de France, Paris. membres et associés étrangers - tome I (A-K), 1999, tome 2 (L-Z) 2001.

- Halleux Robert et collaborateurs. les publications de l’Académie des sciences de Paris (1666-1793), Turnhout, Brépols, 2001, 2 tomes.

Sur les fondations et les lauréats des prix :

- Maindron Ernest, Les fondations de Prix de l’Académie des sciences, Les Lauréats de l’Académie (1714-1880), Paris, Gauthier-Villars, 1881.

- Gauja Pierre, Les fondations de l’Académie des sciences (1881-1915), Hendaye, Imprimerie de l’Observatoire d’Abbadia, 1917.

- Jaisson Marie, Fondations, prix et Subventions de l’Académie des sciences (1916-1996), Turnhout, Brépols, 2003, tome I - Répertoire A-L, pp. 1 à704, tome II - Répertoire M-Z et Index, pp. 705 à 1364.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires