Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le château de Chantilly (2/2)

La Galerie des Batailles

Après dix ans de travaux, gros plan sur la restauration de la Galerie des Batailles du château de Chantilly, domaine légué à l’Institut de France en 1886 par le Duc d’Aumale. Nicole Garnier, conservateur en chef du patrimoine, nous livre quelques clés pour mieux apprécier ces tableaux magnifiquement restaurés.


Bookmark and Share

Depuis une dizaine d'années, le domaine de Chantilly a engagé de très importants travaux de restauration, entre les murs extérieurs et intérieurs, la toiture, les tableaux et le mobilier, etc.


Cela a nécessité des fonds venant de beaucoup d'horizons: en dehors des Monuments Historiques français, le World Monuments Fund, organisme dépendant de l'UNESCO et basé aux Etats-Unis, a également largement aidé L'Institut de France à la restauration générale, et beaucoup d'autres mécènes et bienfaiteurs internationaux ont contribué à cette entreprise phénoménale.

La Galerie des Batailles offre onze tableaux de combats victorieux du Prince de Condé. On retrouve par exemple la
bataille de Rocroi (1643) ou le blocus de Paris(1649).

Chantilly comporte également des ateliers de restauration.
Nicole Garnier, conservateur en chef du patrimoine, reçue au micro de Canal Académie par Krista Leuck, revient en détails sur les richesses de la Galerie des Batailles.



L'Historique de la Galerie des Batailles

Nicole Garnier nous relate également l'historique de cette somptueuse Galerie des Batailles.
La galerie se situe dans le « Petit Château », l'aile la plus ancienne de Chantilly. Elle a été bâtie au XVIe siècle pour le connétable Anne de Montmorency (1493-1567) par l'architecte Jean Bullant vers 1560.
Louis II de Bourbon, Prince de Condé (1621-1686) hérite de Chantilly au XVIIe siècle. En mai 1643, il sauve la France de l'invasion espagnole à la bataille de Rocroi permettant ainsi à Louis XIV de succéder à son père. Il s'oppose ensuite à Louis XIV lors de la révolte des Princes (1649), mais il est absous par la Paix des Pyrénées en 1659 et revient s'installer à Chantilly, où il fait réaménager ses appartements dans le Petit Château, dont la « galerie des Actions de M. le prince » sous la direction de Jules Hardouin-Mansart, architecte de Versailles.
Il commande à la fin de sa vie pour la galerie, au peintre Sauveur(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires