Môm’artre ou L’Art comme mode de garde innovant

Môm’Artre, un réseau associatif soutenu par la Fondation HSBC pour l’Education
L’association Môm’Artre soutenue par la Fondation HSBC pour l’Education, offre un mode de garde innovant basé sur l’éveil artistique pour les enfants entre 5 et 10 ans, dès la sortie de l’école, les mercredis et vacances scolaires. Ecoutez notre émission reportage.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Virginia Crespeau
Référence : FOC703
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/foc703.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida9168-Mom-artre-ou-L-Art-comme-mode-de-garde-innovant.html
Date de mise en ligne : 17 juin 2012

La Fondation HSBC pour l’Education a pour objet de faciliter l’accès à l’éducation d’enfants en milieux défavorisés, par la culture, et contribue ainsi à réduire l’injustice face à l’éducation des jeunes de milieux défavorisés. Avec Canal Académie, elle a le plaisir de vous proposer une émission-reportage sur « Môm’Artre »

Le réseau Môm’Artre fédère aujourd’hui 6 lieux d’accueil à Paris et en région ; 4 lieux d’accueil à Paris dans les 12ème, 18ème et 20ème arrondissements, ainsi que 2 antennes qui ont ouvert cette année à Arles et à Nantes. Un projet est en cours à Lille.

Môm’Artre accueille 340 familles par an, soit plus de 1000 familles depuis 10 ans ; 400 enfants y sont inscrits, 17 salariés dont 6 artistes y travaillent ; chaque lieu d’accueil permet 9 heures d’activités artistiques par mois et par enfant.





A qui s’adressent les services et les équipes de Môm’Artre ?

Les services Môm’artre s’adressent aux enfants de 6 à 11 ans, du CP au CM2 scolarisés dans les écoles desservies par les antennes le soir en semaine, et à tous les enfants de 6 à 11 ans le mercredi et vacances scolaires. Dans son souci de mixité sociale et culturelle, Môm’Artre fait de chaque structure un lieu d’accueil ouvert à tous. Elle vise donc les familles qui n’ont pas de solution de garde adaptée à leurs horaires, leurs budgets et à leurs attentes, prioritairement les foyers monoparentaux, les parents avec des horaires tardifs ou décalés, des temps de transport conséquents, des familles à bas revenus ou en retour vers l’emploi.

Et plus largement, aux familles qui sont soucieuses d’apporter un accueil sécurisant et une ouverture culturelle à leurs enfants.

Le cœur du projet de Môm’Artre

Le cœur du projet de Môm’Artre est artistique. Il est fondamental que les parents comprennent et adhèrent au projet pour que les enfants s’épanouissent dans la structure. Lors de l’inscription, les parents prennent connaissance du projet éducatif et pédagogique de l’établissement, et confirment le souhait que leur enfant participe aux ateliers dans les conditions proposées.

Dans la cohérence du projet de Môm’Artre, il est nécessaire d’intéresser les parents aux ateliers, aux démarches artistiques de leur enfant. L’objectif est non seulement que les parents respectent et comprennent les enjeux de la création, mais aussi de les inciter à participer aux ateliers, de les sensibiliser à l’art et la culture à travers et avec leur enfant.

Môm’Artre n’est pas un simple lieu de garde, outre la dimension artistique, la vocation de la structure est d’être un véritable lieu d’accueil, convivial pour l’ensemble de la famille. Les parents y sont toujours les bienvenus et sont encouragés à participer à la vie du lieu. C’est une occasion de partager un moment avec son enfant, de rencontrer les artistes et les adultes encadrants, de faire connaissance avec d’autres enfants et d’autres familles.

À travers l’atelier, la sortie en famille, les « Loisirs partagés », l’idée est que l’initiation se poursuive à la maison, de faire en sorte que l’aventure artistique se prolonge en dehors de Môm’Artre.

Môm’Artre est à l’écoute des parents. L’équipe invite les familles à être force de proposition, à exprimer les attentes et les critiques qui seront prises en compte tout en veillant à la cohésion du projet. C’est aussi l’occasion d’échanger sur son enfant, et éventuellement de trouver ensemble des solutions, d’avoir un autre regard sur une situation.

La philosophie et les objectifs essentiels de Môm’Artre

Philosophie :

L’art étant le cœur du projet de Môm’Artre, il s’agit de favoriser l’accessibilité à la pratique artistique et culturelle dans un cadre ludique et innovant. Selon les projets, collectifs ou individuels, les enfants apprennent à « faire, à créer ensemble » mais aussi à mener leur projet de manière autonome.

Objectifs :

- Permettre à l’enfant d’expérimenter, de s’initier, d’éveiller sa curiosité et de se découvrir à travers un projet, une réalisation artistique.

- Provoquer la rencontre d’artistes, d’œuvres et d’univers variés, ainsi que d’autres enfants et adultes.

- Encourager l’enfant à mener un projet dans sa totalité, depuis sa conception passant par la réalisation jusqu’à son aboutissement.

- Et enfin, exposer et partager l’œuvre.

- Inciter chaque enfant à s’exprimer, apporter son point de vue sur le projet et mettre en valeur son parti pris artistique.

- S’essayer à différentes disciplines et en appréhender, maîtriser, les techniques.
- Inviter l’enfant à être partie prenante du projet artistique : il choisit son atelier, s’y implique et le fait évoluer.

- Vivre avec le groupe l’expérience artistique, puis la partager avec sa famille et ses amis.

- Donner l’envie de découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux artistes, de nouvelles œuvres, en famille et entre amis.

MÔM’PELLEPORT

Emilie
Emilie
Pierre
Pierre
Valéria
Valéria

L’équipe de Mom’Pelleport que Canal Académie a rencontrée sur le terrain : Emilie Maubert : directrice, Sygne Claverie : artiste médiateur, et deux volontaires du Service Civique : Valéria et Pierre, en attendant la venue d’un futur artiste animateur pour soutenir l’équipe dans l’encadrement et l’animation, et sans oublier l’aide des bénévoles !

Il était une fois : l’histoire de Môm’Artre

C’est l’histoire de Chantal Mainguené, une maman parisienne, qui comme tant d’autres, après une séparation, a dû élever ses filles, seule, tout en continuant à travailler. Sauf que cette maman-là, ne s’est pas résignée à la fatalité de la valse des baby-sitters et des filles au pair. Elle a décidé de créer un mode de garde “idéal”, celui dont elle avait rêvé, pour elle et ses filles et qui saurait aussi être une réponse convaincante, adaptée aux besoins d’autres familles. Ainsi, est né Môm’Artre à la rentrée 2001.

Forte de son expérience de maman isolée, Chantal Mainguené a cherché au travers de Môm’Artre à conjuguer des objectifs qui lui semblaient essentiels à la mise en œuvre d’une solution de garde qui soit à la fois, globale et adaptée à tous de manière à offrir une solution répondant aux contraintes liées aux transports, aux horaires de travail et au budget des diverses “typologies” de familles, à favoriser l’égalité professionnelle et l’accès à l’emploi des femmes, à garantir des conditions optimum d’accueil, de prévention et de sécurité aux enfants, à accueillir les enfants dans un lieu chaleureux, familial où l’écoute est privilégiée.

Mais plus que tout, elle a souhaité que l’art soit le fil conducteur de Môm’Artre pour participer au développement des enfants en leur proposant un espace artistique qui valorise l’expression de chacun en dehors du cadre scolaire et familial.

Enfin, pour elle, ce projet devait s’inscrire dans une dimension citoyenne, ancrée au cœur d’un quartier pour améliorer la qualité de vie en ville en recréant du lien social, favoriser l’intergénérationnel et la mixité sociale et créer de l’emploi local.

Voici le descriptif des services proposés par Môm’Artre aux familles et aux enfants : Tous les jours, chaque fin de journée, de 16h30 à 20h00, environ 30 enfants du CP au CM2, ont la chance de vivre une fin de journée très « ré-créative ».

Le goûter bio et solidaire de Môm'Pelleport
Le goûter bio et solidaire de Môm’Pelleport
L'Art pour tous dans les ateliers de Môm'Pelleport
L’Art pour tous dans les ateliers de Môm’Pelleport

Tous les après-midis de la semaine

L’équipe de l’association va chercher les enfants à 16h30 à la sortie de trois ou quatre écoles limitrophes. Arrivés à l’antenne, ils partagent le même goûter et font leurs devoirs avec l’aide de bénévoles. Ils rejoignent ensuite l’un des deux ou trois ateliers artistiques encadrés par les artistes salariés et un intervenant extérieur pendant 1h30 environ, jusqu’à l’arrivée échelonnée des parents entre 18h30 et 20h. Ces ateliers sont menés sur des sessions de six à huit semaines et présentés aux parents et habitants à l’occasion d’un vernissage.

Les mercredis

Chaque association accueille de 8h30 à 19h des enfants du quartier (quelle que soit leur école) à la journée ou demi-journée autour de 3 à 5 ateliers différents.

Les ateliers et les sorties sont ponctués de temps de détente et de jeux. Les enfants déjeunent ensemble sur place, dans une ambiance sympathique d’auberge espagnole.

Une sortie culturelle en lien avec la thématique du moment est programmée chaque mois.

Les vacances scolaires

Des stages artistiques sont proposés chaque première semaine de vacances scolaires à tous les enfants sans exception. Le déroulement des journées est semblable à celui des mercredis mais les ateliers reposent sur un thème défini collectivement sur toutes les antennes Môm’Artre (ex : « clowny circus », « créé ton style », « peuples nomades », « l’ère antique », « Noël au Mali », etc). Une sortie culturelle est prévue sur chaque stage.

LA FONDATION HSBC POUR L’ÉDUCATION

Convaincu de la nécessité de faciliter l’accès à l’éducation pour tous, HSBC France a créé la Fondation HSBC pour l’Éducation, sous l’égide de la Fondation de France.




Sa vocation est de soutenir les initiatives d’associations ou d’institutions qui facilitent l’accès à l’éducation de jeunes en milieux défavorisés, par la culture.

Pour ce faire elle soutient trois types de projets :

- par son appel à projets auprès d’associations ou institutions dont l’objet est de faciliter l’accès à l’éducation de jeunes en milieux défavorisés, par la culture
- des projets emblématiques comme son soutien aux internats d’excellence ou encore à Sciences Po
- des projets transverses comme Télémaque, Énergie Jeunes ou Cinéma pour Tous

Les initiatives soutenues par la Fondation bénéficient pendant une période de un à trois ans de trois types de soutien :

- Soutien financier : Les porteurs de projets motivent leurs besoins et spécifient leurs attentes à l’égard de la Fondation.
- Soutien humain : La Fondation procède à un appel à volontariat et à bénévolat au sein du Groupe en France pour identifier des collaborateurs, relais des porteurs de projets avec la Fondation. La description des missions proposées aux collaborateurs du Groupe HSBC est un élément déterminant du dossier.
- Soutien médiatique : La Fondation HSBC pour l’Éducation communique sur les projets retenus par son Comité Exécutif pendant la durée du soutien.

Présidence et Comité exécutif de la Fondation :

Présidée par Jean Beunardeau, Directeur Général d’HSBC France, la Fondation est administrée par Marine de Bazelaire, Déléguée Générale et Directrice du développement Durable et Séverine Coutel, Secrétaire Générale et Coordinatrice du Mécénat au sein de la Direction du Développement Durable.

Le Comité exécutif est composé de personnalités qualifiées : Carole Diamant, professeur de philosophie en ZEP et à Sciences Po, Déléguée générale de la Fondation Egalité des Chances, Isabelle Giordano, journaliste, animatrice de télévision et de radio, elle est également présidente fondatrice de l’association Cinéma pour tous, Sonia Imloul, présidente de Respect 93 – Prévention du crime chez l’enfant , membre du conseil économique et social, membre de l’Institut Montaigne en charge du thème « Intégration dans la politique familiale », Reza, photographe iranien très impliqué à titre personnel dans l’éducation en milieux défavorisés et l’éducation à l’image à travers l’association Aïna World, dont il est fondateur et président, Odon Vallet, professeur à la Sorbonne et écrivain, il est également mécène pour l’éducation.

Le Comité Exécutif détermine chaque année le thème sur lequel portera l’appel à projets. Après une présélection effectuée par la Déléguée Générale, en collaboration avec IMS - Entreprendre pour la Cité, il sélectionne une douzaine de projets qui sont ensuite soutenus par la Fondation.

Projets emblématiques :

- Le soutien aux internats d’Excellence

La Fondation HSBC pour l’Éducation apporte son soutien aux Internats d’Excellence, qui accueillent collégiens, lycéens et étudiants motivés ne bénéficiant pas d’un environnement d’études favorable. Un cursus éducatif complet leur est proposé, appuyé sur une pédagogie innovante et un accompagnement personnalisé renforcé. Par son soutien, la Fondation HSBC pour l’Éducation va permettre aux 13 internats existants de proposer des activités parascolaires diverses : notamment des activités culturelles (financement de places de théâtre et d’opéra) et sportives (stages de sports). HSBC France proposera également des missions de parrainage culturel à ses collaborateurs.

- Le Partenariat Sciences Po

Outre les associations soutenues par appel à projets, la Fondation HSBC pour l’Éducation a signé en 2005 une convention de mécénat avec Sciences Po. Elle se traduit concrètement par le versement de bourses au logement à des étudiants issus de lycées situés en Zone d’Education Prioritaire, ainsi que d’une subvention à l’association « Le Relais », chargée de les accompagner au quotidien. Des cadres dirigeants du Groupe HSBC France se sont également engagés à parrainer ces jeunes en les aidant à définir, à construire et à accompagner la mise en œuvre de leur projet professionnel (apport de réseau, soutien et conseil opérationnel sur leur cursus universitaire et professionnel). En 2011, près de 80 étudiants ont déjà été parrainés, soit près de 10% des bénéficiaires de la Convention prioritaire de Sciences Po.

- Projets transverses

Afin d’accompagner les porteurs de projets dans leur démarche pédagogique la Fondation propose aux jeunes bénéficiaires de découvrir de nouvelles activités artistiques et culturelles contribuant à leur développement personnel.

Éducation et photographie : Des Clics et Des Classes : mis en place par le Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP), cette action permet de réinventer la photographie de classe. La Fondation HSBC pour l’Éducation et le Prix HSBC pour la Photographie œuvrent de concert depuis trois ans pour prendre part à ce projet national et permettre à des photographes lauréats de se prêter à une variation autour de la traditionnelle photo de classe avec des élèves issus de milieux défavorisés. Expositions photos : les enfants des associations soutenues par la Fondation HSBC pour l’Éducation sont conviés à participer aux expositions et aux rencontres avec les lauréats du Prix HSBC pour la Photographie.

Éducation et musique Les enfants des associations soutenues par la Fondation HSBC pour l’Éducation sont conviés à assister aux concerts des lauréats du Festival d’Aix, soutenu depuis 2006 par HSBC France, voire à accueillir ceux-ci dans leur établissement scolaire pour un concert privé. Éducation et cinéma HSBC France soutient l’association Cinéma Pour Tous. Ce projet cherche à faire vivre le cinéma dans les quartiers où la culture n’a pas toujours sa place grâce à des projections de films destinées aux jeunes, suivies d’un débat. Le septième art contribue à l’ouverture d’esprit, au développement de la curiosité et à l’acquisition des connaissances sociales qui favorisent la construction personnelle, renouvellent le dialogue entre générations et communautés. Ainsi, les jeunes pourront créer des repères forts et bénéficier d’un accès direct à la culture.

Éducation et mobilisation des collaborateurs Télémaque : L’Institut Télémaque a pour vocation d’accompagner et de soutenir de jeunes élèves talentueux et motivés, issus de milieux défavorisés. Du collège au baccalauréat, les élèves sélectionnés et motivés bénéficient d’un double tutorat (référent pédagogique et tuteur d’entreprise) et d’une aide financière. En vue de participer à la lutte pour l’égalité des chances dans l’Éducation, les salariés de HSBC France sont invités à devenir tuteurs d’un(e) collégien(ne) pour permettre à ces jeunes l’accès aux connaissances culturelles et sociales. Énergie Jeunes : afin de lutter contre le décrochage scolaire dans les collèges en Zone d’Éducation Prioritaire, Énergie Jeunes organise bénévolement des interventions dans les collèges de la sixième à la troisième. est d’aider les collégiens à développer leur engagement et leur capacité d’autodiscipline, ainsi qu’à acquérir de nouvelles habitudes de travail et de comportement afin de s’investir pleinement dans leurs études. Toutes les interventions en classe sont animées par des collaborateurs des entreprises partenaires.

Communication

- Partenariat avec Canal Académie :

La Fondation HSBC pour l’Éducation a signé un partenariat avec Canal Académie, la première radio académique francophone.

Des journalistes ont pu interviewer en 2011 cinq associations soutenues par la Fondation (MAPE, les Clés de l’Écoute, Clichés Urbains, Ère de Jeu, Slam&Cie). Ces reportages audio et vidéo sont disponibles sur le site de la web radio Canal Académie.

- Revue de la Fondation

Afin de mettre en lumière les projets de la Fondation, un exemplaire de la Revue est édité chaque année. Si vous souhaitez le recevoir : contactDD@hsbc.fr


En savoir plus :

- Sur la Fondation HSBC pour l’éducation.

- le site de Mom’Artre

Écoutez nos autres émissions effectuées en partenariat avec HSBC La Fondation :
MAPE : apprendre aux jeunes le vivre-ensemble par l’architecture
Slam&Cie : « Grandes bouches, petites oreilles »
Clichés urbains : un oeil neuf pour revisiter son quartier
Les Clés de l’écoute : l’épanouissement par la musique
Ère de Jeu : initier à la culture de petits artistes en herbe






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires