EELV, EELV, vous avez dit EELV ?

La chronique « Faut-il le dire ? » de Pierre Bénard
Pierre Bénard ayant lu, au début du mois de mai, qu’EELV souhaitait participer au prochain gouvernement, il s’est d’abord interrogé. Le conseil fédéral d’EELV, apprit-il, s’était réuni à huis clos. Ce qui était bien clos pour lui (qui ne suit pas d’assez près la politique), bien fermé et bien hermétique, c’était la signification d’un sigle, qui, d’ailleurs, faute de points, ne s’avouait pas comme tel : EELV.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Pierre BENARD
Référence : MOTS659
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots659.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida9011-EELV-EELV-vous-avez-dit-EELV.html
Date de mise en ligne : 27 mai 2012


EELV, me demandais-je, EELV ... C’est sans doute un renfort considérable qui s’offre au futur gouvernement. Mais qu’est-ce ? Me voilà égaré, comme au fond d’une forêt obscure, dans les arcanes politiciens.

Par parenthèse, si je viens de dire, un peu bizarrement, « arcanes politiciens », c’est pour la bonne cause. A la différence de bécane, arcane est en effet du masculin. Comme hurricane, si vous voulez. C’est ce que j’ai voulu rappeler. Tant de gens, croyant faire joli en employant un mot précieux, se cassent le nez à cause du genre d’arcane. « Je ne suis pas initié aux arcanes politiciennes » (sic). Ni aux arcanes politiciens, ni aux arcanes grammaticaux, ai-je envie d’ajouter.

Je ferme cette parenthèse. Je flottais devant un mystère : EELV qui se dit prêt (ou prête, je ne sais pas) à entrer au gouvernement. Quelle union, quelle association, quelle fédération se cache plus qu’elle ne se désigne sous cet assemblage de quatre lettres ?

Des ténèbres de ces quatre lettres, comme du marc de café utile aux devineresses, se dégageait absurdement le nom ... d’Elvire. Du creux de mon esprit incertain, vacillant, se levaient, elles-mêmes vacillantes, incertaines, les ombres de l’Elvire du Festin de Pierre, qui dit « Ne perdons point de temps en discours superflus », et qui apparaît « voilée » vers la fin de la pièce, de l’ Elvire aimée de Lamartine, qui lui dédia dans les Nouvelles Méditations un poème mystérieusement adressé « à El.*** », et je passe sur l’évocation d’Elvire Popesco.

Pierre Bénard
Pierre Bénard
© Canal Académie

Je fus tiré d’embarras par un texte qui portait sur la disponibilité gouvernementale d’ « Europe Ecologie - Les Verts ». EELV, c’est donc cela. Encore un sigle dans la nature.

Nous sommes rassasiés de ces abréviations, formules cabalistiques forgées pour faire court et qui souvent allongent. Si je me nomme Auguste-Fernand Duval et si je suis célèbre, on va m’appeler A.F.D., ce qui n’est pas plus bref à écrire que Duval, et ce qui est nettement plus long à dire.

En ce qui concerne « Europe Écologie - Les Verts », j’avoue que le sigle raccourcit.

Mais ...

Il arrive très souvent que le sigle, mal connu, trop ésotérique, demande à être complété par la forme développée. De sorte qu’on le verra constamment accompagné, comme de son ange gardien, de son génie, de son férouer, par les mots entiers dont il est censé produire l’économie.

Un exemple parmi des milliers : on a lu pendant des années le sigle Z.P.P.A.U.P. suivi de ce qu’il signifiait : zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager. On lisait « ZPPAUP » puis, entre parenthèses, ce que je viens de dire.

Le cryptogramme suivi de son décodage ... Où est le gain, quel est le profit, en quoi réside l’avantage ?

Je bornerai ici mon F.I.L.D. de ce jour, devant le micro de C.A. et dans les murs prestigieux de l’I.D.F. ...

Pierre Bénard.

Écoutez la Chronique Faut-il le dire de Pierre Bénard sur Canal Académie

Découvrez les richesses insoupçonnées de la langue française sur Canal Académie.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires