Ferragu et Laurent : Les secrets du Vatican

Les renseignements au service de la papauté
Considéré, à tort, comme l’État possédant le service de renseignements le plus performant au monde, le Vatican laisse apparaître au cours des XIXe et XXe siècles une toute autre réalité : plus spirituelle sans doute et certainement peu temporelle.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST080
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist080.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida895-Ferragu-et-Laurent-Les-secrets-du-Vatican.html
Date de mise en ligne : 21 septembre 2006

Pouvoir spirituel et temporel, la papauté suscite de nombreux fantasmes sur son influence secrète dans l’histoire occidentale. De nombreux romans lui attribuent un rôle occulte et déterminant dans de nombreuses affaires, colportant les rumeurs les plus incontrôlables. Pour la première fois, un ouvrage rigoureux fondé sur de nombreuses archives permet de rétablir la vérité des faits, et de découvrir quelques surprises.

D. Alvarez, Espions Vatican, Nouveau Monde, 2006.

Passant en revue le pontificat de dix papes, de Pie VII (farouche adversaire de Napoléon), jusqu’à Pie XII, accusé après la Seconde guerre mondiale de faiblesse, voire de complaisance envers le nazisme, David Alvarez brosse dans Les Espions du Vatican, (aux éditions du Nouveau Monde), la première histoire de l’espionnage au service du Vatican, et aussi des manoeuvres, en son sein, de ses ennemis ou alliés.

Sébastien Laurent, préfacier de l’ouvrage nous propose ici une analyse de la diplomatie pontificale qu’il compare aux réseaux professionnels qui se mettent peu à peu en place à l’ère contemporaine. De son côté, Gilles Ferragu nous décrit l’évolution du Saint Siège qui, depuis la perte des Etats pontificaux, se recentre sur le domaine spirituel.

Pour en savoir plus :

Sébastien Laurent, maître de conférence à « Sciences Po. », et à l’université Michel de Montaigne (Bordeaux III), spécialiste d’histoire culturelle de la France à la fin du XIXe siècle, il poursuit ses recherches sur le renseignement militaire et policier aux XIXe et XXe siècles, dans le cadre d’une histoire politique de l’État. Il vient de préfacer le livre de David Alvarez, Les Espions du Vatican, paru aux éditions du Nouveau Monde. Il est aussi l’auteur des ouvrages suivants :
. O. Forcade et S. Laurent Secrets d’État. Pouvoirs et renseignement dans le monde contemporain, Paris, Armand Colin, 2005.
. D. Halévy, Du libéralisme au traditionalisme, Paris, Grasset, 2001. (« Prix François Furet 2001 »).
. S.Laurent (dir.), Archives « secrètes », secrets d’archives ? Historiens et archivistes face aux archives sensibles, éd. du CNRS, 2003.

Un livre indispensable à la compréhension du monde des renseignements

Gilles Ferragu est maître de Conférences à l’université de Paris-X et enseignant à Sciences-Po. Auteur d’une thèse consacrée à Camille Barrère, ambassadeur de France à Rome et le rapprochement franco-italien de 1898 à 1914. Il est intervenu récemment au colloque de la Fondation Singer Polignac, sur le thème Les Silences de Benoît XVI.

- Gilles Ferragu, cliquez !
- Sébastien Laurent cliquez !

Pour entrer dans les archives secrètes du Vatican cliquez ! .
- Église et diplomatie au Levant au temps des Capitulations de Gilles Ferragu, cliquez ! ,






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires