Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La renaissance des XII e et XIIIe siècles : la chevalerie et la culture (2/2)

Martin Aurell, lauréat de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, est l’invité de Christophe Dickès
La renaissance n’a pas eu lieu au XVIe siècle mais bien aux XIIe et XIIIe siècle si l’on en croit Martin Aurell (Prix Bordin 2008 de l’Académie des inscriptions et belles-lettres). Avec son étude sur le savoir et la conduite de l’aristocratie à l’époque médiévale, il décrit l’imprégnation littéraire des milieux chevaleresques. Son livre "Le Chevalier lettre" constitue une monographie admirablement bien documentée sur la culture en un temps que l’on a trop souvent considéré comme un âge obscur. Cette seconde émission consacrée au sujet décrit l’incidence du renouveau culturel sur les mœurs et la société médiévale.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : hist682
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist682.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 1er avril 2012

« La Renaissance a eu lieu au XIIe siècle. Elle a atteint sa plénitude au siècle suivant, et s’est prolongée jusqu’à la fin du Moyen Âge et au-delà. Pourtant nous l’avons placée à tort au XVIe siècle (…) C’était faire fi du vaste mouvement de renouveau culturel qui depuis au moins les années 1100, animait l’Occident. » Pour ceux qui en doutaient, Martin Aurell vient de publier un livre d’une grande érudition sur le développement des savoirs aux XIIe et XIIIe siècles. L’auteur réalise un véritable tour de l’Europe occidentale afin d’illustrer et d’asseoir son propos grâce à de nombreux exemples en Italie, en Angleterre, en France ou sur la Péninsule ibérique...

L’amour courtois
L’amour courtois
La femme remet son heaume au chevalier pieux.

Dans cette seconde émission, Martin Aurell décrit l’incidence du renouveau culturel sur les mœurs et la société médiévale. Sur la société guerrière tout d’abord, les mœurs et la politesse, la vie religieuse enfin. Il nous emmène à travers l’Europe, de l’Île de France au Nord de l’Italie, de la petite île de Majorque à l’Oxfordshire en Angleterre, à la recherche de cette noblesse qui, peu à peu, se transforme sous l’influence du clergé. Les lettres, comme la musique, adoucissent les mœurs et révolutionnent littéralement la société. La maîtrise du geste et de la parole, le raffinement et le contrôle de soi, la piété même du guerrier sont autant de révélateurs des mutations qu’a vécu la société médiévale.


Martin Aurell, Professeur d'Histoire du Moyen Âge à l'Université de Poitiers
Martin Aurell, Professeur d’Histoire du Moyen Âge à l’Université de Poitiers

Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Poitiers, membre de l’Institut universitaire de France, Martin Aurell dirige la revue Les Cahiers de civilisation médiévale. Il est un des meilleurs spécialistes de la noblesse aux temps médiévaux. Parmi ses livres figurent La vielle et l’épée : Troubadours et politique en Provence au XIIIe siècle, Aubier ; L’Empire des Plantagenêt (1154-1224), Perrin, 2003 ; La Légende du roi Arthur (550-1250), Perrin, 2007 qui a été primé par l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Il vient de publier chez Fayard : Le Chevalier lettré, Savoir et conduite aux XIIe et XIIIe siècles.



- Ecoutez la première partie de cette émission : La renaissance des XII et XIIIe siècles : la chevalerie et la culture (1/2)






Martin Aurell est notamment intervenu au cours d’un colloque consacré à l’académicien Emmanuel Leroy-Ladurie organisé à la Fondation Singer-Polignac en janvier 2010.

Il a aussi été l’invité de Canal Académie à propos de son livre sur le roi Arthur.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires