Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le vin ? une géographie liquide ! par Erik Orsenna, de l’Académie française

et les interventions de Bernard Pivot et du sénateur Roland Courteau, au colloque "Pourquoi aimer le vin ?" organisé par Jean-Robert Pitte, membre de l’Académie des sciences morales et politiques

Jean-Robert Pitte est à la fois membre de l’Académie des sciences morales et politiques, président de la Société de géographie et président de l’Académie du vin de France qui compte parmi ses membres, Erick Orsenna et Bernard Pivot. Pas étonnant donc que les amis se soient retrouvés, avec plus de 200 personnes et d’autres grands noms de l’oenologie, au symposium "Pourquoi aimer le vin ?".


Bookmark and Share

La matinée, -celle du 27 janvier 2012, jour de la Saint-Vincent, patron des vignerons- avait bien commencé dans l’amphithéâtre (bondé) de la Société de Géographie à Paris où l'Académie du vin de France tenait colloque, à l'initiative de son président Jean-Robert Pitte qui n'a pas manqué de rappeler en ouverture que l'amour du vin -consommé modérément il va sans dire- goûté et dégusté, est au coeur de la condition humaine !

La première table ronde "vin et divin" réunissait les trois monothéismes en la personne du Grand Rabbin Haïm Korsia, de Malek Chebel anthropologue, et du prêtre Alain de La Morandais. Leur prestation a été suivie de trois interventions autour de "vin et alcoolisme", historique par François Bujon de l'Estang, ambassadeur de France qui a évoqué la prohibition, sociologique par Martine Daoust spécialiste de l'addiction alcoolique chez les jeunes, et médicale enfin par le cancérologue David Khayat. Nul intervenant n'a tenu de discours "liquéfiant", bien au contraire. On n'a pas mâché ses mots, on a abordé les problèmes de front, on a dénoncé et protesté (sur la loi Evin par exemple et l'interdiction de publicité), on a affirmé aussi : seuls l'éducation, le goût du vin par un apprentissage raisonnable, peut éviter les excès. On a prôné une consommation de plaisir, la responsabilité plutôt que l'interdit...



Et c'est seulement après la pause déjeuner, durant lequel l'on a dégusté quelques vins choisis, et après plusieurs communications sur la loi et le vin -l'escalade des lois françaises-, l'argent et le vin -c'est-à-dire l'avenir économique-, que l'on a terminé en beauté : le vin et la joie, le vin et l'amour... grâce à (Erik Orsenna->3088], Bernard Pivot et Roland Couteau. Chacun, à sa manière et selon son style, a réjoui nos oreilles autant que le vin peut réjouir nos papilles. Partagez ces trois moments grâce à la présence sur les lieux de Canal Académie !



I- Erik Orsenna : "Le vin ? C'est de la géographie liquide !"

(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires