Mieux être slovène que balte

Economie et politique : la chronique de Philippe Jurgensen
Pourquoi la banque centrale européenne a-t-elle répondu favorablement à l’entrée de la Slovénie dans la zone euro alors qu’elle a repoussé l’entrée de la Lituanie ?


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : CHR104
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/chr104.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida842-Mieux-etre-slovene-que-balte.html
Date de mise en ligne : 23 juin 2006
Philippe Jurgensen
Philippe Jurgensen
Professeur d’économie à l’IEP de Paris, président de la Commission de Contrôle des Assurances et Mutuelles

Philippe Jurgensen rappelle que la Slovénie, le premier des nouveaux pays de l’élargissement, est un bon élève économique parce qu’il remplit tous les critères de Maastricht. L’entrée de la Slovénie n’est pas négligeable parce qu’elle fait basculer la majorité des pays qui appartiennent à la zone euro (13 sur 25).

Philippe Jurgensen remarque que l’on est frappé par la tendance des autorités européennes à décourager les futurs pays candidats en exigeant un respect permanent de critères stricts. Il explique cette attitude par la crainte d’abaisser la réputation de l’euro et par la crainte "effet de rattrapage". Une croissance plus élevée risque d’entrainer une inflation plus élevée ; or, on sait que la banque centrale européenne est extrêmement vigilante sur tout dérapage inflationniste.

Quels seront les futurs pays à entrer dans la zone euro ? Sans doute les trois pays baltes, la Slovaquie, Chypre et Malte.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires