La météorite de l’Aigle

par Jean-Baptiste Biot, de l’Académie des sciences
Jean-Baptiste Biot (1774-1862), physicien, astronome et mathématicien, plus jeune membre de l’Académie des sciences (il fait son entrée à 25 ans), mena une enquête, sur les ordres du ministre de l’Intérieur d’alors, pour en savoir plus sur l’origine des météorites...


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Fernand Guiot
Référence : PAG119
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag119.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida813-La-meteorite-de-l-Aigle.html
Date de mise en ligne : 30 novembre 2006
Jean-Baptiste Biot ( 1774 - 1862 )
Jean-Baptiste Biot ( 1774 - 1862 )

Six floral de l’an XI (26 avril 1803 ) : des pierres tombent du ciel dans les environs de l’Aigle dans, le département de l’Orne. Deux mois plus tard, Jean-Baptiste Biot est chargé par le ministre de l’Intérieur d’enquêter sur cette affaire. Il est vrai qu’à cette époque, ce phénomène paraît bien mystérieux. Depuis l’Antiquité, et jusqu’au XVIIIe, les chutes de météorites étaient considérées comme des prodiges ou des présages. Pour tous, il était impossible que des pierres tombent du ciel ! On les appelaient pierres de foudre ou de tonnerre, car on les voyait apparaître sous forme de bolide lumineux avec très souvent, un nuage noir.

Par ailleurs, les académiciens hésitaient à s’occuper publiquement de cette affaire, de peur de compromettre leur dignité.

Pluie de météorites
Pluie de météorites

Le 18 juillet 1803, après voir visité une vingtaine de villages près du point d’impact, Jean-Baptiste Biot rend compte de ses conclusions à l’ensemble de l’Institut. Il met un point final à toutes les superstitions sur les origines prétendues extraterrestres des météorites : il prouve que les météorites tombent bien du ciel !

Nous vous proposons d’écouter le rapport qu’il a rendu à l’Académie des sciences ; un véritable travail d’enquête où l’auditeur en apprend autant sur cette découverte scientifique que sur la vie des hommes de l’époque. La lecture du texte est assurée par le comédien Fernand Guiot.

En savoir plus sur :

 Jean-Baptiste Biot, La météorite de l’Aigle, éd. Bureau des longitudes, Paris, 2003. Prix : 8 €. En vente aux archives des Académies des sciences.

 Jean-Baptiste Biot

 Retrouvez notre sommaire consacré à la semaine spéciale sur le ciel, les étoiles et le climat






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires