Quand le passé devient historiquement incorrect selon Jean Sévillia

Pourquoi des faits historiques sont-ils mis sous le boisseau ou considérés comme tabous ?
Journaliste et historien, Jean Sévillia est invité à présenter son ouvrage Historiquement incorrect. Avec une liberté de ton que l’on retrouvait déjà dans son précédent ouvrage, Historiquement correct, il se met de nouveau en travers de ce passé qui ne passe pas, ou si mal, qu’on le met sous cloche, l’ignore ou le triture à l’aune des préjugés, des obsessions et des « tabous du moment ». Il est l’invité d’Annet Sauty de Chalon.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Annet Sauty de Chalon
Référence : PAG1019
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag1019.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 11 décembre 2011


Rédacteur en chef adjoint au Figaro magazine, amoureux averti de l’Autriche-Hongrie, le journaliste se juge investi d’une haute vocation, celle de « passeur ». Qu’il s’agisse du personnage de Jésus, de l’affaire Galilée, des relations Chrétiens-Juifs, du rôle des Arabes au Moyen-âge, de la colonisation, des deux conflits mondiaux, Jean Sévillia fait une habile (et parfois très agile) synthèse des meilleurs travaux, souvent peu connus du grand public.

Jean Sévillia, auteur d' <i>Historiquement incorrect</i>
Jean Sévillia, auteur d’ Historiquement incorrect

Instruire et pacifier, voilà son intention. Édouard Herriot ne s’écriait-il pas qu’il fallait « s’appuyer très fort sur nos principes ; ils [finiraient] bien par céder » ? Nos principes, s’ils prennent en otage la science historique, méritent que l’on s’appuie fortement dessus. L’incorrection de Jean Sévillia, c’est de s’attaquer aux « vérités » que l’on enseigne à nos contemporains. Lesquels pourront dès lors saisir un propos contradictoire mis à leur portée.



Dans cet entretien, l’auteur s’explique sur plusieurs chapitres : l’affaire Galilée, la Seconde Guerre mondiale au prisme de la solution finale et, à deux ans du centenaire, cette Première guerre mondiale que « nous ne comprenons plus ». Comprendre, précisément. Le mot se suffit à lui-même.

Historiquement incorrect , aux éditions Fayard
Collection : Divers Histoire
Prix public TTC : 20,00 €
Format (153 x 235)
Nombre de pages : 360

A écouter aussi :

- Moralement Correct avec Jean Sévillia






© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires