Le Mobilier national de Versailles s’expose à Paris et à Beauvais

De Colbert à nos jours, un patrimoine d’art raconté par Bernard Shotter
Au Garde-Meuble royal succéda le Mobilier national, institution dont Bernard Shotter, administrateur du Mobilier national, redéfinit ici la vocation, à l’occasion de deux expositions sur trois sites différents : 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national et l’exposition en deux volets : Décor et installations à la Galerie nationale de la tapisserie, à Beauvais et à la Galerie des Gobelins à Paris. Découvrez, grâce à Monelle Hayot, ce patrimoine commun qu’on oublie trop souvent en hommage aux métiers d’art et aux créateurs.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze , Monelle Hayot
Référence : CARR838
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr838.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida7894-Le-mobilier-national-de-Versailles-aux-Gobelins.html
Date de mise en ligne : 13 novembre 2011

Quelle est la mission du Mobilier National ? Cette institution qui n’est autre que l’ancien Garde-Meuble royal, historiquement très liée à la manufacture de Gobelins depuis Colbert, est actuellement attachée, depuis 2003, à la Délégation aux Arts plastiques du Ministère de la Culture.

Bernard Shotter, administrateur du Mobilier national
Bernard Shotter, administrateur du Mobilier national
© Yvan Moreau

Quand les Cours royales étaient itinérantes, la nécessité de meubler les différentes résidences royales au gré des séjours du roi et de ses familiers s’imposa dès le XIIIe. Ainsi les objets de la Couronne, les meubles et les tapisseries firent l’objet d’inventaire.

Pour mieux les entretenir, les inventorier et en créer au service de la gloire du roi, Louis XIV et Colbert créèrent le Garde-Meuble royal. Abandonné sous la Révolution, repris sous l’Empire napoléonien, supprimé, rétabli, en 1870, il prit le nom de Mobilier national pour servir cette fois, la IIIe République. En 1964, le ministre de la Culture André Malraux créa au sein du Mobilier national un atelier de recherche et de création.
Le Mobilier national dont la compétence est nationale, est installé depuis 1937 dans un bâtiment construit en ciment par Auguste Perret sur les anciens jardins de la manufacture des Gobelins, dans le XIIIe arrondissement de Paris.

L’exposition de Versailles permet de porter à la connaissance du public le volet patrimonial de l’action du Mobilier national. Par le dépôt de cent vingt œuvres, dont certaines majeures, le Mobilier national contribue au remeublement de Versailles. Le but est de rechercher dans les collections existantes des pièces d’origine royale ou de qualité équivalente à celles qui se trouvaient in situ à l’époque de leur création. Les recherches menées par les inspecteurs aidant, c’est ainsi que la table-console datant de 1680 qui se trouvait dans le bureau du ministre des Finances a pu être identifiée comme provenant de Marly et déposée à Versailles. Cette politique de remeublement mise en lumière par cette exposition est également menée à Fontainebleau, Compiègne et au département des objets d’art du musée du Louvre.

Exposition <i> 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national </i>, 2011
Exposition 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national , 2011

Le second volet de l’exposition, plus ludique, investit les appartements du Dauphin et de la Dauphine, et décline de façon temporaire la vocation du Mobilier national : remeubler certaines résidences appartenant à l’État, pour des occupants qui y vivent aujourd’hui.

Exposition <i>4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national</i>, 2011
Exposition 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national, 2011

En harmonie avec les lambris ou les coloris des lampas qui ornent les murs, ont été intégrés aux éléments anciens, un mobilier contemporain provenant des ateliers de recherche et de création du Mobilier national. La fonction est le fil d’Ariane de cette exposition qui prend en compte la progression des pièces des appartements du Dauphin et de la Dauphine allant des pièces d’apparat aux pièces plus intimes, dans une recherche d’harmonie et de cohérence à partir des matières ou des couleurs existantes. Certains motifs décoratifs traversent les siècles, et tout naturellement une console du XVIIIe siècle a trouvé des analogies formelles avec un tapis d’Agam, par exemple. Les tapis contemporains de taille plus réduite que leurs homologues du XVIIIe siècle, s’intègrent par la force de leur couleur qui fait oublier leurs dimensions réduites. La création contemporaine est belle et forte au Mobilier national. La double exposition de Beauvais et des Gobelins offre des chefs-d’œuvre de l’art textile au regard du public.

Sans être un musée, la Galerie des Gobelins possède des collections de qualité muséale.

Elle a ouvert ses portes en 2007 après trente-cinq ans de fermeture. Comme pour rattraper le temps perdu, les expositions qui s’y organisent par leur beauté et leur envergure attestent de la vigueur des métiers d’art en France et de leur talent à servir la création des artistes contemporains, à l’égal des siècles passés.

Dans cet entretien, Bernard Shotter, administrateur du Mobilier national répond aux questions de Monelle Hayot, spécialiste des métiers d’art, qui a mis pour cet événement ses connaissances au service de Canal Académie.

Exposition <i> 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national </i>, 2011
Exposition 4 siècles de création, le château de Versailles raconte le mobilier national , 2011

Pour en savoir plus

- Les expositions aux Gobelins à Paris et à Beauvais se tiennent du 18 octobre 2011 au 18 avril 2012.
- L’exposition à Versailles s’achève le 11 décembre 2011.

- Actualité du Mobilier national
- Musée de Versailles
- Galerie de Gobelins, infos pratiques
- Beauvais, infos pratiques

- Acheter le livre Le grand Trianon aux éditions du Gui en cliquant ici.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires