Sous le regard de Goethe, commenté par Pierre Rosenberg

Deux siècles de dessins français des musées de Weimar avec Pierre Rosenberg, de l’Académie française.
L’exposition au Musée Jacquemard-André de dessins français des XVIIe et XVIIIe siècles collectionnés par Goethe, nous est présentée par Pierre Rosenberg de l’Académie française, commissaire de l’exposition.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Krista Leuck
Référence : carr035
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/carr035.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida782-Sous-le-regard-de-Goethe-commente-par-Pierre-Rosenberg.html
Date de mise en ligne : 1er juin 2006

Pierre Rosenberg de l’Académie Française et commissaire principal de cette exposition a bien voulu répondre à l’invitation de Canal Académie.
Il nous présente les dessins qu’il a lui-même retenus parmi ceux de la très riche collection des Musées de Weimar rassemblée par Goethe. Le poète agissait alors en tant que collectionneur faisant preuve d’une connaissance encyclopédique des grands artistes de ces siècles. Pierre Rosenberg éclaire les œuvres tout autant que la personnalité de Goethe, un des derniers écrivains universels.

Pierre Rosenberg de l'Académie française, au studio de Canal Académie.
Pierre Rosenberg de l’Académie française, au studio de Canal Académie.
© Louis Monier

Spécialiste mondialement reconnu de l’art français de cette époque, le président-directeur honoraire du Musée du Louvre nous fait percevoir la finesse et la singularité des artistes comme Jacques Callot, Jacques Bellange, Charles Le Brun, dessinateur préféré de Louis XIV, Carle Vanloo, Jean-Baptiste Greuze, Antoine Wateau, lui-même académicien, parmi d’autres.

Il met en relief l’élégance et le raffinement de l’art français comme trait dominant en regard des expressionnismes d’autres pays.

Il nous dévoile quelques particularités techniques du dessin utilisées à ces époques.

Il évoque la question de l’attribution des œuvres ainsi que sa contribution à ce délicat problème. Il nous parle de « don », de « l’œil » exercé à reconnaître les particularités cachées des différents artistes.

Rappelons que Pierre Rosenberg, président-directeur honoraire du Musée du Louvre - qu’il dirigea de 1994 à 2001 - est reconnu dans le monde entier comme un des plus éminents spécialistes en la matière, notamment des XVIIe et XVIIIe siècles.

Goethe, collectionneur éclairé

L’extrême originalité de la collection des dessins de Weimar est d’avoir été fondée par le poète allemand Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832, qui joua le rôle de conseiller privé auprès du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, réputé pour son prestige intellectuel et culturel au XVIIIe siècle et durant la première moitié du XIXe siècle.

Formé à une époque où le rayonnement culturel de la France exerçait une influence prédominante dans le Saint Empire romain germanique, Goethe fut animé par la volonté de réunir une documentation large et complète sur l’art français. Il est ainsi à l’origine d’une collection de dessins dont la qualité est révélée avec éclat.

Les dessins présentés sont issues de deux collections distinctes : celle du Goethe-National Museum qui renferme la collection personnelle du poète Johann Wolfgang von Goethe et celle du Schlossmuseum pour la collection des ducs de Saxe-Weimar-Eisenach.

Cette exposition de dessins français des collections de Weimar ayant fait l’objet d’une collaboration internationale, a déjà été présentée à Weimar et à la Frick Collection de New York (été 2005) où elle a connu un large succès tant auprès des scientifiques que des amateurs.

François Boucher (1703-1770).
François Boucher (1703-1770).
Triton tenant entre ses mains un bénitier, Weimar Schlossmuseum. Crédit Photo Klassik Stiftung Weimar.

Catalogue de l’exposition :

Ce catalogue est le cinquième volume d’une publication scientifique intitulée Im Blickfeld der Goethezeit, consacrée à l’ensemble des collections de dessins conservées dans les musées de Weimar. Le premier volume, publié en 1997, présentait les plus belles feuilles allemandes des musées de Weimar. Il fut suivi de trois ouvrages consacrés aux feuilles des écoles du Nord et de l’Italie.

Le cinquième volume, intitulé De Callot à Greuze, dessins français des XVIIe et XVIIIe siècles des musées de Weimar (349 pages) est consacré aux 400 dessins français des collections. Il a été publié en français, anglais et allemand à l’occasion du projet international d’exposition à Weimar (6 mars-8 mai 2005), à la Frick Collection (1er juin-7 août 2005) et au musée Jacquemart-André (14 mars-5 juin 2006).

Une équipe dirigée par Pierre Rosenberg, de l’Académie française, président-directeur honoraire du musée du Louvre, assisté de Monsieur David Mandrella et de Monsieur Benjamin Perronet, en collaboration avec Monsieur Hermann Mildenberger, directeur des collections d’art graphique de la Stiftung Weimarer Klassik und Kunstsammlungen, a mené à bien cet ouvrage.

Cent vingt des quatre cents dessins français de Weimar y sont attentivement analysés et y sont tous reproduits en couleurs. Les feuilles non exposées sont également reproduites à la fin de l’ouvrage dans un inventaire exhaustif des dessins français de Weimar.

Edité par G+H Verlag Berlin, il est vendu en français à la librairie-boutique du musée Jacquemart-André au prix de 49 euros.

Antoine Watteau (1684-1721).
Antoine Watteau (1684-1721).
"Deux danseurs" Dessin considéré comme étant l’un des plus beaux de la collection. Crédit photo Klassik Stiftung Weimar

Bibliographie de Pierre Rosenberg :

- 1966 Inventaire des collections publiques françaises, Rouen. Tableaux français du VIIe siècle et italiens des XVIIe et XVIIIe siècles, Paris
- 1970 Il Seicento francese (I Maestri del Disegno), Milan
- 1973 Georges de La Tour, Fribourg (en collaboration)
- 1980 La Donation Baderou au musée de Rouen, Cahiers de la Revue du Louvre
- 1983 Chardin. Tout l’œuvre peint, Paris
- 1983 Peyron, Paris (en collaboration) (Arthéna)
- 1986 Saint-Non. Fragonard. Panopticon italiano. Un diario di viaggio ritrovato. 1759-1761, Rome (en collaboration)
- 1989 Fragonard. Tout l’œuvre peint, Paris (Flammarion)
- 1993 Les frères Le Nain. Tout l’œuvre peint, Paris (Flammarion)
- 1994 Nicolas Poussin. 1594-1665. Catalogue raisonné des dessins, Milan (en collaboration ; Prix de la Société d’étude du XVIIe siècle)
- 1996 Antoine Watteau. Catalogue raisonné des dessins, Paris, Milan (en collaboration)
- 1998 Julien de Parme, 1736-1799, Parme
- 1998 Georges de La Tour, Milan (en collaboration)
- 1999 La pittura in Europa. La pittura francese. Introduction et direction de l’ouvrage
- 2000 From Drawing to Painting (A.W Mellon in the Fine Arts, 1996) (Princeton University Press)
- 2001 Michel-François Dandré-Bardon, 1700-1783 (Cahiers du Dessin français)
- 2002 Jacques-Louis David. 1748-1825. Catalogue raisonné des dessins, Milan (en collaboration)
- 2005 De Raphaël à la Révolution. Les relations artistiques entre la France et l’Italie (Skira)

Catalogues raisonnés, avec l’éditeur italien Leonardo Arte et en collaboration avec L.-A. Prat : dessins de Poussin, Watteau, David, Fragonard et Ingres.

Lien Internet : www.musee-jacquemart-andre.com

A noter :
Goethe, Faust, Edition Bartillat,2009

A écouter aussi : d’autres émissions avec Pierre Rosenberg :
- Louis Cretey, l’artiste sorti de l’oubli, présenté par Pierre Rosenberg
- Les Fragonard de Besançon, avec Pierre Rosenberg, de l’Académie française
- Sous le regard de Goethe, commenté par Pierre Rosenberg
- Pierre Rosenberg, de l’Académie française, et son Dictionnaire amoureux du Louvre

A lire aussi : la préface rédigée par Pierre Rosenberg à l’ouvrage Comment dire la grâce en peinture, 52 maîtres de Giotto à Bacon, par Dominique Vergnon (Editions Michel de Maule, 2010)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires