L’oreille aux aguets : infobésité, maîtrise et impatrié

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Les mots issus de la sphère numérique et du monde de l’entreprise envahissent notre quotidien. Heureusement, cette nouvelle émission de l’Oreille aux aguets vous aide à les décrypter. Jeanne Bordeau directrice et fondatrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression, co-productrice de l’Oreille aux Aguets retrouve Olivier Desarthe pour ce nouveau rendez-vous à rebrousse plume. Les mots infobésité, maîtrise et impatrié ont le droit, aujourd’hui, à leur radioscopie espiègle !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS634
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots634.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida7803-L-oreille-aux-aguets-infobesite-maitrise-et-impatrie.html
Date de mise en ligne : 16 octobre 2011

Nous devisons notamment, aujourd’hui, autour de "infobésité" . Ce vocable venu du Québec qui traduit à sa façon ce sentiment inspiré par le net. Ce sentiment qui vous conduit à vous dire, que décidément vous avez trop d’informations. Trop de messages qui risquent dans le monde de l’entreprise de tuer la productivité.

A force d’être happé par tous ces courriels, on ne sait plus bien ordonnancer les messages essentiels. C’est ce que transporte "infobésité" dont nous analysons les contours dans cette émission.
Partons également à la rencontre du mot "maîtrise" . Ce "maîtrise" revient si souvent de nos jours. Il témoigne à son tour de la crainte exprimée de ne plus pouvoir garder " la maîtrise" du message émis sur la toile. On n’est plus maître de ce que l’on dit à l’heure de la parole numérique. Voilà pourquoi "maîtrise" revient en force dans le diapason de notre époque.

D’autres détours lexicaux vous attendent ! En effet, nous allons jusqu’à soulever pour vos oreilles aux aguets, le sens de ce néologisme "impatrié" . Un terme qui vient du monde de l’entreprise. Il est l’expression de la mobilité mondiale. Quand un collaborateur est expatrié et qu’il regagne son pays d’origine, en raison de son cursus professionnel, il est un "impatrié". Alors, néologisme nécessaire ? En tous cas, cette expression est entrée dans le lexique de l’économie.

En conclusion de ce tryptique : infobésité, maîtrise, impatrié, nous vous proposons de découvrir une note poétique de Fanny de Beauharnais (1738-1813) :

Portrait des Français

Tous vos goûts sont inconséquents :

Un rien change vos caractères ;
Un rien commande à vos penchants.
Vous prenez pour des feux ardents
Les bluettes les plus légères.
La nouveauté, son fol attrait,
Vous enflamment jusqu’au délire :
Un rien suffit pour vous séduire
Et l’enfance est votre portrait.
Qui vous amuse, vous maîtrise ;
Vous fait-on rire ? On a tout fait !
Et vous n’aimez que par surprise.
Vous n’avez tous qu’un seul jargon,
Bien frivole, bien incommode.
Si la raison était de mode,
Vous auriez tous de la raison.



Retrouvez toutes nos émissions de l’oreille aux aguets sur notre site www.canalacademie.com

Cette émission vous est proposée en partenariat avec L’Institut de la qualité de l’Expression.

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles. Ecoutez-la dans notre émission : De nouveaux codes de langage pour les entreprises

- Elle a également fait paraître début 2011 "La boîte à outils du chargé de communication" (Eyrolles).






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires