Hubert Rodarie s’attaque aux sorcières des marchés financiers

Son livre Dettes et monnaie de singe pointe plusieurs dérapages... entretien avec Jean-Louis Chambon
Trois tentations, qu’Hubert Rodarie qualifie de "sorcières", affectent les marchés financiers. Economiste et auteur reconnu, notre invité pointe plusieurs conceptions erronées sources de déséquilibres dans un ouvrage éclairant "Dettes et monnaie de singe, un système économique à renouveler".


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Jean-Louis Chambon
Référence : PAG975
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag975.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida7627-Hubert-Rodarie-s-attaque-aux-sorcieres-des-marches-financiers.html
Date de mise en ligne : 25 septembre 2011

Hubert Rodarie, éminent économiste et auteur reconnu, dirigeant d’un groupe d’assurances, propose dans cette nouvelle parution de « traquer les trois sorcières » qui hantent les marchés financiers à l’instar de celles que Macbeth a combattues sur son chemin royal. Trois tentations auxquelles le monde cède volontiers :
- la certitude que les déséquilibres conduisent au développement économique,
- l’idée que dette et richesse sont intimement liées
- et que tous les risques sont calculables.

L’auteur s’attache à démontrer comment a été introduit, depuis une trentaine d’années « un certain nombre de conceptions sinon erronées du moins pas assez robustes pour capter une part significative de la réalité et constituer des fondations solides », exemple la représentation des aléas par une courbe dite de Gauss.

Hubert Rodarie
Hubert Rodarie

Cet ouvrage analyse le dérapage de l’économie réelle, fruit de l’installation délibérée de déséquilibres dans son organisation internationale.

Hubert Rodarie propose un regard nouveau pour introduire dans la vie économique une conception du temps et du futur plus réaliste, une recherche de nouveaux paradigmes permettant aux professionnels et aux autorités de mettre en œuvre des mesures adaptées et d’éviter de céder « à la tentation de Macbeth » c’est-à-dire s’extraire de la réalité et vouloir à tout prix atteindre dans l’instant le but ultime.

Un regard lumineux sur le concept de la « performativité des théories » : la théorie parle et ce qu’elle dit, survient.

Voici donc des éléments de réponse pour construire un cadre conceptuel neuf adapté à l’incertitude réelle et s’éloigner enfin des utopies à l’origine de la grande crise mondiale.

Jean-Louis CHAMBON Président du Prix Turgot






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires