Mots clefs et suggestions


Vos enfants aussi peuvent lire les académiciens !

Un choix d’ouvrages d’académiciens pour les enfants de 6 à 11 ans
Peut-on faire lire à de jeunes enfants des ouvrages d’académiciens ? Et si oui, parmi des milliers de titres, lesquels conseiller ? Cette émission se veut un guide pratique, pour aider au choix des parents ou des grands-parents, mais aussi des enseignants ou des documentalistes. Et comme tout choix, il est un peu subjectif !


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : PAG972
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag972.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida7487-Vos-enfants-aussi-peuvent-lire-les-academiciens.html
Date de mise en ligne : 4 septembre 2011

1. Dès 6 ans, dès que l’enfant sait lire seul, à la fin de la grande section de maternelle, on peut le guider vers : les quatre contes d’Eugène Ionesco.

-  Eugène Ionesco, élu à l’Académie française en 1970, a commencé à publier, tout jeune licencié ès lettres, dès 1931 et c’est rapidement après la guerre que ses pièces à succès voient le jour, La cantatrice chauve en 1950, suivie par La Leçon, Les Chaises, et tant d’autres… Vers 1969, il publie un conte n° 1 puis chaque année durant 4 ans, un nouveau conte. Les contes pour enfants de Ionesco sont publiés par Gallimard Jeunesse.

2 – Vers 6 ans ½, 7 ans, l’enfant entre au Cours préparatoire. C’est là que se fait dans le cadre scolaire, l’apprentissage puis le début de la maîtrise de la lecture.

-  On peut choisir l’un des très fameux albums du Père Castor, Babouchka dû au talent de conteur d’Henri Troyat, de l’Académie française.
- 
-  Comme on le sait, Henri Troyat était d’origine russe, Lev Tarassov de son nom de naissance était né à Moscou en 1911 du temps de l’Empire russe. Il avait été naturalisé français en 1933, élu à l’Académie française en mai 1959 et en est resté membre très longtemps puisqu’il est décédé en l’an 2007. Il est l’auteur d’un très grand nombre d’ouvrages, biographies, romans et sagas, nouvelles, pièces de théâtre. Ce Babouchka est publié chez Flammarion.

-  On n’omettra pas bien sûr ces grands classiques que constituent les contes de Charles Perrault. Qu’on peut d’ailleurs conseiller pour une lecture à voix haute.

-  Charles Perrault était parisien, né en 1628. Il fut Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions, après avoir fait partie du Comité des Devises et Médailles, berceau de cette académie, dont il fut exclu à la mort de Colbert par Louvois. À l’Académie française, il fut nommé en 1671, et son discours fut jugé si plaisant qu’il fut décidé de rendre publiques les séances de réception. Il fut à l’Académie le porte-parole de Colbert. Il prit part à la fondation de l’Académie des Beaux-Arts. Il a laissé des poèmes, des poésies et des Mémoires. Mais son œuvre la plus célèbre ce sont ses Contes de fées. Il n’a écrit que 9 contes mais avec quel succès ! Quand il commença à les rédiger, il avait 69 ans. Sous le titre de « Histoires ou contes du temps passé avec des morales – les contes de ma mère l’Oye », paru en 1697, Perrault a fait rêver des générations de lecteurs… La belle au bois dormant, Le Petit chaperon rouge, la Barbe bleue, le Chat botté, Riquet à la Houpe, Cendrillon, le Petit poucet, Peau d’Ane, on les lit encore et toujours. Perrault est mort le 16 mai 1703.

3 – Vers 7-8 ans, en cours élémentaire 1ère année, on abordera d’autres auteurs académiciens, dont deux presque contemporains

-  Maurice Genevoix La chèvre au loup
-  Jean-François Deniau Le secret du roi des serpents

-  Maurice Genevoix a commencé à publier en 1916 son livre Sous Verdun, et il était donc un auteur déjà fort célèbre lorsqu’il fut élu à l’Académie française, trente ans plus tard, en 1946. Il fut un Secrétaire perpétuel, dès 1958, qui eut la grande sagesse de démissionner de sa charge, en 1973, charge qu’il assuma donc durant plus de 15 ans. Mais c’est jusqu’à la fin de sa vie, en 1980, qu’il continua à écrire. Ses œuvres complètes ne font pas moins de 8 volumes ! Les animaux l’ayant toujours passionné, -il a rédigé et illustré des Bestiaires-, on ne s’étonnera pas que sa « chèvre au loup », parmi d’autres titres, soie conseillé aux plus jeunes.

-  Jean-François Deniau, né en 1928, a mené de front une carrière politique (il fut haut fonctionnaire et plusieurs fois ministre) et une carrière d’écrivain. On le classe souvent parmi les écrivains de la mer, tant il l’aimait… Il fut élu à l’Académie française en 1992 et peu après, en 1993, fut publié son livre Le secret du roi des serpents que nous conseillons et qui est édité par Hachette Jeunesse.

Et l’on peut déjà, à cet âge, apprécier la poésie, la sonorité des mots et des vers, avec notamment :

-  Victor Hugo, tout d’abord, qui dans « l’Art d’être grand-père », propose plusieurs poèmes ou chansons propres à faire danser en rond les petits enfants !
-  On ne présente pas Victor Hugo ! On se contentera donc de rappeler qu’il fut élu à l’Académie française en 1841 et que son Art d’être Grand Père parut en 1877… Ses écrits, tant de fois publiés et réédités, sont disponibles, entre autres, aux éditions Gallimard. Et aussi dans la collection Gallimard jeunesse.

-  et Paul Claudel, Dodoitzu et l’escargot alpiniste
-  Paul Claudel mena lui aussi une carrière politique, de diplomate particulièrement, en Chine, au Brésil, au Japon, au Danemark… et une carrière d’écrivain. Né en 1868, il fut élu à l’Académie en 1946, soit à peine une dizaine d’années avant sa mort en 1955. L’œuvre que nous conseillons Dodoitzu est parue avant guerre, en 1936. On pourra la lire dans les œuvres complètes de Claudel parues notamment dans la collection La Pléiade. Et ce livre-ci dans la collection Gallimard jeunesse.

4 – Pour les plus grands, les 8- 9 ans, en cours élémentaire 2ème année, on ne peut que conseiller le très fameux Tistou les pouces verts de Maurice Druon

-  Maurice Druon né en 1918 nous a quittés en 2009 après avoir été Secrétaire perpétuel de l’Académie française jusqu’en 1985, Académie où il avait été élu au fauteuil de Georges Duhamel en 1966. Maurice Druon reste une haute figure de la résistance française durant la Seconde guerre mondiale et de la Vè République. Son Tistou les pouces verts est paru en 1957. On peut le lire dans les œuvres complètes de Druon qui ne comportent pas moins de 25 volumes, mais aussi dans Le livre de poche jeunesse.

-  On peut aussi conseiller André Maurois avec son amusant : Le pays des 36.000 volontés

-  André Maurois, Emile Herzog de son nom de naissance, est né en 1885. Son premier ouvrage Les silences du colonel Bramble, paru en 1918, fut d’emblée un immense succès. Maurois était un familier de la culture et de la littérature anglaise sur lesquelles il publia plusieurs ouvrages de référence. L’année 1928, voit paraître plusieurs titres célèbres de l’auteur : Climats, Contact, Les derniers jours de Pompéi , et ce Pays des trente-six mille volontés. André Maurois est mort en 1967.

-  et bien sûr, les fables de La Fontaine, pas toutes aisées à lire, mais le petit lecteur fera aisément son choix. (dans l’édition de l’Ecole des loisirs par ex).

-  Jean de La Fontaine c’est le poète fabuleux, fabuliste que tout un chacun connaît. Né à Château Thierry en 1621, maître des eaux et forêts, charge qu’il avait achetée, protégé de Fouquet. L’un des auteurs les plus célèbres du XVII è siècle méritait bien de siéger à l’Académie française où il fut élu en 1684. Il ne faut pas confondre ses contes, qu’il regrettait d’avoir écrit, avec ses fables qui lui ont assuré une belle postérité ! La Fontaine est mort en 1695 mais reste vivant dans toutes les mémoires, du moins de ceux qui ont appris par cœur ses fables !

5 – Vers 9-10 ans, l’enfant entre au Cours moyen 1ère année. De nombreuses lectures s’offrent à lui, dont celle d’Henri Troyat, de l’Académie française, avec son personnage Viou.
- Viou, c’est l’histoire d’un jeune garçon de 8 ans qui découvre la France à l’époque de l’après-guerre. Viou date de 1980, et est publié dans la collection J’ai lu.

-  parmi les valeurs sûres, on reviendra à Victor Hugo, par exemple à un recueil de 25 poèmes qui s’intitule Les nains et les géants.

6 – Enfin, vers 10-11 ans, en cours moyen 2ème année, plusieurs auteurs académiciens seront appréciés : René Bazin, par exemple, qui a écrit des Contes merveilleux. René Bazin est un auteur que l’on recommence à lire maintenant. Né à Angers, le 26 décembre 1853. Plusieurs fois lauréat de l’Académie, élu en 1903, il a publié des romans, dont Les Oberlé et Madame Célestine, des livres de voyages, et il a rédigé quelques contes. Il est mort le 20 juillet 1932 ce qui signifie que ses œuvres sont toutes parues avant la Seconde guerre mondiale. Il existe une association des amis de René Bazin qui s’emploie à republier ses œuvres. Ces Contes merveilleux peuvent se trouver aux éditions Via Romana.

-  Et comment l’enfant, garçon ou fille, ne rêverait-il pas d’un ami comme Le Lion de Joseph Kessel ?
- Joseph Kessel est né en Argentine en 1898, issu d’une famille juive d’origine lithuanienne. Ses parents revinrent en Oural avant la Première guerre mondiale. Puis s’installèrent en France. Kessel fut tout à la fois romancier, journaliste grand reporter sur plusieurs fronts de guerre dès 1915. Il était apparenté à Maurice Druon. Il fut élu à l’Académie française en 1962. Son roman Le Lion compte plutôt parmi les dernières œuvres de sa vie - il est paru en 1958, et Kessel est mort en 1979. On trouve Le lion notamment dans la collection Folio Junior.
-  Peut-on conseiller Marcel Pagnol ? À notre avis, oui sûrement, et dans la série des romans de Marcel Pagnol, sans doute le plus accessible pour un enfant est-il La Gloire de mon père.
-  Toute la Provence chante avec Pagnol, dont l’œuvre est à la fois écrite et cinématographique. Né à Aubagne en 1895, Pagnol a commencé à publier dès 1922 et a écrit pour le cinéma dès 1931, le premier scénario étant Marius qui fut suivi de nombreuses œuvres et films à grand succès. La Gloire de mon père date de 1957. Il fut élu à l’Académie française en 1946.

Voici donc une quinzaine d’ouvrages rédigés par des académiciens, tous de l’Académie française, qu’en ce moment de rentrée scolaire, nous pouvons conseiller. On peut également les offrir pour les fêtes, les anniversaires, à Noël...

- Dans ce choix, nous avons été nous-mêmes inspirés par le guide pratique à l’usage des familles, des écoles et des bibliothèques, intitulé « Une bibliothèque idéale », que l’on doit à Anne-Laure Blanc, publié à la fois par La Fondation pour l’Ecole et les éditions Terra Mare. Un guide qui offre un grand nombre d’autres auteurs, -il en propose plus de 600- tous aussi célèbres et aussi intéressants, on ne saurait donc que vous encourager à vous le procurer aux Editions Terra Mare.

www.editions-terramare.com






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires