Ces diplomates qui furent aussi des écrivains du XIXe siècle à nos jours

Chateaubriand, Morand, Claudel... leur influence, par Georges-Henri Soutou et Gilles Ferragu, invités de Christophe Dickès
Au mois de mai 2011 à La Courneuve, un colloque a été organisé sur le thème : « Les écrivains-diplomates, pratiques, sociabilités, influences, aux XIXe-XXIe siècles ». A l’initiative de plusieurs universitaires, il fut placé sous le haut patronage du Ministre des Affaires étrangères et européennes et sous le parrainage de l’Académie des sciences morales et politiques. Georges-Henri Soutou, membre de cette académie, et Gilles Ferragu, maître de conférences, reviennent sur les conclusions de cette rencontre dont les actes seront publiés ultérieurement.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST655
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/hist655.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 3 juillet 2011

Jean-Baptiste Duroselle dans sa théorie des relations internationales, Tout empire périra, parue chez Fayard (1981), évoque les diplomates et les militaires, les diplomates et les financiers, les diplomates et les propagandistes… mais il ne parle guère des diplomates écrivains ou bien de l’aspect culturel de leur charge.

Saint-John Perse ou Alexis Léger
Saint-John Perse ou Alexis Léger
La distinction de deux aspirations...

Or l’écrivain-diplomate fait partie de notre patrimoine à la fois culturel et politique, de notre diplomatie. Lucien Bély, Yves Bruley, Stanislas Jeannesson, Michel Murat, Jean-François Sirinelli, Jacques-Olivier Boudon... Georges-Henri Soutou, de l’Académie des sciences morales et politiques, et Gilles Ferragu, ils furent nombreux à se retrouver successivement au Centre des Archives diplomatiques de la Courneuve puis au Quai d’Orsay pour étudier ce vaste sujet que constitue la carrière de ces hommes qui laissèrent leur nom à la postérité.

Pourtant, il existe à première vue une opposition entre les deux vocations : on a vu d’ailleurs un agacement des diplomates au moment de l’envoi de Daniel Rondeau à Malte et de l’installation du prix Goncourt Jean-Christophe Rufin en Afrique, élu depuis à l’Académie française. En effet, au mois d’août 2007, sur proposition du ministre Bernard Kouchner, Jean-Christophe Rufin est nommé ambassadeur au Sénégal et en Gambie, en résidence à Dakar.

Maritain aux côtés du pape Paul VI
Maritain aux côtés du pape Paul VI
Ecrivain, philosophe et diplomate près le Saint-Siège.

Certains écrivains séparent les deux activités quand d’autres arrivent à cumuler cette double vocation en une seule. De son côté, Bruno Le Maire, ancien directeur de cabinet de Dominique de Villepin, explique que le goût des diplomates pour l’écriture n’est pas un hasard : « L’écrivain et le diplomate doivent développer une qualité commune : la capacité à s’intéresser à ce qui est différent de soi, l’empathie. Tous deux ont le goût de leur propre langue, et le goût de celles des autres ».

L’émission Un jour dans l’Histoire vous propose de revenir sur les pas de Chateaubriand et de Saint-John Perse, de Paul Morand et de Paul Claudel, de Stendhal ou encore de Jacques Maritain.... À la découverte de ces écrivains-diplomates, dont plusieurs furent académiciens. Cette émission vise à la fois à découvrir leur statut et leur influence, leur carrière mais aussi leurs difficultés, tout autant que leurs faiblesses et leurs caprices.

Quelle est la compatibilité entre le statut de diplomate et celui d’écrivain ? Pour être ambassadeur ou consul, faut-il être autant lettré que technicien ? Quel fut l’âge d’or de cette caste d’hommes ?

Autant de questions auxquelles Georges-Henri Soutou et Gilles Ferragu répondent.

Les invités :

-  Agrégé d’Histoire, docteur d’Etat, Georges-Henri Soutou est professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris-IV) ; vice-président de la Commission de Publication des archives diplomatiques auprès du ministère des Affaires étrangères et chargé de publier les Documents Diplomatiques Français pour la période 1944-1954. Il travaille sur les relations internationales au XXe siècle, en particulier sur la Première guerre mondiale et les relations Est-Ouest après 1945. Il a été élu en 2008 à l’Académie des Sciences morales et politiques au siège de Raymond Barre. Auteur de très nombreux ouvrages et directeur de plusieurs publications, il vient de publier les mémoires de son père sous le titre : Jean-Marie Soutou, Un diplomate engagé (Mémoires 1939-1979), Éditions de Fallois.

- Maitre de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et à Sciences Po, Gilles Ferragu est un spécialiste des relations internationales et de l’histoire religieuse. Sa thèse était consacrée à Camille Barrère. Il est notamment l’auteur avec Marc Belissa de Acteurs diplomatiques et ordres internationales (2007).

Autres liens :

- Retrouvez George-Henri Soutou sur Canal Académie, ici.
- Retrouvez Gilles Ferragu sur Canal Académie : ici.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires