L’haïtien James Noël : "La poésie me permet une plongée en moi-même."

Poésie en langue française, une série proposée Virginia Crespeau et l’éditeur Bruno Doucey
Passez un moment poétique en compagnie de James Noël, un poète d’origine haïtienne. Cette série "Poésies en langue française" vous fait découvrir la collection éditée par Bruno Doucey qui accueille des poètes étrangers ayant choisi d’écrire en français.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Virginia Crespeau
Référence : voi593
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/voi593.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida7203-James-Noel-La-poesie-me-permet-une-plongee-en-moi-meme.html
Date de mise en ligne : 24 juillet 2011


La collection « L’autre langue » aux éditions Bruno Doucey donne la parole à des « étranges étrangers » qui font le choix d’écrire en français. Dans cette émission, James Noël évoque en compagnie de l’éditeur Bruno Doucey, son recueil de poésie intitulé Des poings chauffés à blanc.

« 12 janvier 2010. Un séisme sans précédent dévaste Haïti. Ce jour-là, James Noël se trouve à Port-au-Prince où je dois le rejoindre pour préparer la publication de ce recueil, écrit bien avant le drame. Mais la vie bat les cartes autrement. James sort sain et sauf des décombres de la ville, la culture reprend ses droits. Des poings chauffés à blanc ne témoigne pas seulement du caractère visionnaire de la poésie. Il révèle aussi la vitalité, charnelle et contagieuse, d’une écriture qui ne vend pas ses ailes à la résignation. Avec ce jeune poète, né à Hinche en 1978, l’héritage poétique de René Depestre est en de bonnes mains. Lire James Noël, c’est accorder du temps à une nouvelle rage de vivre : celle où frémissent les impatiences de la tendresse. » Bruno Doucey.

James Noël parle de sa poésie comme « d’un couteau à double tranchant ». L’écriture est pour lui comme « une forme d’exorcisme » ; il dit « En quelque sorte, la poésie me permet de faire une plongée en moi-même ».

On remarque aussi que la thématique du tremblement, des vibrations de la terre est très présente dans ce livre, qu’il avait écrit bien avant le terrible tremblement de terre qui toucha Haïti en 2010. Faut-il y voir l’œuvre d’un poète visionnaire ? En tout cas, James Noël se veut être un poète ouvert sur le monde. À ses yeux, le poète doit « sortir de sa bulle pour apporter la poésie dans les rues, dans les chambres même... ».
James Noël vient frapper à votre porte, venez découvrir toute la vitalité de ses poèmes avec son recueil Des poings chauffés à blanc.

- Extrait du recueil :

« Toutes les îles du monde
rassemblées côte à côte
forment une plaque tectonique
plus vaste que la terre entière »

- Extraits de l’entretien :

« Quand on écrit, on est seul dans l’acte, mais toutes les cellules sont en branle, on est comme une foule devant le papier. »

« La poésie est un tout. [...] Quand je vois passer une très belle femme, pour moi c’est un poème. »

- 

James Noël
James Noël
© Philippe Barnoud

James Noël « vitrier » né en Haïti à Hinche en 1978, est un rebelle tendre de la poésie contemporaine. Il est l’auteur des Poèmes à double tranchant / Seul le baiser pour muselière (finaliste au Grand prix des Amériques insulaires d’Ouessant 2005) et le Sang visible du vitrier (Mention spéciale d’excellence accordée par les écrivains francophones d’Amérique, Montréal 2007). Entre un hymne engagé à l’amour et une colère foncièrement orageuse, dégage de sa poésie, comme il se plaît à l’appeler, « la métaphore assassine ». Il écrit en créole et en français et collabore régulièrement avec des musiciens. On peut découvrir son travail sur son blog, Cœuritoire.


-  Les éditions Bruno Doucey proposent aux lecteurs une poésie vivante et généreuse, ouverte et offerte à tous, une poésie qui ouvre nos horizons et nous rend plus forts ensemble. Bruno Doucey, poète et éditeur de poètes, a créé cette maison d’édition après avoir dirigé les éditions Seghers, fermées depuis peu de temps. Les éditions Bruno Doucey publient des poètes venus de tous les continents : de France bien sûr, mais aussi des États-Unis, d’Irak, du Canada, d’Haïti… « Elle est un espace libéré des frontières où chaque être repousse les limites de l’horizon d’autrui. » comme le résume si bien Bruno Doucey.

- En savoir plus :

- Visitez le site des éditions Bruno Doucey

- Canal Académie vous invite à découvrir d’autres émissions consacrées à la poésie de langue française.

- Découvrez en portfolio ci-noint à cet article, le premier numéro de la revue "INTRANQU’ÎLLITÉS", consacré à Passagers des vents, première structure de résidence artistique et littéraire en Haïti.



Passagers des vents




© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires