Cent romans contemporains du monde entier à lire par désir et par plaisir !

avec Richard Escot et Benoît Jeantet, auteurs du Dictionnaire du désir de lire
Deux auteurs pour un dictionnaire pas comme les autres, un catalogue amoureux qui répertorie cent romans du monde entier publiés depuis 1900 et qui donne évidemment envie de lire ceux que l’on n’a pas lus ou de relire les autres ! Un plaisir d’été dont on aurait tort de se priver. Suivez les guides : leur choix est, on s’en doute, subjectif mais leur goût est sûr ! Jugez-en.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Hélène Renard
Référence : PAG934
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag934.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 7 août 2011

Nos invités ? Benoit Jeantet, écrivain et journaliste, qui a récemment publié un ouvrage dont le titre laisse entendre sa malice Ne donnez pas à manger aux animaux au risque de modifier leur équilibre alimentaire (atlantica 2010). Il se qualifie lui-même de « lecteur compulsif » ! Quant à Richard Escot, romancier et journaliste lui aussi, il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages dont plusieurs sur le rugby et Jour de gloire paru en 2008 aux éditions Philippe Rey. Il avoue son péché : il aime les mots à cause de leur son, comme un musicien aime les notes (confidence, il en joue fort bien) !

Reprenons le titre : Dictionnaire du désir de lire - Cent romans contemporains du monde entier et attardons-nous un instant sur chacun de ces mots :

- le désir d’abord. Olivier Barrot, qui signe la préface de cet ouvrage et dont on sait combien il est fin connaisseur de la littérature, dit que l’attrait premier de ce livre « tient en la judicieuse convocation du mot "désir" »... Le désir, maître mot des deux complices... sur lesquels nous les invitons ici à se justifier ! Le désir ne va pas sans le plaisir, bien qu’il puisse exister une nuance entre les deux semble-t-il...

- Autre mot sur lequel ils sont invités à s’expliquer : « contemporain » qu’est-ce qu’un roman contemporain, selon leurs critères ? « On commence à Proust ». C’est leur droit. Nous voilà fixés.

- Et enfin, troisième expression : « du monde entier », qu’est-ce à dire ? Les 100 plus grands romans du monde ? Quel défi ! Mais attention, il ne s’agit pas de conseiller les 100 romans qu’il faut avoir absolument dans sa bibliothèque (pour les lire de préférence et non pour décorer le salon) mais plutôt les 100 romans choisis, aimés, dévorés par eux !

Il arrive que l’on définisse un objet par ce qu’il n’est pas : ici nous voici en présence d’un dictionnaire qui n’est ni exhaustif ni équitable ni objectif. En quoi donc la sélection des deux auteurs répond-elle aux critères d’un dictionnaire ?

- l’ordre alphabétique des auteurs ? oui, il est respecté.
- l’organisation intérieure des articles toujours en trois points : biographie, contexte, désir de lire ? Oui, le découpage est judicieux. Le lecteur s’y retrouve...

Avis au lecteur : vous allez recevoir un choc !

En ouvrant leur livre, l’envie nous prend d’agir comme Olivier Barrot le décrit : d’abord, consulter en fin de volume la table des auteurs, pour s’apercevoir qu’il en est de 4 sortes :

- Les auteurs et les romans qu’on a lus ;
- les auteurs qu’on a lus mais justement pas ce roman là ;
- les auteurs dont le nom nous dit vaguement quelque chose mais dont on n’a, à dire vrai, rien lu ;
- et les auteurs dont le nom ne nous dit rien du tout ! Attention, quand on coche trop de noms de cette catégorie-là, c’est mauvais signe... Mais tant mieux, au fond, si on ne les a pas lus car ce dictionnaire nous donne justement le désir de les lire, preuve que le but fixé est atteint !

Faut-il faire un léger - très léger - reproche ? Parmi tous ces auteurs, on a beau chercher, on trouve très peu d’académiciens... (sauf, Ismaïl Kadaré, et ouf, à la lettre Y, Marguerite Yourcenar pour L’oeuvre au noir...) mais c’est leur choix et on le respecte !

Conclusion : pendant l’été, on prend de bonnes résolutions :
- On se précipite chez son libraire avec sa carte bleue et on achète une cinquantaine de romans.
- On décide d’en acheter au moins un par mois et on en a pour plus de 50 mois !!! Bon été et bonnes lectures !



En savoir plus :

Ce Dictionnaire du désir de lire est paru dans la collection « Champion les dictionnaires », dirigée par Jean Pruvost, dans laquelle figure également :
- le dictionnaire du rugby, qui fait l’objet d’une émission sur Canal Académie Le dictionnaire du rugby - L’Ovalie dans tous ses sens
- le dictionnaire des écrivains francophones classiques, sur lequel on aura l’occasion de revenir...






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires