Dans les pays émergents, les BRICS, où en est le français ?

La chronique "Nouvelles du monde francophone" d’Axel Maugey
Les Français, comme tous les autres francophones, sont attachés à défendre leur langue. La francophonie s’élargit et les pays émergents veulent aussi développer l’enseignement et l’apprentissage du français. Dans sa chronique "Nouvelles du monde francophone", Axel Maugey nous présente l’état du français dans les BRICS : Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Axel Maugey
Référence : SAV599
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/sav599.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida6995-Dans-les-pays-emergents-les-BRICS-ou-en-est-le-francais.html
Date de mise en ligne : 22 mai 2011

Quel est l’état du français dans les pays émergents ? D’emblée, on ne peut que constater un très vif intérêt pour le français dans les principaux pays émergents, c’est-à-dire ceux qui appartiennent aux « BRICS » : le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et, depuis peu, l’Afrique du Sud. D’autres pays émergents mériteraient de figurer dans un tel tableau. Il va sans dire qu’une autre chronique leur sera consacrée le moment venu.

- En Inde, le français est enseigné comme première langue étrangère et ce à tous les niveaux. 300 000 élèves du primaire et du secondaire profitent des connaissances de près de 4 000 professeurs.

Dans l’enseignement supérieur, 500 professeurs forment 60 000 étudiants. À ce noyau dur, il faut ajouter les 26 000 étudiants des seize Alliances françaises installées en Inde. Dans ce pays, le français se muscle, répond à une partie de la demande. Il a visiblement devant lui un avenir plein de promesses.

- En Chine, malgré les moments difficiles liés à la crise, tel le phénix, le français est de nouveau très vivant car apprécié à l’Université par plus de 70 000 Chinois qui bénéficient d’un corps professoral d’environ 700 professeurs. De leur côté, les Alliances françaises accueillent plus de 26 000 étudiants.

Nul doute qu’en France-même la francophonie chinoise est servie à merveille par l’académicien et poète François Cheng.

- En Afrique du Sud, le français est en train de se développer harmonieusement. Ce pays a compris que, pour jouer un rôle majeur sur ce continent, il faut connaître le français.

- Le français continue à passionner de nombreux esprits aussi bien au Mexique où 28 000 étudiants suivent les cours des Alliances françaises qu’au Brésil où 39 Alliances et 550 professeurs accueillent 36 000 étudiants, un véritable record. C’est le premier réseau mondial. On ne sait pas toujours que l’antenne de Rio a ouvert ses portes deux ans à peine après la création de celle de Paris qui eut lieu en 1883. Tant et si bien qu’elle fait partie du patrimoine culturel et de l’imaginaire collectif du Brésil depuis 1885. Quant à l’avenir, il s’annonce plus que prometteur en événements à partager puisque l’organisation de la Coupe du Monde en 2014 puis celle des Jeux Olympiques en 2016 seront de nouvelles occasions de renforcer les liens historiques et affectifs entre la France et le Brésil.

- En Russie, onze Alliances drainent 4 800 étudiants. En 2010, l’année France-Russie a permis de consolider les relations institutionnelles existant dans le domaine éducatif, universitaire et culturel.

Devant tant de réalisations et d’événements réussis dans quelques uns des principaux pays émergents, on peut espérer que Xavier Darcos, devenu le président de l’Institut français, le nouvel organisme culturel unificateur dépendant du Quai d’Orsay, répondra dans la mesure du possible à une demande en pleine croissance en faveur de notre langue.




En savoir plus :
- Le réseau des alliances françaises
- Retrouvez les chroniques d’Axel Maugey : Merveilleux francophiles et Des nouvelles du monde francophone.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires