L’influence de la politique et des médias sur nos comportements

Présentation de la troisième partie du colloque Regard sur l’homme contemporain avec son organisatrice Bérénice Tournafond
Le colloque Regard sur l’homme contemporain à travers la science la morale et la politique a pour objectif de montrer en quoi la société influence et modifie notre comportement, notre vision du monde avec les conséquences qu’elle induit sur notre existence.
Pour cette troisième et dernière partie du colloque, organisée le 16 mai 2011 à l’Institut de France, les intervenants, académiciens et experts, s’intéressent à l’influence des médias et de la politique dans notre société.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : FOC640
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/foc640.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 8 mai 2011

Pour cette troisième et dernière session qui clôture la série de conférences réunies sous le titre Regard sur l’homme contemporain, les intervenants s’intéressent ici à la manière dont la société est dirigée et gérée par la politique.
Deux philosophes apportent leur regard sur les bases du système politique dans lequel nous évoluons ; il s’agit de Monique Canto-Sperber, directrice de l’ENS Paris et de Pierre Manent. « Pierre Manent prend la parole sur la place de la politique dans la vie humaine.
Monique Canto-Sperber évoque la question morale de la politique : les objectifs de la politique sont-il l’intérêt général et le bien commun ? Comment arrive-t-on à déterminer les objectifs à poursuivre pour diriger une société ? Et par conséquent quelles sont les valeurs qui déterminent ce qui est bien de ce qui est mal ? »
énonce l’organisatrice de ce colloque Bérénice Tournafond.

Philippe Lauvaux et Catherine Rouvier, deux professeurs de droit, se penchent pour leur part sur la place de l’émotion en dépit de la raison, dans la politique comme dans les médias. « Ce qui joue aujourd’hui chez les politiques, c’est leur côté de confiance et de sympathie, pas tellement le raisonnement d’un exposé. La politique n’a pas toujours été guidée par l’émotion » constate Bérénice Tournafond. «  C’est certainement lié au système politique actuel ». Catherine Rouvier s’intéresse notamment à la manière dont nos émotions sont manipulées ou non dans le système politique.

« Les émotions sont le cœur de notre sujet. Nous ne sommes pas des êtres logiques et rationnels ; ce sont nos émotions qui nous guident. Gérer sa propre vie est difficile, alors gérer une entreprise ou une société n’est pas aisée non plus ».
Les émotions sont également intéressantes à étudier dans le cadre des neurosciences. C’est l’objet de l’intervention d’Alain Berthoz, membre de l’Académie des sciences, qui nous présente les neurosciences sociales.
« Cette discipline étudie les mécanismes biologiques qui sous-tendent les relations sociales. Lorsque vous êtes en contact avec un tiers ou un groupe de personnes, votre équilibre biologique, physiologique se modifie automatiquement. Aujourd’hui, une multitude de réactions peuvent être décryptées sur le plan neurologique. Les neurosciences sociales font le lien entre l’être et ce qui l’environne. En d’autres termes, nous sommes le fruit physique de la société qui nous environne » nous explique Bérénice Tournafond.

Enfin, François d’Aubert ancien ministre de la recherche, se penche sur la question d’éthique dans la finance. « A terme, nous aimerions faire comprendre l’importance des comportements vertueux en économie pour améliorer le cadre de vie de nos contemporains ou en tout cas, faire en sorte qu’il ne se dégrade pas ».

En savoir plus :

Les conférences se déroulent lundi 16 mai de 9 à 13 heures à l’Institut de France. Entrée libre. Consultation du programme et inscription à l’adresse suivante :

- http://www.hommecontemporain.org/

Dès 14h30 une table ronde animée par le journaliste Gilles Leclerc est mise sur pied pour débattre des interventions de la matinée. Seront présents François Terré de l’Académie des sciences morales et politiques, François Gros et Edgardo Carosella de l’Académie des sciences, le sénateur Jean-Claude Etienne et le sociologue Denis Muzet.

Consultez la retransmission des précédentes conférences Regard sur l’homme contemporain

Conférences de novembre 2010 :
- L’influence de la spiritualité dans le comportement humain. Colloque Regard sur l’homme contemporain (1/3)
- Morale et communication : les fondements de la société humaine ? Colloque Regard sur l’homme contemporain (2/3)
- Agir et ressentir. Colloque Regard sur l’homme contemporain (3/3)

Conférences de juin 2010 :
- La génétique et l’immunologie pour mieux comprendre l’homme. Colloque Regard sur l’homme contemporain (1/2)
- La psychologie cognitive et le rapport sience/politique pour mieux comprendre l’homme. Colloque Regard sur l’homme contemporain(2/2)

Et notre première émission en compagnie de François Terré, François Gros et Edgardo Carosella pour présenter les enjeux de ces réflexions : - Regard sur l’Homme contemporain à travers la science, la morale et la politique


Bérénice Tournafond est l’organisatrice du colloque. Elle est juriste, diplômée d’étude supérieure en droit, chargée d’enseignement à l’Université de Paris XII et chef d’entreprise. Elle anime depuis plusieurs années, avec la participation d’académiciens, d’universitaires et de professionnels, un groupe de réflexion sur le système politique économique et social avec la préoccupation principale de replacer l’Homme au cœur de ces sujets et de lui redonner dans la société une place qui soit conforme à ses aspirations profondes. Elle a organisé plusieurs colloques sur l’identité, la justice, le logement, la médecine, la participation à la vie politique… Elle réfléchit entre autres sur l’incidence émotionnelle du droit et des systèmes politiques sur l’homme.
Elle est l’auteur de plusieurs articles et coauteur de l’ouvrage La démocratie d’apparence édité par François Xavier de Guibert.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires