De l’incertitude européenne... à un christianisme peu enclin à l’égalité moderne : Pierre Manent (2/2)

Admirateur de Tocqueville sans s’interdire un regard critique, le disciple de Raymond Aron s’entretient avec Damien Le Guay
L’Europe, une destinée troublée... Un des sujets que Pierre Manent présente dans son livre Le regard politique (livre d’entretiens, introduction à sa vie et à son parcours) et dans cette émission dont nous vous présentons ici le second volet. Le disciple de Raymond Aron, professeur à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales) nous donne également sa vision sur l’idée d’égalité chrétienne en Occident. Il n’hésite pas à remettre en cause la pensée de Tocqueville.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Damien Le Guay
Référence : PAG885
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/pag885.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 24 avril 2011

Dans un premier entretien Pierre Manent a brossé les traits principaux de son œuvre – lui qui vient de faire paraître « le regard politique » un livre d’entretiens paru chez Flammarion. Rappel : les propos rédigés ci-dessous ne sont qu’un résumé de l’émission. Pour saisir les nuances de la pensée exprimée par notre invité, il convient d’écouter les deux émissions en intégralité Le parcours inclassable d’un philosophe politique : Pierre Manent (1/2)

Mais où va l’Europe ?

L’Europe cherche sa forme politique, nous dit Pierre Manent. Tiraillée entre les modèles de l’Etat-nation et de « l’empire européen », elle hésite, ne sait pas vers où elle va, et risque de se perdre. Elle se retrouve plongée au coeur de ce que Pierre Manent nomme : un « moment cicéronien », moment d’indétermination politique entre un modèle puissant qui n’est plus aussi prégnant qu’avant et un autre qui n’est pas encore là et n’arrive pas à s’imposer. « De toute évidence », ajoute Pierre Manent, « la Nation est discréditée », ce qui n’est pas sans l’alerter. Aussi est-ce une tâche de recomposition qui nous attend et qui n’est pas sans ampleur. Recomposition d’autant plus difficile à mener que nous sommes dans l’illusion d’une « religion de l’humanité » qui est, nous dit Pierre Manent, un « voile sur nos yeux et un édredon sur notre cœur ». Cette « idiosyncrasie européenne » nous conforte dans l’idée que nous serions le point le plus avancé de l’humanité, l’idéal de chaque nation, alors qu’en réalité « l’exception européenne » fait bien peu d’émules. Et, à vrai dire, comment s’en étonner lorsque l’on sait que l’Union Européenne est confrontée à une crise telle que seule une forme politique révolutionnaire pourrait l’en sortir. Situation assez paradoxale pour une union qui a été pensée comme un modèle résolument inédit par nature. Cependant trop concentrée sur sa construction intérieure, elle en a oublié de se positionner sur la scène politique internationale.

Pierre Manent
Pierre Manent
Canal Académie

C’est pourquoi, d’après Pierre Manent, le salut de l’Union Européenne passe par des prises de position sur les grands enjeux mondiaux grâce, notamment, à une politique étrangère commune même si elle doit être menée par un triumvirat incarné par l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni. Ainsi la mise en place d’institutions communes n’aura véritablement de sens que lorsque les Etats-membres arriveront à prendre des décisions d’un commun accord et surtout à agir ensemble.

Pierre Manent, pessimiste ? Non, curieux plutôt. Quel pourrait être le régime qui unirait les Etats-nations d’Europe ? C’est sur cette question sans réponse que s’achève la première partie d’un débat réaffirmant la nécessité de la chose politique.

De l’idée d’égalité en Occident

Cet entretien est aussi pour Pierre Manent l’occasion de revenir sur la pensée de Tocqueville. Si celle-ci l’a beaucoup influencé il n’en a pas pour autant fait un dogme. Il n’hésite donc pas à porter un regard critique sur les travaux de celui qui a pensé la démocratie moderne. En effet, ce-dernier voit dans le christianisme un idéal d’égalité qui aurait influencé l’Occident tout entier. Opinion que ne partage pas notre invité, puisque, si le christianisme reconnaît bien une égalité entre tous les individus, elle n’est valable que pour le royaume des cieux et non pour les régimes séculiers. Ceci constitue d’ailleurs une des principales critiques qui ont été faites aux institutions chrétiennes qui ont si souvent cohabité avec des régimes inégalitaires.

Pierre Manent distingue donc bien l’égalité qui s’applique au citoyen de nos démocraties modernes de celle qui concerne le chrétien ; poussant sa réflexion critique, il va même jusqu’à considérer que « la conscience est une invention chrétienne ».

C’est ainsi que se terminent les éclaircissements de Pierre Manent sur le monde politique moderne. Une pensée qui mérite d’être approfondie par la lecture de ses deux dernières œuvres : « Le regard politique » et « Les métamorphoses de la cité » aux éditions Flammarion.

Texte de Damien Le Guay.

En savoir plus :

- Bibliographie de Pierre Manent :
• Naissances de la politique moderne : Machiavel, Hobbes, Rousseau (Payot, 1997, rééd., Gallimard, 2007)
• Tocqueville et la nature de la démocratie (1982, rééd. 1993)
• Les Libéraux (1986, rééd. Gallimard, 2001)
• Histoire intellectuelle du libéralisme : dix leçons (1987, réed. 1997)
• La Cité de l’homme (1994, rééd. Flammarion, 1997)
• Modern Liberty and Its Discontent,(1998)
• Cours familier de philosophie politique (Fayard, 2001, rééd. Gallimard 2004)
• L’Amour et l’amitié d’Allan Bloom (traduction) (Livre de Poche, 2003)
• Une éducation sans autorité ni sanction ? (avec Alain Renaut et Albert Jacquard, Grasset, 2004)
• La Raison des nations (Gallimard, 2006)
• Ce que peut la littérature (collectif avec Alain Finkielkraut, Mona Ozouf et Suzanne Julliard, Stock, coll. « Les Essais », 2006, 295 p., ISBN : 2-234-05914-3)
• Enquête sur la démocratie : Études de philosophie politique (Gallimard, 2007)
• Le regard politique. Entretiens avec Bénédicte Delorme-Montini. Flammarion, 2010.
• Les métamorphoses de la cité. Flammarion, 2010, 427 pages. ISBN : 2081237504.

- Programme des conférences de Pierre Manent à l’EHESS

- Et retrouvez toutes les émissions de Damien Le Guay ici ainsi que le premier volet de son entretien avec Pierre Manent : Le parcours inclassable d’un philosophe politique : Pierre Manent (1/2)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires