Les mots de l’orthodoxie : orthodoxe et catholique

Nouvelle rubrique : l’orthodoxie avec Noël Ruffieux, président de la Commission œcuménique de la région de Fribourg
Pour cette deuxième émission des mots de l’orthodoxie, Noël Ruffieux, laïc orthodoxe suisse, se penche sur la signification des mots orthodoxe et catholique.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : tor551
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/tor551.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida6776-Les-mots-de-l-orthodoxie-orthodoxe-et-catholique.html
Date de mise en ligne : 17 avril 2011

Pour Noël Ruffieux, les mots vivent, parfois dévient et s’éloignent de leur sens. Ils peuvent aussi dévoyer la pensée et être parfois utilisés à des fins polémiques. Il est important de « décrotter » les mots et de redonner à leur chair, leur âme première.
Ainsi, on oppose souvent, dans le domaine de la religion, catholique à orthodoxe. Mais regardons- y d’un peu plus près, en nous rapportant à l’étymologie de ces deux mots et à l’usage qu’on en a fait au cours des siècles :

Clément de Rome
Clément de Rome

- En grec classique, « catholique » signifie général, universel.
Le credo orthodoxe proclame : « Je crois en l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique. »
Dans le vocabulaire chrétien, le terme « catholique » a très rapidement qualifié l’Eglise répandue dans le monde entier ainsi que celle présente dans chaque lieu où préside l’évêque.



- Le mot « orthodoxe » qui n’existe pas en grec classique, serait issu d’un verbe signifiant : celui qui pense juste en matière religieuse. La « doxa » est la doctrine, l’opinion.



St Irénée de Lyon
St Irénée de Lyon

Au IVe siècle l’historien de l’Eglise, Eusèbe de Césarée, parlant d’Irénée de Lyon et de Clément de Rome qui ont connu les apôtres Jean et Paul, qui ont reçu et transmis leur enseignement, dit qu’« ils tiennent la première place dans l’orthodoxie ecclésiale ». L’Orthodoxie serait donc fidélité au témoignage des apôtres. Les chrétiens ont développé l’autre sens de « doxa » : la gloire ou la louange de la gloire de Dieu.
Aussi, l’orthodoxe est celui qui a une pensée et un langage correct quand il parle des choses de la foi, mais est surtout celui qui élève sa louange vers la gloire de Dieu (comme en témoigne sa liturgie). Au XIXe siècle le mot orthodoxe s’est appliqué aux Églises chrétiennes d’Orient séparées de Rome.Parallèlement l’Église catholique finit par s’identifier à l’Église romaine.
Noël Ruffieux conclut : Pour être simplement chrétien, il faut être orthodoxe dans la rigueur de la pensée et de la richesse de la louange, être catholique en n’omettant rien ni personne sur le chemin du salut, et ne pas oublier que tous ont tout à gagner à « se réformer sans cesse » (Luther) !

Une pensée qui, espérons-le, résonnera cette semaine dans les églises à l’occasion des Pâques catholiques mais aussi de la Pâque orthodoxe.

En savoir plus :

- Suivez les émissions de notre rubrique Les mots des religions

- Et écoutez une autre intervention de Noël Ruffieux






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires