L’oreille aux aguets : poésie sur les murs du métro grâce à la Fondation RATP

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
L’Oreille aux aguets se fait régulièrement attentive aux grandes entreprises qui oeuvrent d’une manière ou d’une autre en faveur du langage ou de la langue française, de l’expression, de l’écrit ou de l’écriture. Les deux animateurs, Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe, dialoguent ici avec la Fondation RATP qui offre de la poésie aux usagers du métro parisien.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS607
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots607.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 6 mars 2011

Après avoir dialogué avec la société MontBlanc, la Fondation Bouygues Télécom et celle de la SNCF, voici une rencontre autour de la Fondation de la RATP (Régie autonome des transports parisiens). Jeanne Bordeau, directrice et fondatrice de l’Institut de la qualité de l’expression, et Olivier Desarthe, journaliste diplômé en didactique des langues, poursuivent leur petite conversation à trois sur le langage de notre époque en rencontrant Florence Rodet, secrétaire générale de la Fondation RATP.

Avec notre hôte, nous découvrirons comment la Régie Autonome des Transports Parisiens convoque la poésie sur les murs du métro pour cimenter « le vivre ensemble » des citoyens-citadins.

« L’Oreille aux Aguets » vous transporte au cœur des différents projets menés par la Fondation du transporteur métropolitain afin de militer pour la qualité de l’expression. Il est par exemple question d’une initiative qui vise à permettre à des jeunes de visiter pour la première fois un haut-lieu culturel. Avec un guide professionnel, ils ont le bonheur d’être initié à ce langage magique de la description, pour admirer l’architecture de l’Opéra Comique.

La lecture fait également parti des préoccupations de la Fondation RATP. Florence Rodet nous livre le récit d’un concours original qui récompense la plus belle lecture de grands textes de la littérature française. Les concurrents sont lycéens ou collégiens.

Nous vous dirons encore comment des cadres d’entreprises viennent prodiguer des leçons « de culture générale » à de futurs bacheliers, des leçons qui aident également ces étudiants issus de la diversité à saisir ce qui fait la force d’un pays : un socle culturel commun. Et, Florence Rodet notre hôte nous parlera de sa phrase fétiche, signée de l’académicienne Jacqueline de Romilly : « L’engagement c’est la liberté et le bonheur ».

Pour conclure, nous vous offrons cette déambulation poétique :

Un extrait de « La ville » signé Emile Verhaeren

« La ville

Tous les chemins vont vers la ville.

Du fond des brumes,

Avec tous ses étages en voyage

Jusques au ciel, vers de plus hauts étages,

Comme d’un rêve, elle s’exhume. »

Ecoutez également les autres émissions de cette chronique :
Oliver Desarthe

et découvrez d’autres entreprises engagées en faveur de la langue française :
- L’oreille aux aguets reçoit la Fondation MontBlanc pour discuter passion, plénitude, florilège !
- L’oreille aux aguets : la Fondation d’entreprise Bouygues Telecom soutient l’écriture
- L’oreille aux aguets : rencontre, agilité et lecture à la SNCF
- et aussi Rendre vivants l’écrit et la correspondance : le soutien de la Fondation La Poste

L’Institut de la qualité de l’expression :
http://www.institut-expression.com/
ou sur son blog pour découvrir ces tableaux de langage :
http://blog.institut- expression.com

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles. Ecoutez-la dans notre émission : De nouveaux codes de langage pour les entreprises






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires