L’oreille aux aguets reçoit la Fondation MontBlanc pour discuter passion, plénitude, florilège !

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Michel Adé, de la Fondation MontBlanc, est l’invité de "L’oreille aux aguets" , toujours animée par Jeanne Bordeau, directrice et fondatrice de l’Institut de la qualité de l’expression et Olivier Desarthe, journaliste diplômé en didactique des langues. Petite conversation à trois sur le langage de notre époque.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS606
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots606.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 6 février 2011

Pour ce nouveau numéro de l’Oreille aux aguets, Jeanne Bordeau, directrice et fondatrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression, accompagnée d’Olivier Desarthe, journaliste diplômé en didactique des langues, partent à la rencontre de Michel Adé. Ce dernier préside aux destinées de la Fondation MontBlanc, un organisme qui soutient en effet des projets en faveur de la qualité de l’expression.

Ainsi, dans ce rendez-vous de "l’Oreille aux aguets", il est question de lutte contre l’illettrisme sous la houlette de l’UNICEF. Il est encore question d’un mécénat bien particulier, celui qui vise à soutenir les fondations mécènes qui accompagnent de nombreux artistes à travers le monde. Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe découvriront également les mots clés, ceux que veut défendre notre hôte Michel Adé.

Et vous assisterez au défilé inspiré de vocables comme : passion, plénitude, florilège. Plus inattendu, vos oreilles tintinnabuleront au rythme de ce verbe espagnol : disfrutar. Disfrutar se traduit normalement par « profiter », mais pour Michel Adé de MontBlanc, les Académiciens devraient imaginer une création, car le « profiter » à la française ne transmet pas la spontanéité et le côté épicurien du "disfrutar" hispanique.

Une conclusion poétique termine ce partage au pays de la qualité de l’expression :

• Victor HUGO (1802-1885), de l’Académie française :

« Les enfants lisent, troupe blonde

Ils épellent, je les entends ;

Et le maître d’école gronde

Dans la lumière du printemps.

J’aperçois l’école entrouverte ;

Et je rôde au bord des marais ;

Toute la grande saison verte

Frissonne au loin dans les forêts.

Tout rit, tout chante ; c’est la fête

De l’infini que nous voyons ;

La beauté des fleurs semble faite

Avec la candeur des rayons. »

Ecoutez également les autres émissions de cette chronique :
Oliver Desarthe

L’Institut de la qualité de l’expression :
http://www.institut-expression.com/
ou sur son blog :
http://blog.institut- expression.com

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles. Ecoutez-la dans notre émission : De nouveaux codes de langage pour les entreprises






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires