L’oreille aux aguets : rencontre, agilité et lecture à la SNCF

La chronique qui prend les mots à rebrousse-plume, animée par Jeanne Bordeau et Olivier Desarthe
Pour cette troisième saison de « l’Oreille aux aguets », Jeanne Bordeau directrice et fondatrice de l’Institut de la Qualité de l’Expression accompagnée d’Olivier Desarthe vous proposent de poursuivre cette petite conversation autour de la langue. Il s’agit toujours de prendre l’époque « à rebrousse plume » grâce à des vocables, des expressions qui tintinnabulent sur l’autel du quotidien.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Oliver Desarthe
Référence : MOTS579
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/mots579.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida6169-L-oreille-aux-aguets-rencontre-agilite-et-lecture-a-la-SNCF.html
Date de mise en ligne : 20 septembre 2010

Une petite conversation parée d’une nouveauté : en effet, régulièrement, « L’oreille aux Aguets » partira à la rencontre de représentants du monde de l’entreprise, de la culture pour sonder le cœur de ceux et celles qui, par leur profession, jouent un rôle dans la diffusion des mots et des idées. Ainsi, vous pourrez entendre dans cette émission, Olivier Reinsbach directeur des marques à la SNCF. Il vous expliquera que l’entreprise ferroviaire définit aussi son identité grâce au langage. Olivier Reinsbach révèle que le monde du rail tisse son fil lexical autour de termes comme :

- « Rencontre » : la gare, le train, sont des lieux de rencontres.

- « Agilité » : faire circuler autant de passager, autant de trains demande de l’agilité.

- « Lecture » : la plupart des périples qui débutent au départ d’une gare permettent de s’abandonner aux plaisirs livresques. En effet, indique le directeur des marques à la SNCF : « le train est, après le lit, l’endroit où nous lisons le plus... ».

Et « L’Oreille aux aguets » se terminera par un poème, un poème de circonstance baptisé :

-  Le beau voyage de Henri Bataille :

Les trains rêvent dans la rosée, au fond des gares...

Ils rêvent des heures, puis grincent et démarrent...

J’aime ces trains mouillés qui passent dans les champs,

Ces longs convois de marchandises bruissant,

Qui pour la pluie ont mis leurs lourds manteaux de bâches,

Ou qui forment la nuit entière dans les garages...

Et les trains de bestiaux où beuglent mornement

Des bêtes qui se plaignent au village natal...

Tous ces grands wagons gris, hermétiques et clos..

Dont le silence luit sous l’averse automnale,

Avec leurs inscriptions effacées, leurs repos

Infinis, leurs nuits abandonnées, leurs vitres pâles...

Ecoutez également les autres émissions de cette chronique :
Oliver Desarthe

L’Institut de la qualité de l’expression : http://www.institut-expression.com/ ou sur son blog http://blog.institut- expression.com

Découvrez ci-dessous quelques œuvres de Jeanne Bordeau qui, en « lexico-picturaliste », réalise et expose des « tableaux de mots » (collages, encre, papier sur carton) qui lui permettent d’observer et de « coaguler » l’actualité (tableaux exposés à la Galerie des Saints-Pères, 75006 Paris) ; (CLIQUEZ pour agrandir).

De haut en bas : Communication 2009 - Les Puces savantes  ;

Société 2009 - Métamorphose  ;

Langage 2010 - L’œil des mots .

Les Puces savantes
Les Puces savantes
Métamorphose
Métamorphose
L’œil des mots
L’œil des mots

Jeanne Bordeau est l’auteur du livre "Entreprises et marques Les nouveaux codes de langage" paru en septembre 2010 aux éditions Eyrolles.






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires