Terre en mouvements (1/2) : la mécanique des fluides externes sur Terre

Par Pascale Delecluse et Christian Bizouard, un colloque du Bureau des longitudes
Le colloque Terre en mouvements organisé en juin 2010 par le Bureau des longitudes porte sur les mouvements des différentes couches de la Terre. Canal Académie vous retransmet l’ensemble des communications en deux parties. Dans ce premier volet, Pascale Delecuse revient sur le couplage atmosphère-océan et Christian Bizouard développe l’effet des couches fluides externes de la Terre sur sa rotation.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher

Référence : COL612
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/col612.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 8 août 2010


Après un colloque sur les glaces de la terre en 2008 et la quête galiléenne en 2009 (De la lunette de Galilée à l’ELT (1/2)), les journées scientifiques du Bureau des longitudes portent en 2010 sur la Terre en mouvements. Dans cette première partie, retrouvez deux interventions consacrées à la mécanique des fluides externes de la Terre.
Dans le deuxième volet, intéressez-vous au paléomagnétisme de la Terre avec les interventions de Marianne Greffe et Gauthier Hulot.

Le couplage Océan-Atmosphère

Par Pascale Delecluse, directeur adjoint de la recherche à Météo France

Pascale Delecluse dirige une équipe qui travaille sur les interrelations climat-océan à partir du développement du code Océan parallélisé (OPA). Elle est l’auteur d’un modèle de simulation de la circulation générale océanique qui compte parmi les quelques modèles utilisés de par le monde. Le modèle OPA est devenu un outil national : il a été retenu pour le développement du système MERCATOR de prévision de la circulation océanique. Ce modèle est également utilisé pour les couplages océan-atmosphère et vient d’être implanté, au Centre européen de prévisions à moyens termes de Reading, pour des études de prévisions saisonnières. C’est en participant à l’expérience tropicale TOGA et aux expériences d’intercomparaison sur les simulations des conditions d’El Niño dans le Pacifique tropical que ce modèle a montré ses qualités et ses capacités à bien représenter les couches de surface équatoriales, essentielles pour le couplage océan-atmosphère.

Suivez la communication de Pascale Delecluse en téléchargeant le support visuel :

Le couplage Océan-Atmosphère
Le couplage Océan-Atmosphère
Pascale Delecluse - Bureau des longitudes

L’effet des couches fluides externes de la Terre sur sa rotation

Par Christian Bizouard directeur de recherche à l’Observatoire de Paris

Marées et couplage noyau-manteau
Marées et couplage noyau-manteau

Les irrégularités de la rotation terrestre s’expliquent en grande partie par les variations des mouvements cinétiques des couches fluides externes. Les variations de la durée du jour sont essentiellement dues aux vents pour des périodes inférieures à 6 ans, de l’ordre de la milliseconde. Pour le mouvement du pôle c’est-à-dire une fluctuation de l’ordre de 10 mètres à la surface de la terre, l’excitation principale vient de l’atmosphère, en second lieu des océans, puis des eaux continentales. Tous ces effets sont bien modélisés sauf pour les eaux continentales où les phénomènes diurnes se passent dans les couches fluides.

Tout ceci nous sert à comprendre comment « la Terre tourne mal » !
Ces recherches ont des applications très pratiques : la détermination en temps réel des irrégularités de la rotation de la Terre et en particulier de la durée du jour (ce qu’on appelle le temps universel UT1), est essentielle pour le positionnement par satellite. Prévoir en temps réel l’état de l’atmosphère permet d’en induire le moment cinétique atmosphérique. Comme il s’agit du phénomène principal qui modifie la longueur du jour, ces informations permettent de déduire l’angle de rotation de la Terre à l’instant où l’on souhaite faire le positionnement.

Suivez la communication de Christian Bizouard en téléchargeant le support visuel :

L’effet des couches fluides externes de la Terre sur sa rotation
L’effet des couches fluides externes de la Terre sur sa rotation
Christian Bizouard - Bureau des longitudes

Pascale Delecluse est directeur adjoint de la recherche à Météo France. Elle a travaillé auparavant au CEA, commissariat d’énergie atomique, directeur de recherche au CNRS et a reçu en 2003 le prix Ifremer pour l’ensemble de ses travaux.

Christian Bizouard est directeur de recherche à l’Observatoire de Paris au département “Systèmes de Références Temps-Espace”

En savoir plus :

Accédez à la deuxième partie du colloque Terre en mouvements (2/2) : le paléomagnétisme de la Terre avec Marianne Greff et Gauthier Hulot

Écoutez Pascale Delecluse lors d’une précédente conférence donnée au Bureau des longitudes : Courants océaniques et perturbations climatiques

Les conférences du Bureau des longitudes sont libres. Pour connaître les prochaines dates des conférences connectez-vous à leur site www.bureau-des-longitudes.fr






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires