En Ecoute facile : qui est René de Obaldia ?

Dans la série "Portraits", la rubrique pour écouter aisément le français, animée par Virginia Crespeau et Emilie Joulia
Permettre d’écouter le français facilement, avec une diction plus lente, des mots simples, une prononciation soignée afin que cette écoute soit plus aisée pour tous, et particulièrement pour nos amis auditeurs étrangers : voici le but de cette rubrique En Ecoute Facile, dans laquelle Virginia Crespeau et Emilie Joulia vous brossent le portrait de René de Obaldia, de l’Académie française.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références Émission afficher
Émission proposée par : Virginia Crespeau
Référence : EFF504
Adresse directe du fichier MP3 : https://www.canalacademie.com/emissions/eff504.mp3
Adresse de cet article : https://www.canalacademie.com/ida5930-En-Ecoute-facile-qui-est-Rene-de-Obaldia.html
Date de mise en ligne : 27 juin 2010

Apprendre le français, c’est aussi écouter parler français.

René de Obaldia par Louis Monier
René de Obaldia par Louis Monier

Canal Académie a ouvert son espace « En Ecoute Facile » qui s’adresse ainsi aux amis étrangers dont le français n’est pas la langue maternelle et qui souhaitent se familiariser avec la langue française. Grâce à une écoute conviviale d’une langue française qui ne demande qu’à être partagée, Canal Académie évoquera au cours de chacune des émissions « En Ecoute Facile » la vie et l’œuvre d’une ou d’un Académicien.

Dans cette émission : l’histoire de René de Obaldia semble tout droit sortie d’un de ses livres. Il est né à Hong-Kong, dans un monde sino-anglais, d’un père panaméen et consul, et d’une mère française ; il eut une nounou chinoise (et plus tard une anglaise). Il est entré à l’Académie française en 1999, célèbre pour la légèreté et la grâce de ses œuvres, de son premier roman, Tamerlan des Cœurs (1956) à la pièce Genousie montée par Jean Vilar au TNP et qui le fit connaître du grand public, de son recueil poétique Innocentines à Du Vent dans les branches de Sassafras.

De nombreux prix ont couronné la carrière de René de Obaldia. Parmi ceux-ci : prix de la Critique dramatique pour Génousie (1960) ; Grand prix du disque de l’Académie Charles Cros, Éditions Ades – Textes dits par Madeleine Renaud et Michel Bouquet (1978) ; Grand prix du théâtre de l’Académie française (1985) ; Grand prix de la poésie de la SACEM pour Les Innocentines (1988) ; Grand prix de la Société des auteurs dramatiques (1989) ; Grand prix de la littérature décerné par la Ville de Paris (1991), prix du Pen Club français (1992), Molière d’honneur et Molière du meilleur auteur (1993), prix Marcel Proust et prix Novembre pour son livre de mémoires : Exobiographie (1993), prix de la langue de France (1996).

Vous écoutez dans cette émission des passages du livre Fantasmes de Demoiselles (Grasset) dont on apprécie l’humour fin et délicieux !

Ecouter et lire :

Pour suivre cette présentation, nous vous invitons à écouter tout en lisant la transcription de ce dialogue à la fois ludique et instructif :

A écouter aussi nos autres portraits :
- En Ecoute facile : qui est Simone Veil ?
- En Ecoute facile : qui est Léopold Sédar Senghor ?

D’autres émissions avec ou sur René de Obaldia :
- René de Obaldia, son Fantasmes de demoiselles est un délice !
- Obaldia monte sur scène
- René de Obaldia, de l’Académie française, mis en scène par Thomas Le Douarec
- René de Obaldia
- L’insolence selon Riveneuve Continents et René de Obaldia

- consulter sa fiche sur le site de l’Académie : René de Obaldia de l’Académie française

René de Obaldia, Fantasmes de demoiselles, Femmes faites ou défaites cherchant l’âme soeur, éditions Grasset 2006.
René de Obaldia, Fantasmes de demoiselles, Femmes faites ou défaites cherchant l’âme soeur, éditions Grasset 2006.





© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires